undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 nav-sa-clothing-shoes Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

7
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cet album se veut un long pamphlet, le procès à charge de Mr. Robert Parker, pape des prédicateurs vinicoles. Déjà éraflé dans le film Mondovino de Jonathan Nossiter (sympa, mais un chouïa manichéen), Parker en reprend une nouvelle fois pour son grade.

Le pitch: Invité dans une cave de St Emilion, Robert va assister à l'insu de son plein gré à son procès, mené par un tribunal de cagoulards tout droit sortis des Cigares du Pharaon d'Hergé. On va lui reprocher successivement les sept péchés capiteux (jeux de mots!), défileront ses anciens alcolytes ( Michel Rolland,oenologue,Archibald Johnson, négociant,etc...) Mais tout cela fait un peu long feu et la montagne (St Emilion) accouche un peu d'une souris.

Le dessin est sympa, dans un style de BD de magazines d'éditions catholiques, le texte et les dialogues un brin caricaturaux. Bref, ça casse pas trois pattes à un canard (Duchêne) et il n'y a pas de quoi se relever la nuit (St- Georges). Le ton se voudrait acide, mais ressemble plus à du moût pour le chat!

Cet album intéressera plutôt le néo-fitte (Rotschild) qui apprendra les us et coutumes de la profession, et l'historique de la vie de Robert Parker est assez fidèle. Je suppose que ce produit rencontrera un grand succès dans les caveaux de dégustation (avec modération) des régions viticoles non-bordelaises, où l'on pourra se targuer de pratiques plus naturelles et loyales...

La préface est écrite par un sieur de la Revue du vin de France, et c'est un peu l'Hospice qui se moque de la charité!
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Cette excellente BD, très axée sur Bordeaux, constitue un très bon rappel historique sur la transition du vignoble bordelais au début des années 80 grace à Parker et Rolland.
Quelques clins d'oeil :
- Thune et vin ;
- la vente d'Yquem ;
- la "découverte" du millésime 82.

A lire sans modération.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 juillet 2014
Pour les amateurs, c'est un must et résume caricaturalement le monde du vin des années 2000.
La mondialisation du goût et le copinage
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 février 2011
Les critiques adressées à Parker dans ce livre comme ailleurs ne sont pas sur ces talents de dégustateur émérite. L'histoire est sympathique telle qu'elle est présentée. Mais s'en prendre à Parker est trop simple pourquoi ne pas s'en prendre à la foule de gens qui l'on suivit en se contentant de regarder des notations plutôt que des commentaires de dégustation. Non la dégustation ne peut-être totalement objective, elle l'est encore moins lorsque l'on sait ce que l'on boit. Oui les grands vins bordelais ne sont aujourd'hui plus que des produits financiers dont les titres de propriété passent de main en main dés la commercialisation en primeur, aprés certains font encore quelque fois le tour du monde. Celui qui se fait avoir dans tout ça c'est le dernier maillon de la chaîne. Aprés pour nous modestes Français il devient quasi impossible de se payer un 1er de Bordeaux une fois dans sa vie. La spéculation n'est pas le fruit de Parker mais bel et bien le fruit de ceux qui se sont servis de Parker pour faire leurs prix. Des buveurs de notes, des buveurs d'étiquettes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juin 2012
Personnellement, je me suis régalé avec cette satire sans prétention mais néanmoins acérée et très juste du monde du vin et de ses dérives engendrées notamment par le "système Parker". C'est finement observé et la fin est presque prémonitoire : Bordeaux vendu aux Chinois, ce n'est hélas plus une fiction; cela commence à devenir une réalité!
Une lecture à conseiller à tous les oenophiles!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 juin 2012
Petite bande dessinée amusante, au graphisme agréable, qui critique gentiment les oenologues et bien entendu, Robert Palmer en particulier. Elle a au moins le mérite de réveiller notre esprit critique sur le sujet.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 octobre 2010
C'est fin mais il faut connaitre le milieu et les personnages, bien que pas uniquement destiné aux amateurs de Bordeaux
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Robert Parker : Les Sept péches capiteux
Robert Parker : Les Sept péches capiteux de Benoist Simmat (Album - 8 janvier 2014)
EUR 12,50


LE VIN C'EST PAS SORCIER
LE VIN C'EST PAS SORCIER de Ophélie Neiman (Cartonné - 4 septembre 2013)
EUR 19,90