undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

11
3,6 sur 5 étoiles
De quoi Sarkozy est-il le nom ?
Format: BrochéModifier
Prix:14,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

19 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je ne suis pas un grand fan de Badiou. J'avais du mal à me repérer dans les nombreux commentaires de ce livre devenu un "événement" en France.
Je dois dire que j'ai été agréablement surpris du contenu et du fond. Si l'on passe sur le côté polémique qui a beaucoup (trop!) été mis en avant, Badiou avance une réflexion de fond sur le sens de l'avènement de Sarkozy dans la politique française. Il redonne des points de repère précis sur la politique et sa pratique, mais aussi sur son sens. Il interroge sans ménagement la "gauche" (notamment socialiste) rejoignant ainsi les positions de Slavoj Zizek sur le postpolitique (c'est-à-dire qu'il n'y a plus de politique quand on se retrouve sur toutes les thématiques de fond: économiques, stratégiques, écologiques, financières, etc...)
Badiou pose aussi des interrogations marquées sur le sens du vote et de la démocratie parlementaire.
Ses propos concernant le côté "pétainiste" des français est lui aussi à sortir de la polémique, qu'il définit comme une envie désespérée de se maintenir hors des séismes mondiaux, quel que soit le prix à payer.
Mais le passage le plus intéressant réside sûrement dans le chapitre concernant le courage que Badiou définit comme "la vertu qui se manifeste par l'endurance dans l'impossible", comme la capacité à tenir un point et à faire face, en s'inscrivant dans le temps.
Quoi qu'il en soit, que l'on partage ou non le fond des analyses de Badiou, cet ouvrage mérite le détour et la lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
83 sur 106 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 décembre 2007
Qu'est donc le sarkozysme? Que se cache-t-il derrière le nom "Sarkozy"?
Alain Badiou répond avec rigueur et sérieux. De plus, l'auteur sait manier l'humour surtout quant il est nécessaire de porter le ridicule sur un des personnages les plus sombres et idiots de l'histoire de France.
Ce livre donne un nouveau souffle à l'humanisme. Badiou, dans son style philosophique, apporte des cartes majeures afin d'ébranler- de rendre ridicule- ce racisme cher à la vieille France et particulièrement au sarkozysme. De plus l'auteur en appelle au courage bien utile pour celles et ceux qui souhaitent combattre de front le sarkozysme, l'un des champignons du pétainisme et de l'extrême droite.
Ce livre est une arme contre le conformisme et est un appel à la rébellion.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
38 sur 52 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 février 2008
il faut faire lire ce livre aux jeunes, parce qu'enfin un des plus grands philosophes français déploie son effort de pensée non point pour nous dire à quel point la situation est catastrophique mais pour nous dire qu'il y a du possible. A condition de courage. A l'université où j'enseigne, les étudiants éprouvent de la gratitude pour cela. Alors certes, c'est un pamphlet et ceux qui font semblant se s'en choquer ne connaissent rien à l'histoire de la littérature politique mais surtout font hypocritement comme si la vraie violence n'était pas ailleurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
47 sur 65 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 janvier 2008
Etonnante et heureuse métamorphose:Badiou a enfin consenti l'effort de lisibilité qui peut lui permettre de toucher un large public. Elle est féroce, sa dénonciation de la politique au rabais, de la "peur de la peur" et des reniements piteux qui ont conduit la "gauche réaliste" à décrédibiliser la gauche toute entière; elle est juste, aussi, et par sa tonicité donne de l'espoir. Remettre au goût du jour le commuisme, à titre d'hypothèsesusceptible d'être testée et non de dpgme, ne mnque ni de panache, ni après tout de pertinence.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Alain Badiou, probablement l'un des philosophes les plus éminents en France actuellement, propose une réflexion sur la situation politique en France à la sortie des élections présidentielles de 2007.
Il s'interroge sur les raisons de l'engouement et des passions que suscitent le simple nom de Sarkozy. Car que l'on soit de droite, de gauche, ou même apolitique, le nom de Sarkozy ne semble laisser personne indifférent.
Alors que possède un tel homme?

La réponse d' Alain Badiou est que Sarkozy est le nom moderne de la peur, à laquelle il propose et impose une solution défensive agressive immédiate.
Et le système qui génère des peurs tout en y proposant une réponse n'est que renforcé par le parti opposant, le parti socialiste, qui s'obstine à ne garder en ligne de conduite que d'inciter à la peur de la peur.

Alain Badiou possède ce mérite rare aux philosophes de parler d'actualité et de débattre des problèmes réels de la cité. Ne cherchant pas des concepts abstraits, il tente de démêler les problèmes de notre société tout en en esquissant un solution (fusse en redéfinissant les contours d'un nouveau communisme).

Nous retiendrons clairement le passage sur l'affirmation du courage comme volonté de s'orienter dans la pensée et dans des solutions qui ne soient pas à court terme, en refusant les mirages rapides générées par la peur de dangers que l'on nous décrit comme sous nos fenêtres.

Néanmoins l'ensemble du livre repose sur des arguments déjà largement débattus, et qui même à l'époque de sa parution, ne faisaient plus effet d'inédit: déjà le spectre de la peur était brandi et débattu avec l'accession au second tour des précédentes élections de Jean-Marie Le Pen.

On s'attendait donc à un essai plus percutant de la part du philosophe, mais le livre gagne malgré tout à être lu, car il nous rappelle l'importance du courage et de la patience qui font dans les temps de peur et de crise la matière des résistants.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 juin 2009
La grande classe de la réflexion philosophique déshabillant les intrus par qui le pouvoir fut capturé. Badiou retourne avec une élégance étonnante et une lucidité déconcertante aux concepts fondateurs du sarkozysme : pétainisme transcendantal de notre société, méconnaissance du courage, dépression intellectuelle, individualisme échevelé, finalement l'hyper modernité comme religion et croyance. Le travail sur la distorsion des mots employés par les hommes du pouvoir est remarquablement réalisé.Le sarkozysme c'est la mort des mots, la fin du sens des mots appliquée à une société décervelée. Voilà ce que je retiens d'essentiel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 février 2010
Une langue simple pour exprimer une pensée radicale. On comprend que certains n'aient pas aimé ce livre, qui cogne fort et juste. et ça fait du bien...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 novembre 2009
J'ai préféré ce livre à l'hypothèse communiste, également de Badiou. Ces livres sont très intéressants et favorisent la réflexion. Normal non?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 50 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 mars 2008
L'auteur (d'un autre temps) nous cite Mao et Sartre dans ses pires erreurs (celui qui n'est pas communiste est un chien) et ainsi le lecteur doit choisir entre suivre l'auteur dans son délire nauséabond de réhabilitation des erreurs communistes ou le bon sens qui fait préférer la démocratie imparfaite aux hasards toujours violents des totalitarismes.
En ce sens, ce mauvais livre a le mérite de faire réagir le lecteur. S'il adhère et bien il lui faudra revoir l'histoire du siècle.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 78 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Curieux tout de même que les plus virulents critiques d'un système (en l'occurence la démocratie social-démocrate ouest-européenne) soient toujours des enseignants, des journalistes, bref des gens qui ont une vie tranquille, sans heurt, qui n'ont jamais connu le besoin, le chômage. Des utopistes en un mot, des révolutionnaires du dimanche.
Rien à dire sur cet ouvrage, c'est un retour en arrière complet, une résurgence de vieilles idées qui ont déjà conduits 2 milliards de personnes à la misère ou pire encore (en Chine, en URSS, au Cambodge, etc.).
Comment peut-on être assez borné pour croire en de tels idéaux ? Le livre ne donne même pas la réponse...
1010 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Eloge de l'amour
Eloge de l'amour de Alain Badiou (Poche - 9 février 2011)
EUR 5,10

Métaphysique du bonheur réel
Métaphysique du bonheur réel de Alain Badiou (Broché - 28 janvier 2015)
EUR 12,00

Que Faire ?
Que Faire ? de Marcel Gauchet (Broché - 9 octobre 2014)
EUR 12,90