Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Mon Impression : Fables tome 5, 2 septembre 2013
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 5 (Relié)
Les choses sérieuses commencent vraiment pour les Fables. L’Adversaire est bien décidé à continuer de les harceler, même dans notre monde, l’ennemi semble vouloir les harceler. Et nous avons donc assisté dans le précédent numéro à l’arrivée de quelques uns de ses agents dans notre monde, le pauvre Jack s’en ait pris plein la tronche, et comme je le soupçonnais, le Chaperon-Rouge n’est pas ce qu’elle laisse paraître, enfin ce qu’elle essaie de laisser paraître…

Alors que les Fables connaissent leur première période électorale, ils découvrent que l’Adversaire a pour projet de conquérir Fableville. Pour défendre leur terre et protéger leur communauté, il leur faut s’unir et se préparer militairement à l’offensive de l’ennemi. Mais que penser du retour inopiné du Chaperon Rouge, espion de l’Adversaire ou nouvel espoir venu des royaumes conquis ? (contient #23-27 et 22)

C’est la guerre !!!! Ce que nous prenions pour une simple approche de l’Adversaire dans le nouvel univers des Fables, s’avère en fait être un véritable assaut. Et les trois gus identiques en costumes noirs à la Men in Black s’avèrent être en fait une véritable armée. Après montage des kits (oui c’est une surprise, mais avec un peu d’observation, on voyait bien qu’ils ressemblaient trait pour trait à Pi…), facile après de découvrir qui à offert cette armée terrifiante à l’Adversaire.

La résistance se met en place sous l’impulsion d’une Blanche-Neige jusqu’aux yeux, Bigby étant très loin des Fables afin de vérifier le passage où le soi-disant Chaperon-Rouge est arrivée dans notre monde. Du coup tous les autres Fables stressent un peu, le Grand Méchant Loup est l’un de leurs meilleurs atouts. Mais tout se met en place, chacun mettant du cœur à l’ouvrage pour se défendre face au responsable de leur exil. Subtil de la part de Willingham de faire en sorte que les Fables se protègent du regard des Communs, afin de garder leur aspect secret. C’est le genre de petit détail qui m’est cependant important.
Même les habitants de la Ferme viennent en ville prêter mains fortes. Cela nous permet d’apprendre que Rose-Rouge a un nouveau chéri, et si vous connaissez vos contes pour enfant, de deviner l’identité du Chaperon-Rouge…
En parlant du Chaperon-Rouge, il n’y a pas que Bigby qui avait quelques doutes. Blue Boy aussi. Et le pauvre après un moment d’extase, va vite redescendre de son nuage et subir une bonne séance de torture en règle. Il ne s’en relèvera que plus fort, grimpant dans notre estime par ses actions.

L’Adversaire ne cherche pas, dans un premier temps à envahir notre monde, non il veut récupérer tous les objets magiques que les Fables ont emmené avec eux dans notre monde, ainsi qu’un Fable en particulier…
Equipe de sorcières, troupes de monstres, surprises, Blanche-Neige et les Fables vont opposer une belle opposition à l’armée de l’Adversaire.
La bataille aura également lieu dans ce tome, et si l’issu est assez facile à deviner, de nombreux Fables vont passer l’armes à gauche, malheureusement, au cours d’actes héroïques. Chose surprenante, ils semblent vraiment mort, alors que l’on nous avait laissé entendre que les Fables ne mourraient pas forcément, du moins pas forcément tous. Nous assisterons à de belles oppositions, et certains personnages se révèleront au cours de cette bataille, en bien comme en mal. Blue Boy par exemple, ou encore la sorcière de la maison en pain d’épice. Et surtout Bigby qui va nous dévoiler qu’il n’a pas beaucoup de limites quand il s’agit de défendre et protéger les Fables.

Le tome se termine avec l’épisode #22 (oui la saga d’avant reprend les épisodes 23 à 27). On y découvre une Cendrillon travaillant sous couverture et dans le secret pour Bigby. Cette courte histoire est surtout l’occasion de nous montrer que Bigby reste malgré tout le Grand Méchant Loup, et qu’il se permet un peu trop facilement à franchir la ligne jaune…

Petit mot sur la lutte pour la mairie qui n’est pas occultée. Le Prince Charmant, tout en tentant (aussi surprenant que cela puisse paraître) de défendre les Fables, n’en oubli pas de déplacer ses pions (comme la Belle et la Bête ici) pour prendre la place du maire actuel.

Niveau dessin, hormis l’épisode 22 qui est signé Tony Atkins et qui n’est vraiment pas super beau, de par des traits un peut trop simplistes et semblant bâclés, cela reste du Mark Buckingham. Il maîtrise ses personnages (sauf Bigby qui ressemble toujours à rien sans bouche selon moi) et sait les mettre en valeur, les rendre vivant. Le tout est toujours aussi coloré et dans une mise en page variée et amusante (comme les pages en forme de fanions par exemple).

Bref, un très bon tome, très riche en action, et on assiste à une terrible et excitante bataille dans la rue entre les soldats de bois et nos Fables, mettant de côté (officiellement du moins) leurs querelles pour défendre leur liberté et repousser l’envahisseur. On rentre bien dans l’histoire, le tout est prenant, de bons dessins, un très bon tome. Vivement de voir comme les Fables vont tourner la page…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La 5° colonne, 2° partie, 10 janvier 2013
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 5 (Relié)
Sont ici regroupés les épisodes #23 à 27 de la série régulière "Fables". Il s'agit de l'arc narratif "La Marche Des Soldats De Bois", dont la première partie se trouve dans Fables, Tome 4 : Le dernier bastion. Tous ces épisodes ont été publiés entre 2003 et 2004.

Dans cette histoire, "l'Adversaire" semble avoir rompu la trêve ancestrale qui permettait aux personnages des fables de vivre en paix au cœur de New-York, loin de leurs royaumes originaires. Apparemment, le "Chaperon rouge" pourrait bien être à l'origine d'une "cinquième colonne" infiltrée entre les murs de "Fableville"...

"La Marche Des Soldats De Bois" est un des sommets de la série "Fables". Le récit est remarquablement construit, fluide et addictif. La lente montée vers la grande "bataille de Fableville" est menée de main de maître et le climax vous plaque sur votre fauteuil !
Le scénariste Bill Willingham continue d'approfondir la mythologie de son univers enchanteur et creuse enfin la toile de fond au niveau de la caractérisation des forces à l'œuvre, qui sont les véritables fondations de cet univers. "L'Adversaire" demeure toujours une menace aussi abstraite, mais certaines révélations permettent d'émettre quelques soupçons quant à sa nature...
Le dessinateur Mark Buckingham, s'il peut paraître parfois un peu consensuel, dévoile ici toute l'étendue de son talent. La construction et le découpage de ses planches, dans une merveilleuse osmose entre le fond et la forme, réservent au lecteur un véritable florilège de compositions conceptuelles, à la frontière de la bande dessinée et des enluminures, faisant ainsi écho à la présentation des contes dans la tradition des livres anciens ! Et cerise sur le gâteau, ce déballage imaginatif ne gène jamais la bonne lecture du récit. Au contraire, la lisibilité de chaque planche est optimale, et la grande bataille finale est composée et chorégraphiée avec une clarté hallucinante, scénariste et dessinateur ayant dû abattre un véritable travail de titan afin que toutes ces créatures trouvent leur place au milieu d'une gigantesque bataille au cœur des rues de New-York !
Tout simplement génial !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Fables, 27 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 5 (Relié)
Un univers barré qui reprend les codes des comtes de notre enfance et qui les retravaillent à notre époque. Une sorte de Once Upon Time en mille fois mieux. Ceci dit soit on aime soit on deteste. Moi j'ai adoré après que mon beauf m'ai offert le Tome 1 à Noël et j'ai tout acheté. Pas une seule baisse de régime jusuq'à présent (Tome 20)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 suite, 21 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fables tome 5 (Relié)
volume 5 des aventures des Fables de Willigham.
Si vous ne connaissez pas, on pourrait dire que ça se rapproche de la série TV "Once Upon a Time", dans le sens où l'on découvre les personnages des contes de notre enfance dans un univers alternatif et très réel, et qui garde toute sa logique ;)

Et pareil, dans les deux univers, on tombe des nues en découvrant qui est le grand méchant en réalité ;)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fables tome 5
Fables tome 5 de Bill Willingham (Relié - 6 décembre 2012)
EUR 15,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit