undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Toys Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles6
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 août 2012
Un ouvrage sur la pourpritude royale semblait jusqu'à ce jour inespéré !

Et pour ne rien gâcher, il est signé Aymeric Leroy, l'auteur avec lequel je suis le plus en phase quant aux questions relevant du prog (son bouquin "Rock progressif" est pour l'instant d'après moi le plus complet et sérieux). De plus je venais de me taper l'autobiographie (indispensable) de sire Bruford parue cet été, c'est dire si ce livre tombait à pic !

L'auteur nous fait revivre le parcours chaotique du groupe, certes.
Mais sa connaissance improbable de (presque ?) tout ce que Fripp et consort ont produit (pas moins de 40 live concernant KC !) nous éclaire forcément sur les divers aspects musicaux et la genèse de chaque titre. Les textes sont eux aussi décortiqués et copieusement analysés. Cela donne droit à des descriptions parfois épiques comme celles apportées à la suite "Lizard" où le jeu des instruments s'apparente à celui des acteurs incarnant des personnages qui, selon l'auteur, symbolisent tour à tour le bien et le mal. Euh.. oui, il faut dire qu'à l'époque on ne faisait pas les choses à moitié, on avait la prétention (la faiblesse diront d'autres) de considérer la musique comme un art… total ! L'apport de Sinfield en tant que membre du groupe à part entière atteste de cette volonté d'absolu.
Par conséquent cet éclairage nous permet de redécouvrir les œuvres sous un autre jour, ma préférence ira toutefois pour la description de "Forementera lady", tout à fait exquise à mon gout.

Bon après, comme à chaque fois où quelqu'un nous parle de la musique qu'on aime, il n'est question que de jugement de valeur mais j'ai la chance de partager avec l'auteur (que je ne connais qu'à travers ses publications et divers passages radio) l'appartenance au clan très select des "Fracturiens" considérant ce morceau comme l'un des plus extraordinaires qui soit.

Mis à part le nombre de pages (on en veut toujours plus) qui aurait permis notamment de s'immiscer plus en profondeur dans les projets annexes ou solos, on peut regretter que la minutie s'étiole un peu en passant la barre des années 80 où seuls les morceaux importants sont traités avec les mêmes égards que tous ceux qui jalonnent la discographie des 70's.
Peut-être est ce du à l'ascendance technologique qui prend le pas, ainsi qu'aux textes, certes moins denses, issus de ce merveilleux musicien-chanteur qu'est Adrian Belew.

Aussi je trouve que l'influence des Beatles sur la musique de Fripp, qui pour moi est manifeste, aurait mérité d'être mentionnée.

Bien, en attendant le prochain ouvrage de 800 pages sur les œuvres complètes et échevelées de Gentle Giant (je m'attends à tout de la part de cette maison d'édition qu'est "Le mot et le reste"), je ne peux que vous recommander celui là !
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2012
Trouver un ouvrage digne de ce nom sur King Crimson n'est pas chose aisé...D'autant moins en français! Cet ouvrage vient donc combler un manque et tous les fans francophiles de ce groupe seront comblés. Il faut dire que l'auteur n'est pas n'importe qui : Aymeric Leroy est LE spécialiste français du rock progressif, fin connaisseur entre autre des groupes issus de la scène de Canterbury (Soft Machine, Caravan, Hatfield and the north…): je savais donc en me procurant cet ouvrage qu’il y avait peu de risques d’être déçu…

Et mes impressions furent confirmées: l’analyse est très pertinente, précise et juste. L’auteur ne tombe jamais dans une admiration béate (ce que je déteste dans les biographies de groupe de musiques), et reste très objectif. Il y a énormément d’information en particulier sur les débuts du groupe, et auparavant sur la rencontre de Fripp avec les frères Giles. On apprendra beaucoup de choses en particulier sur le tandem Fripp/Sinfield. Les textes de Peter Sinfield sont très finement analysés, et il s’agit sans doutes d’un des éléments les plus intéressants de cet ouvrage ! Les analyses des musiques sont également très pointues: moi qui connaît bien la musique de King Crimson j’ai parfois découvert des choses que je ne soupçonnais pas.
Les années 80 à aujourd’hui sont aussi très bien décrites et analysées. Les citations au journal de Robert Fripp abondent, ainsi que les références aux albums lives sortis via le Collector club.

Seul petit regret: du fait de la taille de l’ouvrage, 240 pages environ, tout n’est pas non plus évoqué (mais vu le prix de l‘ouvrage il n’y a pas à se plaindre). Ainsi les albums “Soundscapes” de Robert Fripp sont à peine évoqués. Mentionné également mais non détaillé: la création et les différents évènements autour de Discipline Global Mobile, label crée par Fripp. Mais on ne peut tout dire dans ce format de livre de taille moyenne et Aymeric Leroy s’est attaché aux points les plus importants. Une sélection intelligente et juste…

Après les goûts de l’auteur sont aussi reflétés (ce qui est normal) mais toujours de façon argumentés. Les qualités des albums des années 80/90/2000 sont aussi mises en avant par l’auteur, fort à propos d’ailleurs car ces albums sont souvent décriés à tort (je pense en particulier à “The Construktion of light”)! Par contre j’étais étonné du manque d’enthousiasme de l’auteur à propos de “Red”, l’auteur semble largement lui préférer “Starless and Bible Black”. J’aime aussi cet album mais “Red” me parait nettement plus abouti. Je ne suis pas non plus d’accord pour dire que “One more red nightmare” est moins réussi que les autres titres de Red, et je conteste le fait que Red est rentré au panthéon des albums phares du rock depuis qu’on a appris qu’il s’agissait d’un album de chevet de Kurt Cobain: il l’était déjà bien avant cet évènement… Encore une fois il s’agit là de goûts personnels sur lesquels on être d’accord ou non, mais sur l’ensemble c’est excellent.

Pour conclure je ne peux que conseiller l’acquisition de cet excellent ouvrage aux fans de King Crimson.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme ses deux précédents livres (Pink Floyd et le Rock progressif), j'ai adoré ce nouvel ouvrage d'Aymeric Leroy. Cette biographie de King Crimson (1969-1974) est très bien écrite... jusqu'à la page 163!

A partir de là, il commence à se fourvoyer grave et invente une résurreKction de feu Crimson, un peu de discipline voyons! Ca me rappelle une anecdote: en 1982 j'ai assisté à Dijon au cKoncert d'un groupe qui se faisait passer pour King Crimson, avec un chanteur à la voix hideuse qui s'appelait... André ou Adrien Biloute, je crois. Ils avaient même engagé des sosies de Bill Bruford et de Robert Fripp, pour faire plus vrai! Autant dire que la police les a cKoffrés dès la fin du specKtacle!

Comme d'habitude, ce livre d'Aymeric Leroy est enchanteur (comme Merlin).C'est très bien écrit et très intelligemment analysé. J'aurais aimé des interviews et des photos, mais vu le prix et la faible diffusion de ce genre d'ouvrage en France (terre des arts), on ne peut pas trop en demander.

Dommage que ne l'on n'ait pas une biographie plus complête sur tous les musiciens ayant participé à l'aventure Crimson, mais comme en contrepartie la fin du livre parlant du "truKc" est réduite à la portion cKongrue, ça équilibre.

Bon je plaisante! Merci encore AymeriKc pour ce délicieux moment de nostalgie.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2014
J'avais déjà lu "Rock Progressif" du même auteur et c'était génial. Et puis, lorsque j'ai commencé à écouter beaucoup de King Crimson, j'ai décidé d'acheter le livre. Il est excellent. Toutes les informations nécessaires sont là et c'est agréable à lire. Vraiment un super livre pour tous les fans du Roi Cramoisi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2015
Il est évident qu'Aymeric Leroy est porté pas son sujet qu'il connaît sur le bout des doigts. On se retrouve à plusieurs reprises "dans" le groupe. Se lit d'une traite. Même avis que l'auteur sur les différentes périodes du groupe. On aurait aimé en savoir encore plus. A quand une version étoffée ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2012
UN PUR CHEF D OEUVRE INDISPENSABLE AUX AMATEURS DU ROI CRAMOISI. SUPERBEMENT ECRIT D UNE PLUME PRECISE , VOICI UN OUVRAGE PHARE RETRACANT AVEC MAESTRIA LES TROIS ERES DE CRIMSON ET TRUFFE D ANECDOTES. GENIAL !!!
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus