Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Wonder Woman, des Enfers à l'Olympe, 13 janvier 2013
Par 
Barbuz - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wonder Woman tome 2 (Relié)
"Le Fruit de mes entrailles" est le second tome de la Wonder Woman du "Relaunch", dont il comprend les épisodes 7 à 12 (pour le premier, "Liens de sang", voir : Wonder Woman, Tome 1 : Liens de sang).
On y retrouve la même équipe artistique : le scénariste Brian Azzarello et les dessinateurs Cliff Chiang (chapitres 1, 2, 5 et 6) et Tony Akins (chapitre 3), assisté de Kano dans le chapitre 4.

À la fin du tome précédent, Hadès a enlevé Zola, une jeune femme qui porte un enfant de Zeus. Wonder Woman tente de se forger de nouvelles alliances parmi les dieux et se prépare à descendre aux Enfers afin d'y négocier la libération de Zola avec Hadès...
C'est une très bonne suite, dont les épisodes sont d'ailleurs meilleurs que ceux du premier volume.
L'équipe artistique nous offre des planches et une intrigue d'une grande lisibilité grâce à la clarté du découpage de l'action et de la narration graphique.
La richesse de cette Wonder Woman, ce sont les Dieux ou plutôt la lecture qu'en fait Azzarello. Ici encore, on rencontre de nombreux nouveaux protagonistes : Éros, Héphaïstos, Perséphone, Aphrodite, Déméter et Artémis, tous plus cabotins les uns que les autres.
Ce second tome comprend également son lot de révélations, notamment sur certaines pratiques des Amazones...

Les deux chapitres illustrés par Akins (#3) et par Akins-Kano (#4) sont malheureusement en dessous du travail de Chiang, même si Akins dessine bien mieux que dans le premier tome. Quant à Chiang, s'il prolonge son "run" sur ce titre, nul doute qu'il deviendra l'un des très grands illustrateurs de Wonder Woman.
Les deux artistes vont continuer à se partager les illustrations du "run", puisque l'on retrouvera (malheureusement) Akins dans les épisodes 13-14 et 17-18...

On appréciera le très bon travail de traduction de Thomas Davier, comme d'habitude. Urban Comics nous offrent les crayonnés des couvertures de Chiang en bonus.

"Le Fruit de mes entrailles" est un très bon second tome qui confirme la qualité de cette série, le clou restant sans doute les scènes se déroulant aux Enfers et la relation entre Wonder Woman et Hadès.
Le "cliffhanger" de ce second tome est inattendu et on a hâte de découvrir ce qu'il va se passer dans les prochains épisodes, ainsi que de savoir ce qu'Urban Comics vont faire du numéro 0...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Mon Impression : Wonder Woman tome 2, 27 juillet 2013
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wonder Woman tome 2 (Relié)
Et la première chose à dire c'est que la belle surprise du premier tome ce transforme en véritable série génialissime.
Le tome 1 était déjà de très bonne qualité mais ce tomme 2 est encore au dessus. De l'action, de l'action, de l'action. Les personnages ont bien été mis en place dans le premier tome, l'intrigue y a été bien présenté, maintenant Azzarello se fait plaisir. Et par la même occasion nous fait plaisir.
Il y a beaucoup d'action mais cela est superbement bien écrit. On vit cette épopée fantastique avec nos héros. Il est plaisant de voir graviter autour de Diana tout une ribambelle de personnages tellement intéressant. Entre le fidèle Hermès, la fragile Zola ou bien encore le dur Lennox. Auxquels se rajoutent maintenant un Eros se prenant pour le beau gosse de la série et un Héphaïstos encore plus laid que celui se trouvant dans les pensées d'Homère.
C'est l'un des gros, gros points forts pour moi, l'omniprésence de la mythologie, je nage avec joie au milieu de ses dieux de l'Olympe qui m'ont toujours fasciné. Et c'est avec plaisir que je vois arriver dans ce tome une Artémis lunaire et une Déméter fort, fort mystérieuse.
Les autres dieux déjà aperçus ne sont pas oubliés. Héra se montre toujours aussi jalouse et cruelle, Apollon ne pense qu'à prendre le trône de son père, Hadès (l'un de mes personnages préférés) montre pourquoi il a l'apparence d'un enfant à travers son caractère, Eris qui est sans doute celle qui remplit le mieux son rôle de déesse de la discorde.
A côté de ça la mythologie est revisitée mais garde un aspect de fidélité en fil rouge pour les passionnés.
Il y a de l'action donc, la préparation de mariage entre Diana et Hadès le combat entre notre équipe et Apollon et Artémis, le plan d'Héphaïstos avec les pistolets d'Eros, tout va à mille à l'heure, à la fin du tome on a l'impression d'avoir lu un bon pavé de 300 pages tellement on en prend plein les yeux mais non, juste 6 petits chapitres.
Seul impression bizarre, le pouvoir que développe Diana en ôtant ses bracelets??
Tout ça pour en plus nous amener sur un cliff de fin des plus inattendus, je ne m'y attendais pas du tout et cela promet du bon pour le tome 3.
Question dessins Cliff Chiang est toujours aussi magique. Son style fluide colle parfaitement à l'histoire. C'est beau, c'est fin, c'est démonstratif. Il aidé encore une fois le temps de quelques chapitres par Tony Akins, bien plus en forme que dans le tome 1. Le passage entre les deux artistes se fait en douceur.

Bref la Wonder Woman d'Azzarello et Chiang est en passe de devenir l'un des meilleurs titres des new52. C'est frais, beau, bien écrit, mélangeant avec génie la mythologie grecque à l'action contemporaine. Action, coups bas, rebondissements, que demander de mieux?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Wonder Woman au milieu des machinations des dieux, 12 février 2013
Par 
Présence - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wonder Woman tome 2 (Relié)
Ce tome fait suite à Liens de sang (épisodes 1 à 6) ; il s'agit du deuxième depuis la réinitialisation complète du personnage dans le cadre de l'opération New 52 (en anglais). Il contient les épisodes 7 à 12, parus en 2012. Il faut avoir lu le premier tome pour comprendre celui-ci. Tous les scénarios sont de Brian Azzarello. Cliff Chiang a dessiné et encré les épisodes 7, 8, 11 et 12. Tony Akins a dessiné les épisodes 9 et 10, encrés par Dan Green.

Wonder Woman (Diana), Hermès et Lennox sont à Florence (en Italie) pour requérir l'aide d'un autre dieu. Pour la mission que souhaite accomplir Diana, ils ont besoin d'armes possédant des caractéristiques bien particulières. Une fois le prix payé, Hermès peut emmener Diana aux enfers pour négocier avec Hadès. Il s'agit de sauver Zola (toujours enceinte) qu'il a enlevée. De son coté, Strife essaye de se rapprocher d'Arès, Héra prépare sa vengeance contre Wonder Woman. Apollon continue ses manigances, et Zeus est toujours absent.

Dans le premier tome, Brian Azzarello avait montré aux lecteurs qu'il avait pris sa lettre de mission au premier degré : réinventer le personnage de Wonder Woman, sans s'encombrer de la continuité. Il a gardé l'île du Paradis et les Amazones, le panthéon des divinités grecques et leur propension à la confrontation, et tout le reste est à découvrir.

Ce deuxième tome est tout aussi divertissant que le premier : il se lit vite (un tiers de temps plus vite qu'un autre recueil de même pagination), les péripéties s'enchaînent sans temps morts, et les intrigues secondaires ne sont pas étirées au-delà du raisonnable (par exemple la grossesse de Zola arrive à son terme, dans des circonstances que je vous laisse découvrir). Le personnage de Diana ne se définit que par ses actions et ses réactions. Il n'y a pas de voix intérieure, pas de dialogues révélateurs, juste de l'action et quelques réactions qui en diront plus au lecteur qui connaissait déjà le personnage qu'aux autres (l'attitude de Diana face à l'épreuve de vérité à laquelle la soumet Hadès).

Azzarello utilise au mieux le redémarrage pour donner une nouvelle vision des dieux grecs. Il s'agit là d'un ressort significatif du récit puisque le lecteur se demande quel est le prochain que rencontreront Diana et Hermès, quelle sera sa situation dans cet environnement renouvelé et comment Azzarello et Chiang auront délimité ses capacités et son apparence. Azzarello maintient un bon rythme dans son récit en changeant régulièrement de lieu à un rythme rapide sans être frénétique. C'est ainsi que le lecteur passera de l'Italie aux Enfers, ou de Damas au Mont Olympe. Azzarello ne se contente pas de définir cette nouvelle incarnation du panthéon grecque, il évoque également le renouvellement démographique des amazones, d'une manière qu'aucun autre scénariste n'avait osé mettre en scène.

Cliff Chiang reste le responsable de la définition graphique des personnages. Dans ce tome il est à nouveau possible d'admirer sa propension à proposer de nouvelles approches. Hadès (et son trône), Apollon, et les autres présentent des apparences mêlant aussi bien les tenues de la Grèce Antique, que des composantes de récit d'horreur ou surnaturelle (voire animale pour Hermès). Cela demande parfois un temps d'adaptation au lecteur pour accepter ce parti pris visuel affirmé, mais le résultat procure un dépaysement garanti, ainsi qu'une ambiance très particulière. Chiang compose des pages comprenant en moyenne 4 ou 5 cases, ce qui concourt à la rapidité de lecture. Il ne cherche pas le réalisme, mais plutôt la cohérence interne du récit. Son approche n'est pas de faire ressembler les personnages à des photographies, il simplifie les contours et les apparences, ce qui lui permet d'intégrer sans difficulté dans ses images des éléments mythologiques, des éléments horrifiques, une jeune femme légèrement vêtue (Wonder Woman), des monstres (un centaure très réussi), et une jeune humaine perdue au milieu de tout ça. L'approche graphique d'Akins et Green est calquée sur celle de Chiang, et c'est à peine si le lecteur remarque la différence.

Cliff Chiang soigne aussi tout particulièrement les couvertures qui sont magnifiques et légèrement second degré car elles marient une vision un peu pin-up de Wonder Woman, avec un coté pulp, et des situations qui mettent en valeur son courage et son audace, le tout avec un soupçon de dérision.

Avec ce deuxième tome, Azzarello continue de tirer le meilleur parti possible de la page débarrassée de continuité dont il bénéficie. Il construit son récit sur le principe d'une fuite en avant dans laquelle Wonder Woman essaye désespérément de rattraper son retard dans les machinations des uns et des autres. Cela procure une solide dynamique au récit. Il surprend le lecteur au fur et à mesure de l'apparition des nouvelles versions des personnages (grâce aux visuels originaux de Cliff Chiang). On peut éventuellement regretter qu'il s'intéresse plus à l'intrigue qu'aux personnages. Ce qui reste fort agréable est qu'Azzarello, Chiang et Akins rendent ce personnage crédible, sans s'appuyer des éléments racoleurs, mais sans oublier non plus qu'elle est une femme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Dans la lignée du premier tome, 24 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wonder Woman tome 2 (Relié)
Le premier tome était plutôt sympathique, bien écrit et avec un bon rythme, le seul point négatif concernait les dessins très spéciaux, ici c'est pareil, bon rythme, des rebondissements mais les dessins sont moyen, il faut adhérer.
Voilà, si vous n'êtes pas trop regardant sur les traits grossier et le design parfois maladroit des dieux (Hadès ...), vous pouvez vous lancer sans soucis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Une lecture divertissante, 1 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wonder Woman tome 2 (Relié)
Bien qu'un peu long à se mettre en place, c'est un vrai plaisir de retrouver Wonder Woman pour la suite de ses aventures. Vivement le prochain tome !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Wonder Woman tome 2
Wonder Woman tome 2 de Brian Azzarello (Relié - 6 janvier 2013)
EUR 15,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit