Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Il était une fois...
Urban Comics réédite la série "Fables" (autrefois publiée en VF par les éditions Panini) après avoir récupéré les droits du label Vertigo. Leur apport se joue surtout sur le côté luxueux, avec une reliure cartonnée et des bonus supplémentaires. On trouvera également en début...
Publié le 23 août 2012 par Tornado

versus
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mon Impression : Fables tome 1
Les héros de contes de fées existent et vivent parmi nous ! Chassés de leurs royaumes par l’Adversaire, les Fables trouvent refuge dans notre monde et établissent leur communauté au coeur même de New York. Mais loin du conte de fées, la soeur de Blanche-Neige, Rose Rouge, est trouvée assassinée, et c’est...
Publié il y a 13 mois par Biggy


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Il était une fois..., 23 août 2012
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 1 (Relié)
Urban Comics réédite la série "Fables" (autrefois publiée en VF par les éditions Panini) après avoir récupéré les droits du label Vertigo. Leur apport se joue surtout sur le côté luxueux, avec une reliure cartonnée et des bonus supplémentaires. On trouvera également en début d'ouvrage un rédactionnel plus conséquent, achevant de faire de cette collection un très bel écrin pour une des meilleures séries féériques de ces dernières années.

Les personnages merveilleux des fables de notre enfance, des contes de Perrault et d'Andersen à ceux des frères Grimm, en passant par les figures les plus diverses des mythologies ancestrales, sont vivants et habitent New York ! Ils vivent tous dans le même quartier et passent inaperçus aux yeux des communs. Ils pratiquent divers métiers et, lorsqu'ils sont trop voyants (du genre animal parlant ou lutin cornu), sont envoyés à la "Ferme", une campagne cachée au nord de l'état...
En vérité, ils ont fui leur monde d'origine après qu'un démon incarnant le mal absolu, surnommé "l'Adversaire", ait déchaîné ses hordes de dragons et de gobelins afin de prendre le pouvoir.
La communauté des "fables" doit donc s'adapter à la vie new-yorkaise, avec tout ce que cela comporte d'avantages et d'inconvénients...

Depuis 2003, la maison d'éditions DC comics, via leur label pour adultes Vertigo, publie cette série régulière sans interruption, qui jouit donc d'un beau succès. La série est une création du scénariste et écrivain Bill Willingham. Le dessinateur Ian Medina œuvre sur ce premier tome, mais il sera remplacé ensuite par Mark Buckingham, lui même relayé par d'autres artistes sur certains épisodes. Toutes les couvertures sont l'œuvre de l'illustrateur James Jean, merveilleux créateur pictural, en passe de devenir le premier dans sa catégorie à concilier les publics du monde naïf de l'illustration avec leurs ennemis condescendants de l'art contemporain !
Pour une bonne introduction au monde de "Fables", il est conseillé de se procurer le graphic novel "Fables : 1001 Nuits de Neige".

La série dans son ensemble, toujours en cours de publication, est une jolie réussite, à la fois rafraichissante et postmoderne. Elle est toutefois moins originale que ce qu'on voudrait nous faire croire, dans le sens où le concept de base, à savoir le fait que le monde magique vit caché sous nos yeux, est d'abord l'apanage de Harry Potter, le célèbre cycle de romans de J.K. Rowling. La comparaison est d'ailleurs rarement évoquée, alors qu'elle est flagrante ! De plus, la mythologie développée par la romancière britannique est d'une telle richesse que Willingham fait presque figure d'artisan en comparaison !
Maintenant, si l'on accepte de passer outre cette analogie, "Fables" demeure tout de même une série très dense, parmi ce que l'on fait de mieux dans le monde des comics. L'auteur s'attache autant à la psychologie des divers personnages (faussement superficielle au départ) qu'à l'humour généré par les divers anachronismes de la vie de ce monde magique et ancestral au cœur de New-York. Un humour à double facette, qui fonctionne à la fois sur le contraste entre le merveilleux et le prosaïque et sur la modernisation des archétypes, avec toute la dimension grivoise que cela suppose ! Bonjour les allusions salaces et les clins d'œil coquins !
Le second degré constant est par contre le principal défaut de l'ensemble, je trouve, qui désamorce souvent les situations émotionnelles. On a ainsi du mal à prendre au sérieux certaines amorces dramatiques. De la même manière, la caractérisation des forces à l'œuvre, qui sont proprement les fondations de cette mythologie, est traitée avec trop de nonchalance sur le début de la série. "L'Adversaire" n'est pour le moment jamais autre chose qu'une vague menace abstraite, finalement bien factice.
La principale qualité de l'ensemble est sa durée. En effet, le lecteur ne devrait pas s'arrêter aux premiers épisodes s'il lui venait à l'idée que la toile de fond est trop superficielle, car elle s'enrichit rapidement au fur et à mesure que la série avance. Par la suite, le scénariste va creuser cette toile de fond en long, en large et en travers, enrichissant peu à peu cet univers et développant ses origines. En gros, ce sera de mieux en mieux.
Bienvenue, donc, dans le monde des "Fables", où la formule "Il était une fois" fait partie de l'ordinaire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 21 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 1 (Relié)
Je ne connaissais pas l'univers de ce comics, et il est tout simplement excellent.
Le graphisme est impeccable, et un lexique portant sur l'univers est même ajouté en fin de livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mon Impression : Fables tome 1, 26 juillet 2013
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 1 (Relié)
Les héros de contes de fées existent et vivent parmi nous ! Chassés de leurs royaumes par l’Adversaire, les Fables trouvent refuge dans notre monde et établissent leur communauté au coeur même de New York. Mais loin du conte de fées, la soeur de Blanche-Neige, Rose Rouge, est trouvée assassinée, et c’est à Bigby, shérif de Fableville et Grand Méchant Loup repenti, de résoudre l’affaire. Deux suspects se détachent : Barbe Bleue, ex-amant de la jeune victime et serial killer compulsif, et Jack, bon à rien débonnaire descendu de son haricot.

Je l’avoue, cela fait un petit moment que je dispose de ce Fables « Légendes en Exil », pratiquement depuis sa sortie en fait, mais c’est seulement hier que je me suis lancé dedans. La faute à pas mal de voix me le conseillant, et à la formidable série Once Upon A Time. Série qui n’a rien à voir avec ce comics (quoique…) mais qui m’a montré que l’on pouvait faire quelque chose de bien et sérieux à partir des contes de fée, sans forcément tomber dans le cliché.

Le concept de la série Fables, assez atypique, se rapproche malgré tout un peu de l’idée de départ d’Once Upon A Time. Nous retrouvons les héros, héroïnes et autres vilains de nos contes de fée d’enfance, réunis dans notre monde, sans qu’aucun de nous ne soit au courant. Ils vivent cachés entre « Fables » au milieu des « Communs ». Scénario, lorsqu’on y réfléchit est ô combien intéressante et c’est une véritable bonne idée. Il est intéressant de voir nos lectures d’enfances évoluer dans notre monde à nous. De voir l’après « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Surtout que l’on se rend vite compte que cela ne se passe pas du tout comme cela.

Nous suivons donc une affaire policière menée par le Grand Méchant Loup (Bigby Wolf). Une sombre histoire de meurtre. Rose Rouge (la sœur de Blanche-Neige) a en effet disparu, et son appartement n’est plus qu’une mare de sang. Jack (et le haricot magique) son compagnon est très inquiet. Barbe Bleue s’avère être le principal suspect.

Idée de Bill Willingham, qui fut d’abord dessinateur dans sa carrière (Green Lantern, Ironwood). Son boulot est assez sympa, même si l’histoire de ce tome 1 en elle-même est assez simpliste et bien loin de ce que j’attendais. En effet, je m’attendais à un peu plus de rapport avec les contes de fée. Hormis les noms des personnages, quelques scènes, et surtout les dialogues, pas grand-chose à voir. Les dialogues qui sont eux, très savoureux, très bien travaillé, très décalés, du grand art, les répliques fusent, les vannes et les piques aussi.

Et quel boulot sur les personnages ! On est à mille lieux de ce qui faisait d’eux des personnages de contes de fée. Un Grand Méchant Loup en amoureux aigri et toujours en proie à craquer et retomber dans ses travers, une Blanche-Neige froide, arriviste et vulgaire dans ses moments d’égarement. Un Prince Charmant qui s’avère être plus porté sur le fait d’être dans un lit avec une princesse qu’autre chose, surtout lorsqu’on apprend qu’il est sorti avec Aurore, Cendrillon et Blanche-Neige ! Un Barbe Bleue bien plus terrifiant que le « vrai » de par son aspect calculateur. Rajoutons à cela les histoires de couple entre Belle et Bête, les états d’âme de Nif-Nif et l’on se retrouve avec un univers absolument génial, où l’on se plaît à chercher dans notre mémoire d’où est tiré chaque personnage.

Mais ce qui a fait le succès d’Once Upon A Time, pour moi, c’est l’étroitesse entre la vie des héros de contes de fée chez eux et chez nous. Dans Fables rien de cela. On se retrouve ici avec une enquête policière classique, avec une résolution théâtrale et soudaine dans le dernier chapitre à l’instar d’un Colombo ou d’un Hercule Poirot. Une enquête digne d’Agatha Christie en fait. Plus j’avançais dans l’histoire, plus je pensais à son œuvre. Alors oui, de temps à autre, nous avons des clins d’œil à la vie de contes de fée, le dialogue savoureux entre Nif-Nif et le Grand Méchant Loup, l’allusion aux nains lorsque Belle parle avec Blanche-Neige. Mais tout cela fait plus office de petits amusements au cœur de l’histoire.
Je me fais peut-être des films aussi. Peut-être allons-nous simplement suivre la vie des protagonistes des contes de fée dans notre monde, sans qu’ils ne cherchent à retourner chez eux et à se débarrasser de « l’Adversaire » qui les a forcés à se sauver de leurs mondes imaginaires. Bien que je trouverais cela lassant à la longue. Mais je verrais cela au fil de mes lectures.

En plus, notons la présence d’une petite nouvelle de Bill Willingham, sur le Grand Méchant Loup et sur son rôle dans la fuite du monde des contes de fée des Fables. Ainsi qu’un petit guide sur les origines des différents Fables présents dans ce tome.

Bref, une très bonne histoire à suivre, enquête rondement bien menée, personnages attachants et forts amusant, des répliques jouissives, des dessins idéaux pour cette histoire, mais il me manque ce petit quelque chose. Ce petit truc un peu « magique » propre aux contes de fée. Pour ce premier tome je trouve les rapports aux contes de fée n’apparaissent comme de simples références. Vivement le tome, voir comme cela évolue.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Superbe série, 17 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 1 (Relié)
Superbe série que j'ai découvert grave au jeux Wolf among us. Malgré une histoire pas super original , on accroche (ou pas) a l'ambience
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fables tome 1
Fables tome 1 de Bill Willingham (Relié - 12 avril 2012)
EUR 15,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit