undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: ReliéModifier
Prix:28,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mars 2013
Très bon livre pour ceux qui aiment connaître l'histoire de leurs ancêtres. De très belles photos et de bons commentaires.autant agréable à lire qu'à regarder.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 2 janvier 2016
Ce gros livre au grand format paru en 2010 aux propres éditions de l'auteur Hervé Chopin, effectue un zoom sur « Les métiers d'antan à travers la carte postale ancienne ». C'est encore un livre de compilation me direz-vous' Oui, effectivement.
La 4ème de couverture nous précise son projet : « Merveilleuses images de nos métiers d'antan, plus de 500 cartes postales anciennes sont rassemblées dans cet ouvrage. Elles font surgir des savoir-faire oubliés ou méconnus. Une façon de retrouver nos racines et de les faire revivre, le temps d'un livre. »

Le principe est simple : après une courte introduction, 250 métiers surtout à l'œuvre durant la période 1900-1920 sont proposés et succinctement présentés, chaque métier ancien se déployant principalement sur deux pages verso-recto dans l'ordre alphabétique. Certains métiers à la matière plus fournie s'étalent sur deux pages de plus. Au sein de chacun, un texte de Hervé Chopin revient sur son origine historique puis en retrace les principes opérationnels et en précise la description. « Les cartes postales reproduites dans cet ouvrage proviennent des collections personnelles de l'auteur, d'Olivier Bouze et de certains ouvrages de la collection « Images d'antan » » nous précise une note finale. Ce livre opère comme un quasi recensement des métiers et de leur dure et crue réalité.

Durant cette époque de la fin du XIXè siècle jusqu'à 1920, Hervé Chopin en fin connaisseur de ce média, rappelle dans sa courte préface que « très vite, les photographes réalisent qu'ils sont les témoins privilégiés d'une époque en plein bouleversement. » D'ailleurs les collectionneurs décrivent cette période comme « l'âge d'or de la carte postale ». « Les photographes avaient-ils compris que la plupart de ces métiers allaient bientôt disparaître et qu'il fallait les immortaliser ? Ou était-ce la simplicité et la beauté des gestes de ces artisans qui attiraient le regard ? » poursuit l'auteur.

En le prenant en main, l'on s'imagine que tous ont depuis disparu ; en fait quelques dizaines sont toujours usités de nos jours par leur fonction, mais ont été depuis modernisés et leurs moyens ont parfois considérablement évolué évidemment. A la différence de cette époque, ils sont davantage sédentaires aujourd'hui, au sein d'une boutique ou d'un lieu fixe, pouvant être effectués à temps partiel ou comme appoint ; ou parce que certains n'en ont pas le choix lorsqu'ils demeurent toujours modestes. A l'époque ces petits boulots étaient réalisés à temps complets, 10 à 12 heures par jour et 6 jours sur 7.

Comme ces fonctions que l'on retrouve et connaît toujours de nos jours, et qui s'appellent toujours des « artisans » avec ces corporations nées par la suite, avec parfois un prestige associé : apiculteur, berger, boulanger, cireur, coiffeur, cordonnier, diseuse de bonne aventure, chercheur de truffes, écrivain public, facteur, forain, fromager, guide de montagne, luthier, maraîcher, maréchal ferrant, matelassier, mendiant, nourrice, ostréiculteur, pêcheur, photographe, poissonnière, pompier, potier, rebouteux, sabotier, tailleur, tanneur, vendangeur'
A contrario, nombres d'autres, souvent trop pauvres, simples, rudes et précaires ont disparu. D'autres plus techniques ont évolué ; comme les taxis ont remplacé les cochers d'antan.

Le fait qu'il ne soit pas divisé en grandes chapitres en rapport avec des métiers, et que ceux-ci soient alors classés « en vrac » par ordre alphabétique est à la fois un avantage et un inconvénient ; pour les uns ou autres. Les métiers des villes et campagnes sont ainsi mélangés.

Il est davantage un livre que l'on feuillette, pour les reproductions photographiques, une saveur et un parfum historiques, une volonté de pénétrer un passé pas si lointain mais qui semble si loin' Parfois un monde bas et repoussant, pouvant faire naître la compassion, est ressuscité. L'on imagine la misère qui leur était associée. Certains métiers résonnent aussi plus forts en nous, par leur région géographique, les échos que d'anciens proches exerçaient, le mystère ou à la presque fascination que d'autres recélaient'

Une époque qui paraît si loin par les coutumes et leur réalité mais qui semble en même temps proche de nous, par les marques qu'elles ont laissées dans l'imaginaire collectif et les origines des métiers toujours à l'office aujourd'hui.

Juste une petite remarque grammaticale : en toute rigueur, « antan » signifie « l’année qui précède celle qui court », « jadis » marque un passé lointain et « naguère » un passé récent. Il faudrait alors et peut-être employer ce dernier terme vis-à-vis du sens de ce livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

39,95 €
19,95 €
20,20 €