undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 15 septembre 2012
"Qu'est ce qu'une revue littéraire ? Une vitrine. Un endroit où les auteurs exposent ce qu'ils publient de plus significatifs. Pas tous d'ailleurs. Certains ne se fient qu'à leurs livres, mais ils sont en petit nombre. Les écrivains proposent aux revues les aspects les plus actuels de leur inspiration".

Pour son quatrième numéro, Feuilleton nous fait pénétrer le monde feutré des écrivains-espions. Sur les traces de Ian Fleming ou John le Carré, ils se nomment Percy Kemp ou Claude Thévenet et appartiennent tous au Cercle Caron, un endroit ou la fiction rejoint souvent la réalité... ("le cercle des espions disparus").

Jonathan Franzen, l'auteur de "Freedom", passionné d'ornithologie et membre de la société protectrice des oiseaux nous emmène pour une balade en Méditerranée sur la piste du massacre des volatiles. On estime en effet que, sur les 5 milliards d'oiseaux migrateurs à quitter chaque année les rives de l'Europe, 1 milliard n'arrivera jamais à bon port, victime de la dureté du voyage, mais surtout de la malveillance des chasseurs. L'Italie du Sud, Malte ou Chypre figurent parmi les hauts lieux du massacre où, au non de traditions ancestrales ou par pur goût du carnage, on piège et on abat à chaque migration saisonnière des millions d'oiseaux qui n'ont rien d'un glorieux gibier. Qui a t-il de plus lâche en effet que de tirer gratuitement sur un bruant mélanocéphale, une bondrée apivore ou un pouillot siffleur ? A la fin de l'article, l'écoeurement est à son comble et l'on souhaiterais voir ces territoires imbéciles dévaster par un terrible tsunami ! Mais non...les chasseurs ne sont pas les seuls responsables, nous le sommes tous à des degrés divers, par notre manque d'éducation, notre mode de vie égoïste et nos instincts destructeurs...Pas besoin de tsunami, nous saurons bien en définitive nous exterminer tout seuls....("horrible Méditerranée")

Avril 2010, panique dans le port de Gènes, un mystérieux conteneur radioactif est découvert : bombe terroriste d'un nouveau genre ou déchet nucléaire égaré ? l'enquête commence... ("Mystery Box")

Roberto Saviano, journaliste italien, auteur de "Gomorra", dont la tête est mise à prix par la camorra, revient sur les dernières mutations du crime organisé : rapports hiératiques sur le mode amour/haine avec la presse et les médias, phénomène inquiétant des baby killers....L'article est suivi d'un enquête sur les tribulations du cartel mexicain de Sinaloa, digne successeur du cartel de Medellin...

Gabriel Garcia Marquez évoque, dans un remarquable article au style épuré, la secheresse qui sévit à Caracas en juin 1958 ("6 juin 1958 : caracas sans eau")

S'en suit une évocation hagiographique de la carrière du coureur automobile brésilien, Ayrton Senna, mort en 1994 au grand prix d'Imola...un peu trop complaisant et laudateur ("Senna le brésilien")

Toujours dans le domaine automobile, Laurence Wright s'intéresse à la voiture electrique, une technologie qui suscite beaucoup d'espoirs et de fantasmes, notamment en Bolivie où le président Morales entend bâtir l'avenir du pays sur ses immenses ressources en lithium....( "Dream a lithium dream")

Petit detour par l'Argentine pour y découvrir l'industrie du polo, discipline sportive pratiquée par un nombre croissant de riches touristes et source de revenus importants pour ce pays en crise qui possède pourtant, depuis un siècle, les meilleurs joueurs et les meilleurs chevaux du monde ! ("une saison de polo")

5 femmes, 5 destins croisés dans le Cuba d'aujourd'hui : enseignante, vendeuse, medécin, artisane, employée domestique, elles tentent de survivre comme elles peuvent dans un pays qui n'en a toujours pas fini avec "le socialisme ou la mort". ("24 hueres dans la vie d'une femme cubaine").

A suivre l'apologie d'un anonyme en faveur des drogues synthétiques (l'ecstasy), dans la plus pure tradition d'un Thomas de Quincey ("confessions d'un mangeur d'opium") ou d'un Nick Tosches ("confession d'un chasseur d'opium"). Pas convaincant, surtout si l'on a lu "le journal d'un morphinomane", relation journalière de la lente descente aux enfers d'un médecin français, toxicomane, dans l'Indochine coloniale des années 1880...("confessions d'un gobeur d'ecstasy")

Enfin un article très intéressant sur la société IKEA et sa vision totalitaire de l'ameublement et, par delà, du monde : endoctrinement sectaire du personnel, converti à la novlangue de l'entreprise et soumis à une surveillance paranoiaque de tous les instants, passé nazi du fondateur de la firme : Ingvar Kamprad, architecture financière opaque, constellée de fondations douteuses et de paradis fiscaux... Hum...pas de doute ! une société modèle et pleine d'avenir ! ("IKEA parano")

Excellent numero.....esperons pour cette revue d'avoir trouvé son public....en tout cas, moi j'en suis !
44 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)