Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 bon livre, mais qui survole poètiquement le mythe d'hiram
bon récit, bati sur le mode de la transmission orale; avec celui de chistian jacques et "la cléf d'hiram" de chritopher knight, cela donne un bon aperçu et une bonne compréhention des fondements de ce mythe. A lyre absolument....
Publié le 25 avril 2009 par Mr. Renaud Pellard

versus
3.0 étoiles sur 5 Le mythe d'Hiram Abif das tous ses états
Le jeune maître, qui ne connaît du mythe d’Hiram Abif que ce que lui en disent les instructions reçues lors du rituel d’élévation, estimera que Gérard de Nerval brode abondamment sur ce mythe, en y faisant intervenir des personnages qui ne sont même pas mentionnés dans ces instructions : essentiellement la Reine de Saba et Tubalcaïn...
Publié il y a 26 jours par Frederic Renard


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un classique à relire, 30 novembre 2010
Par 
Lemich Drakkar "porphyrus" (Lausanne, Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le mythe d'Hiram et l'initiation de Maître Maçon : L'histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies (Broché)
Gérard de Nerval indique que ce récit serait la transcription d'un conte qu'il aurait entendu lors d'un de ses voyages. Certains doutes subsistent sur la véracité de cette affirmation, mais, ce qui est sûr, c'est que ce texte est la première version romancée du mythe maçonnique d'Hiram, revécu par le Compagnon lors de la cérémonie d'élévation au grade de maître dans tous les rites de la Franc-maçonnerie. Dans ce sens, il s'agit d'une divulgation, même si la partie centrale de la cérémonie n'est pas inclue dans le roman (il est vrai qu'elle est plutôt macabre).
Bien entendu, la légende maçonnique ne fait aucune mention de la jalousie du roi Salomon vis à vis d'Hiram, ni de l'idylle entre Hiram et Balkis, même si le rite d'installation des Vénérables de loge évoque la visite de la reine de Saba auprès de Salomon, visite relatée d'ailleurs dans la Bible. Toutefois, le fait que la conception du fils de Balkis ait eu lieu lors de son voyage en Israël fait partie du contenu légendaires attribué en Orient à Salomon, contenu incluant les fondements de la magie salomonienne. Dans ce sens, le récit de Nerval dispose d'emprunts plus larges que ceux de la légende maçonnique.
Ce roman est à lire, car il stimule l'imagination de tous, maçons et "profanes".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 bon livre, mais qui survole poètiquement le mythe d'hiram, 25 avril 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le mythe d'Hiram et l'initiation de Maître Maçon : L'histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies (Broché)
bon récit, bati sur le mode de la transmission orale; avec celui de chistian jacques et "la cléf d'hiram" de chritopher knight, cela donne un bon aperçu et une bonne compréhention des fondements de ce mythe. A lyre absolument....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Le mythe d'Hiram Abif das tous ses états, 29 juin 2014
Par 
Frederic Renard (Brussels, Belgium) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le mythe d'Hiram et l'initiation de Maître Maçon : L'histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies (Broché)
Le jeune maître, qui ne connaît du mythe d’Hiram Abif que ce que lui en disent les instructions reçues lors du rituel d’élévation, estimera que Gérard de Nerval brode abondamment sur ce mythe, en y faisant intervenir des personnages qui ne sont même pas mentionnés dans ces instructions : essentiellement la Reine de Saba et Tubalcaïn (qui, dans les rituels du rite français, apparaît dans l’instruction du rituel d’initiation au grade d’apprenti, mais n’est pas mentionné du tout au cours du rituel d’élévation à la maîtrise). Approfondissement ou licence poétique visant à une sorte de syncrétisme symbolique des divers personnages et événements qui gravitent autour du personnage de Salomon ? Difficile à dire.
Salomon en prend pour son grade et est présenté comme un être ambitieux et manipulateur, mais sans vision intellectuelle ou spirituelle digne de ce nom, un être de limon et de glaise, façonné par un dieu créateur vindicatif mais lui-même médiocre, et constamment humilié par l’intelligence supérieure de la jeune reine, qui appartient à une race supérieure, celle qui est issue des dieux de l’air dont elle détient son exceptionnelle vivacité d’esprit et sa vitalité. Hiram appartient quant à lui également à une catégorie supérieure d’êtres, issue des dieux du feu dans les entrailles de la terre, qui sont la source de l’intelligence et de la créativité authentique. Tubalcaïn est un de ses illustres ancêtres dans cette lignée.
Rien de surprenant, dès lors, à ce que le coup de foudre se passe entre la Reine de Saba et le Maître Hiram, face à qui le pauvre Salomon ne fait pas le poids. Au grand dam de l’auditeur éthiopien du conteur mis en scène par Gérard de Nerval, qui est convaincu, comme le demeurent d’ailleurs de nombreux Ethiopiens actuellement, que la dynastie impériale éthiopienne est issue de l’union du Roi Salomon à la Reine de Saba. Le jeune Maître maçon, nourri des rituels et instructions conventionnels, sera encore plus choqué de lire que Salomon ne serait autre que… le commanditaire du meurtre d’Hiram.
Gérard de Nerval fait-il œuvre initiatique ou donne-t-il simplement libre cours à une imagination poétique débridée, ou encore se livre-t-il à une tentative de syncrétisme symbolique d’une authenticité douteuse ? Je penche personnellement pour cette troisième hypothèse. Je recommande néanmoins vivement la lecture de ce livre. Le lire jusqu’au bout, en essayant honnêtement de comprendre où l’auteur veut en venir, et en ne rejetant pas sans autre forme de procès tout ce qui ne correspond pas au « canon » maçonnique des rituels et instructions des trois grades des Loges bleues, constitue en soi un exercice initiatique exigeant.

Frédéric Renard, Bruxelles
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 complement, 8 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le mythe d'Hiram et l'initiation de Maître Maçon : L'histoire de la reine du matin et de Soliman, prince des génies (Broché)
comme toujours en lisant les œuvres de Gérard de Nerval je prend énormément de plaisir quand à son approche du mythe du roi Salomon
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit