Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très bien
Bonjour. Envoi rapide. Livre en excellent état.
Le style d'Harry Crews n'est pas aussi intense que dans ses livres précédents. Cependant, après une cinquantaine de pages, le comportement des personnages laisse augurer le pire, le meilleur nous sommes chez Harry Crews. Ne boudons pas notre plaisir, et réjouissons nous de cet...
Publié il y a 9 mois par Philippe Franju

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 soupe aux choux au jardin d'Eden
Écrit en 1969 ce livre vient d’être traduit, deux ans après la mort de son auteur. Quand on voit la tronche de dresseur de fauve que se paye celui-ci on se doute qu’il ne fait pas dans le genre petits fours et salon de thé. Ses personnages sont âpres et tiennent des phénomènes de foire. Un vrai Barnum, un capharnaüm de...
Publié il y a 13 mois par Arribat


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très bien, 12 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nu dans le jardin d'Eden (Broché)
Bonjour. Envoi rapide. Livre en excellent état.
Le style d'Harry Crews n'est pas aussi intense que dans ses livres précédents. Cependant, après une cinquantaine de pages, le comportement des personnages laisse augurer le pire, le meilleur nous sommes chez Harry Crews. Ne boudons pas notre plaisir, et réjouissons nous de cet inédit, en souhaitant qu'il y en ait d'autres.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore l'univers déjanté de "Dirty Harry", La Malédiction du gitan, et Des Mules et des hommes sera une formidable introduction à son œuvre. Réjouissez-vous, vous ne savez encore rien de lui...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Toutes les vies méritent-elles d'être vécues ?, 25 janvier 2014
Par 
Woland (Mouvaux) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nu dans le jardin d'Eden (Broché)
La parution française du deuxième roman écrit par Harry Crews (1969) est une heureuse initiative littéraire tant cette oeuvre originale de qualité, qui tient de la fable et de la farce, échappe au caractère suranné qui pourrait l'affubler. La qualité de la traduction participe également au maintien à flot de l'histoire imaginée par Crews, écartant les ressacs fatals d'une narration antédiluvienne.La modernité du roman s'apprécie d'ailleurs à l'aune des oeuvres du même registre, notamment celles récentes de l'écrivain Donald Ray Pollock.

Figure tutélaire majeure du roman noir états-unien, Harry Crews n'a cessé de traduire l'existence de vies absurdes, dévoyées et moribondes ancrées dans l'Amérique profonde et l'empire des Redneck.

Le titre diablement ironique du roman laisse augurer peu d'espoir quant au traitement des protagonistes crewsiens... Plongée dans un microcosme singulier, un environnement infertile ceignant Garden Hills, une évanescente bourgade esseulée, et ses résidus phosphatés, une poignée de familles y survit. Quelques personnages cardinaux, le ventripotent Fatman, divinité maîtresse des lieux quelque peu assistée perchée sur sa colline inaccessible, et l'ambitieuse Dolly, reine de beauté encore vierge malgré ses velléités de séduction, peuplent ce lieu abandonné, plus proche d'un modeste Pandemonium que d'un paradisiaque Eden. Le jugement est sévère, quoique tempéré par la volonté de quelques acteurs d'en faire un nouvel eldorado floridien dont la richesse serait fondée, non plus sur l'exploitation du phosphate, mais sur l'attraction touristique d'ordre sexuel et un lucratif voyeurisme...
Harry Crews s'emploie à décrire méticuleusement le passé et les vicissitudes de quelques individus, davantage élevés au rang de marginaux désoeuvrés que de péquenauds décérébrés ou abouliques.

L'écrivain n'est pas de ceux qui jugent complaisamment leurs comportements en déversant des flots de bile sur leur condition humaine. Laisser mariner ses personnages dans la caricature et le grotesque ne l'empêche pas pour autant de leur accorder une humanité touchante, une proximité relative (la boulimie livresque de Fatman le rendrait presque intéressant)...

S'élever dans la société, s'extirper du vide existentiel, s'enrichir éhontément peut impliquer quelques sacrifices tels que l'encagement; celui de la scène finale, étonnante et magistrale, relève du symbolique...

Servi par un style caustique et une atmosphère surréaliste, Nu dans un jardin est un roman agréable à lire, libérant aisément de nombreux sourires. Quelques séquences narratives décousues et faiblardes ternissent toutefois un peu l'ensemble, ne l'élevant pas, à mon sens, au rang de chef d'oeuvre. Il n'en demeure pas moins que cette oeuvre étonnante mérite une attention particulière.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 soupe aux choux au jardin d'Eden, 16 janvier 2014
Par 
Arribat - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nu dans le jardin d'Eden (Broché)
Écrit en 1969 ce livre vient d’être traduit, deux ans après la mort de son auteur. Quand on voit la tronche de dresseur de fauve que se paye celui-ci on se doute qu’il ne fait pas dans le genre petits fours et salon de thé. Ses personnages sont âpres et tiennent des phénomènes de foire. Un vrai Barnum, un capharnaüm de bizarreries malformations difformités, disons pour rester dans l’air du temps de « différences » avec ici une version remasterisée d’Eléphant Man en un fat-man obèse. Encore une fois Crews nous dessine son monde à la Jérôme Bosch où des silhouettes infernales exhibent une spectaculaire sarabande à touriste. Y-a comme un air de la « Soupe aux choux » mais dans sa phase terminale, là où nos vieux has-been mis en cage sont devenus une attraction pour crétins lobotomisés. Si bien qu’au bout du compte les zarbi sont ces cousins de Panurge, les spectateurs.

Mais ça c’est histoire de remplir des lignes, car si Crews nous livre quelques passages magnifiques, s’il est sans aucun doute un écrivain typique naviguant hors sentier battu, cette histoire d’illusion perdue ou de statue déboulonnée a du mal à captiver. Son récit est long, répétitif et l’intrigue reste blafarde. Mais bien entendu cette opinion a quelque chose de personnel car vous pourrez voir dans cet ouvrage une fable un conte une parabole ou tout autre message subliminal. Alors que chacun fasse son marché à sa guise. Moi qui ai cessé de croire en Sigmund & Andersen je me suis ennuyé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Nu dans le jardin d'Eden
Nu dans le jardin d'Eden de Harry CREWS (Broché - 7 novembre 2013)
EUR 19,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit