undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles11
4,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-9 sur 9 commentaires(5 étoiles). Afficher tous les commentaires
le 19 février 2009
Cet ouvrage, préfacé par Rémi BRAGUE, présente l'immense intérêt de mettre en évidence les différences de fond entre l'islam et le christianisme bien au-delà des déclarations convenues - et fort vagues - sur la parenté supposée des "religions abrahamiques".En effet, pour se réaliser dans la vérité, le dialogue interreligieux présuppose une très bonne connaissance des convictions théologiques fondamentales (irréductibles) des interlocuteurs, car ces fondamentaux donnent toute leur cohérence au discours religieux. Ce livre constitue une excellente et indispensable mise au point, très claire et bien documentée, par un théologien catholique, islamologue reconnu, docteur en histoire des religions et en anthropologie religieuse.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2008
Outre la double compétence théologien catholique et spécialiste éminent islamologue (ce qui est rare dans ce domaine), François Jourdan est aussi un excellent pédagogue, courageux aussi pour démontrer la fausseté du courant de confusion actuel faussement œcuménique. Il sait de quoi il parle !

Grâce à ce livre je comprends par exemple ce qui me mettait mal à l'aise avec les musulmans sincères, croyant comme beaucoup de chrétiens et musulmans, que les racines de l'Islam sont celle du judaïsme et du christianisme.

En fait il s'agit d'un gigantesque malentendu entretenu. La religion musulmane n'est pas basée sur la bible mais sur un "livre céleste" qui s'appelle le "livre-mère" gardé sur une table par des anges dans les cieux et dicté en partie à des prophètes. La bible est affirmé comme un livre trafiqué à partir du "livre-mère" dicté aux prophètes. Les origines de la religion musulmane ne sont pas celle de la bible et les personnages se ressemblent à peine et les faits historiques ne sont pas repris.

Bien d'autres points sont démystifiés dans ce livre.
55 commentaires|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2008
Compétence : +++++ (islamologue + théologien catholqiue, ce qui, en France, est rarissime)
Clarté : +++++ (pas de langue de bois, pas de langue de buis)
Le meilleur livre sur le sujet en français pour le grand public.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2008
Enfin un livre qui dépasse les niaiseries habituelles pour aborder le coeur même des religions !! Oui le christianisme se situe à des années lumières de l'Islam !!!
Tout un regard sur le monde et sur soi qui est biaisé dès le départ : soumission et communautarisme pour les musulmans, liberté et responsabilité individuelle pour les chrétiens.
Pour le chrétien, Dieu est NOTRE PERE !!! Dieu est AMOUR !!! Quelle différence !!!! C'est tellement essentiel !!!
Un vrai bol d'air !!
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2011
Et le père François Jourdan l'a fait.

Dans ce livre aux dimensions modestes mais bien documenté, François Jourdan entend, d'une part, dénoncer les insuffisances, les carences, voire l'hypocrisie du dialogue islamo-chrétien et, d'autre part, poser quelques jalons indispensables pour que ce dialogue puisse vraiment avoir lieu.

L'auteur part du simple constat que « dans la société laïcisée qui est la nôtre, on se contente d'aborder l'islam et les autres religions par le biais historique et sociologique. Or, ces disciplines, si nécessaires et précieuses qu'elles soient, ne prennent pas en considération le contenu des religions mais leur aspect extérieur » (p. 21). Outre les informations de culture générale (les « cinq piliers de l'islam », la mystique soufie, etc.), François Jourdan veut mettre à jour la « cohérence profonde » de l'islam, mais aussi celle du christianisme, ce qui suppose une « mise à plat » de leurs doctrines respectives.

La doctrine fait peur. On évite de trop en parler, les médias l'évacuent dans la sphère privée ou la réservent aux spécialistes. Pourtant, selon le père Jourdan, ne pas en parler « entrave lourdement les possibles avancées de confiance et de compréhension » (p. 22).

Le but de François Jourdan n'est pas de proposer une théorie du dialogue inter-religieux ni de s'adresser aux seuls théologiens. Le livre est à l'écoute d'un certain désarroi que suscite l'actualité tant chez les chrétiens que chez les français en général. L'auteur écrit: « Aujourd'hui, devant l'islam, beaucoup de gens se sentent dans une situation très embrouillée et en souffrent: ils sont 'perplexes', bloqués; ils voudraient en sortir, comprendre [']. » (p. 23)

François Jourdan réussit bien son pari. Nombre d'idées reçues et de mythes religieusement corrects sont démontés, ou du moins fortement mis en question: on entend souvent parler des « trois religions du Livre », des « trois religions abrahamiques » que seraient le judaïsme, le christianisme et l'islam, ainsi que des « trois monothéismes » qui auraient en partage un « tronc commun ». Toutes ces formules stéréotypées n'ont aucun fondement, en tout cas pas assez d'éléments en leur faveur pour tenir la route.

Quiconque se sent frustré par le religieusement correct, la pollution de l'hypocrisie ambiante, le manque de clarté et de courage face aux véritables questions, peut-être simplement face à un certain mutisme, trouvera dans ce livre une bouffée d'air frais et libérateur. Dommage que ce soit si court! Signalons tout de même la substantielle préface de Rémi Brague, un remède efficace au baratin de plateaux-télés, simplement soucieux de dire la vérité (voir notamment le chapitre "Pour en finir avec trois trios", dans son livre Du Dieu des chrétiens et d'un ou deux autres).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le père François Jourdan n'est pas dupe. Contrairement à bien des islamologues mal informés ou préférant travestir la réalité, et partant de l'idée qu'un vrai dialogue ne peut s'envisager que si les deux parties savent quel concept se cache derrière chaque mot, il met en évidence les différences fondamentales, de "cohérence", qui existent entre islam d'une part, et judaïsme et christianisme de l'autre.

Sa démonstration, claire, précise, à la portée des non spécialistes, est implacable, et sa conclusion irréfutable: l'islam n'est pas une religion biblique, la révélation n'a pas le même sens que dans le judaïsme et le christianisme, les mêmes mots n'ont pas la même signification, les mêmes noms ne représentent pas les mêmes personnages...et ceux qui nient ces différences de base, ou qui font semblant qu'elles n'existent pas, ne font que rendre impossible un vrai dialogue.

Reste que la nature profondément englobante de l'islam, idéologie par essence totalitaire (dans le sens où elle entend tout gérer de la vie des êtres humains), qui refuse le droit d'exister dans la liberté à tout "infidèle", qui refuse le droit de ne pas croire ou de choisir une autre religion, rend, je crois tout réel dialogue impossible. C'est pourquoi les islamistes durs font semblant de vouloir dialoguer (voir par exemple le double langage d'un T. Ramadan, ou les "fatwas" de Qaradawi), alors que les musulmans "modernistes" se livrent à mille contorsions pour tenter des ouvertures malheureusement impossibles pour l'islam réel...et ne parlons pas des djihadistes qui ne connaissent que la violence pour convertir le monde!

Une remarque un peu technique: en page 60, le père Jourdan cite une partie du verset (2, 256) du Coran: "pas de contrainte en religion". Certes, il nous explique les limites de cette affirmation. Mais si l'on considère la totalité de ce verset, on se rend compte que cette apparente tolérance se limite aux seuls musulmans. Voir à ce sujet l'excellente analyse de Gallez dans "le Messie et son Prophète". Mais là aussi l'auteur n'est pas tombé dans le panneau...

Merci au père Jourdan pour cette analyse claire, pertinente, exceptionnellement clairvoyante, et qui a le mérite de bousculer les hypocrisies du politiquement correct.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2008
Clair, sans détours, démontant avec finesse et précision tous les a-priori,
c'est un livre remarquable pour qui refuse de se contenter de clichés.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2010
Livre passionnant et indispensable, enfin les intellectuels chrétiens se réveillent et aborde les deux religions sous le seul angle qui vaille : la théologie.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2013
Voilà un ouvrage clair, qui ne mache pas ses mots et aide à comprendre les différences entre les deux religions.C'est un livre qui permet un vrai dialogue inter religieux en respectant les convictions de chacun car il n'y a pas de confusion. Il est précis et bien rédigé ! bravo !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)