Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Résistants, 25 septembre 2013
Par 
Roro "Ro" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier homme de Fukushima (Broché)
Le journaliste Antonio Pagnotta , habitué des terrains minés , part rejoindre le dernier homme de Fukushima , dans la zone irradiée , entourant les centrales.
Pagnotta dénonce ouvertement la politique de l'autruche du gouvernement , qui minimise la radioactivité , et le géant de l'industrie nucléaire , TEPCO , niant toute responsabilité : " un accident n'arrivera jamais ", tel était son leitmotiv...
Pagnotta décrit posément la mise en place de la catastrophe, du tremblement de terre ,à la création du tsunami ,les explosions des réacteurs , en passant par la catastrophe humaine : exode , embouteillages monstres, appels à la population, hélicoptères sillonnant le ciel ,désastre écologique irrémédiable,évacués traités comme des parias, scénario d'apocalypse ...
Naoto Matsumura, le Héros de ce livre , véritable Figure résistante et personnalité extrêmement attachante, attaché à sa ferme natale , décide de rester sur les lieux , malgré la sommation de quitter les terres contaminées. A ses côtés , Pagnotta découvre l'étendue de la tragédie ...dont les premières innocentes victimes sont les animaux. Le gouvernement a interdit leur évacuation.
Les habitants n'ont donc pas pu emmener les animaux de compagnie , abandonnés sur place, livrés subitement à eux-mêmes. Matsumura nourrit les chiens, chats désemparés, leur prodiguant caresses et nourriture. Le pire étant réservé aux animaux de ferme, attachés dans leurs box, sans possibilité d'évasion, voués à une lente agonie , de soif et de faim. Pagnotta découvre de véritables charniers dans les élevages . Un sinistre occulté...
Matsumura et Pagnotta sont deux hommes admirables, l'un par sa force tranquille , sa philosophie shintoiste-stoïciste , son approche de la vie : (rien ne sert
de courir... ), l'autre pour son témoignage lucide et sans fioriture. Les deux pour leur courage et leur profonde humanité. Ce livre est un témoignage majeur et édifiant sur la tragédie de Fukushima, d'une lecture facile, il devrait être lu par le plus grand nombre , jeune génération comprise ( surtout elle d'ailleurs puisqu'elle est l'avenir).
Quand on songe qu'un écrivain américain ( il est aisé de minimiser ou nier un risque quand il n'est pas à sa porte ) comme David Vann dit qu'il est favorable à la multiplication des centrales nucléaires , qu'il considère comme l'énergie du futur ( Terre sauvage , août 2013 , spécial parcs américains ), il serait salutaire
qu'il ait cet ouvrage entre les mains afin de constater à quel point le nucléaire est une épée de Damoclès , qui , lorsque le couperet tombe , laisse derrière elle un champ de ruines...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un récit formidable, 13 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier homme de Fukushima (Broché)
Depuis les années 70, les entreprises japonaises sont à la pointe du développement industriel grâce à leurs compétences technologiques et à leur grand sens des affaires. Dans l’éventualité d'un accident nucléaire, on s’imagine pouvoir faire confiance aux ingénieurs nippons pour gérer la situation au mieux ; ils semblent bien plus compétents que ceux de la plupart des autres pays. Ce livre raconte le catalogue d'erreurs flagrantes et la gestion irresponsabilité de la centrale nucléaire de Dai Ichii, bien avant le désastre, et il dévoile comment la culture japonaise a rendu les responsables et travailleurs incapables de réagir rapidement et de façon adéquate lors du tsunami.
Au cœur du récit, l'auteur décrit le parcours d'un homme, Naoto Matsumura qui est resté seul dans la zone radioactive pour sauver les animaux de sa ferme et ceux abandonnés lors de l’évacuation. Il est devenu l’icone de la lutte contre la compagnie d’électronucléaire Tepco allié de fait du gouvernement japonais et de leur propagande sans scrupule. L’auteur qui est photo reporter raconte le désastre humain des milliers d'habitants évacués, des animaux d’élevage abandonnés à la mort et la dramatique catastrophe environnementale qui va durer plusieurs générations. Passionnant et très bien écrit, c’est un récit formidableLe dernier homme de Fukushima.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Emouvant, 20 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier homme de Fukushima (Broché)
Antonio Pagnotta nous signe un livre émouvant sur cet homme admirable qu'est Naoto Matsumura ainsi que sur la catastrophe de Fukushima après le tsunami.
Pour les amoureux des animaux et du Japon comme moi, ce livre est très interressant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le dernier homme de Fukushima
Le dernier homme de Fukushima de Antonio Pagnotta (Broché - 7 mars 2013)
EUR 17,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit