Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Mon Impression : American Vampire tome 2, 26 juillet 2013
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Vampire tome 2 (Relié)
Quel plaisir de pouvoir enchaîner de suite avec le tome 2 d’American Vampire. L’histoire de Snyder et King dans le premier volet est tellement forte, tellement prenante que l’on ne veut pas s’arrêter. Dans ce deuxième tome, deux histoires bien distinctes, l’une, principale, nous présentant les Vassaux de Vénus et l’autre se centrant sur Pearl.

Dans l’Amérique des années trente, tandis que la majeure partie du pays souffre de la Grande Dépression, la ville de Las Vegas entame quant à elle sa mutation : jeux d’argent, prostitution et corruption lui valent déjà son surnom légendaire de « Cité du Péché ». Quand les corps d’importants businessmans, vidés de leur sang, se multiplient aux coins des rues, l’agent McCogan est loin d’imaginer les raisons de cette hécatombe. Skinner et Pearl y seraient-ils pour quelque chose ? (vol.2 : #6-11)

Changement de décor, donc, pour la partie principale, on se retrouve à Las Vegas au milieu des années 30. Lorsque la ville devient peu à peu la cité du péché. Premier constat, un peu négatif pour le coup, la mise en second plan de Skinner Sweet. Certes cela est pour mieux se concentrer sur le shérif Cash McCogan, et certes cette saga est juste géniale mais il manque une la petite touche de folie, de sadisme qui vient avec Skinner. On suit donc principalement l’arrivée de Cash dans l’univers vampirique, entrée assez violente pour lui, le pauvre. Le personnage est tellement expressif, tellement entier, que l’on tombe avec lui. Physiquement il n’a rien, mais moralement il prend très, très cher en seulement un tome.
Un homme un peu bourru et bourrin, qui a la fâcheuse tendance de camper sur ses positions et ses certitudes. Pourtant, une série de meurtre et la rencontre avec Félica Book et son collègue vont le forcer peu à peu à réviser sa copie. Difficile pour un homme tel que lui de réaliser que les vampires ne sont pas une simple légende, mais qu’en plus ils ont investi sa ville, au propre comme au figuré. Et oui, excellente idée de Snyder de faire des vampires européens des investisseurs privés dans les affaires humaines. On se rend compte peu à peu depuis le premier tome, qu’ils ont la main mise partout.
Pour ce qui est des Vassaux de Vénus, il s’agit pour le moment d’une petite approche, d’un premier contact. On n’apprend pas grand-chose sur eux, sauf lors de la rencontre de Lidden Hobbes (dégageant déjà beaucoup de charisme) et Abilena Camillo (de plus en plus belle) avec Pearl Jones (toujours aussi divine). Et encore on en apprend surtout davantage sur les vampires américains. Félicia Book n’est encore qu’une novice et n’agit pas beaucoup, du moins ne se met pas beaucoup en avant, et son collègue est transparent comme une vitre.

La seconde partie met donc l’accent sur Pearl et son mari, sur leur vie au calme, loin de tous les tracas et autres problèmes lié aux vampires. C’est même assez touchant de les voir ainsi, de les voir tant s’aimer, de les voir penser la même chose mais ne pas oser s’en parler. Mais tout cela pourrait être gâché par la découverte d’un trafic de sang de contrebande, ou encore sur le retour d’une vielle amie…
La narration est ici totalement différente, principalement centrée sur les pensées des trois protagonistes : Pearl, Henry et la rousse incendiaire pour ne pas la citer. On se retrouve donc avec une narration empreinte de douceur, de nostalgie, presque de tristesse. On s’attache à ce couple si touchant et l’on a qu’une crainte, qu’un malheur les frappe. Sentiment multiplié par cette narration.

Petit mot sur les vampires, toujours aussi sanglants, violents, charismatiques. Merveilleusement bien mis en image par un Rafael Albuquerque en grande forme, bien secondé par Mateus Santolouco dans la seconde histoire. L’hémoglobine coule à flot et les deux dessinateurs ne se fixent aucune limite dans l’horreur et la violence. Tant mieux ! Les vampires ne sont pas des mijaurées, ils sont violents, haineux, sadiques et nous font peur. Tout le portrait des vampires de Snyder, dessinés par Albuquerque. Une grande réussite.
On se rend également compte qu’un vampire se sentant en danger, comme les vampires européens vis-à-vis des vampires américains, deviennent encore plus sadiques dans leur façon de torturer…
J’aime beaucoup la multiplication des espèces de vampires, de leurs particularités, de leurs différences. Chouette boulot.

Bref, c’est toujours aussi énorme, même si je place ce tome 2 un peu en dessous du premier. On continue de voir nos personnages naviguer au gré des époques et dans des lieux si différents. Scott Snyder réussi son pari de relancer les vampires, ils ont rarement été aussi mordants !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 RAS, 23 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Vampire tome 2 (Relié)
Très beau dans la finition, c'était un cadeau et le destinataire est très content. Conforme à la description du vendeur et à l'idée que je m'en faisais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 incontournable!, 29 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Vampire tome 2 (Relié)
Un comics d'une rare qualité, des dessins magnifiques!

Dans l'Amérique de la fin du xixe siècle, le bandit Skinner Sweet est arrêté par James Book, de l'agence Pinkerton ; alors qu'il tente de fuir, il est rattrapé par un vampire venu du vieux continent, et est contaminé par une goutte de son sang. Laissé pour mort, Sweet revient à la « vie » et découvre qu'il est lui-même devenu vampire, mais d'une espèce nouvelle, plus évoluée et disposant de nouveaux pouvoirs, dont une résistance au soleil…
En 1925, une jeune actrice, Pearl Jones, est la victime d'une société d'anciens vampires. Pour lui sauver la vie et lui permettre de se venger, Sweet la contamine et fait d'elle le second vampire américain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une tuerie, dans tous les sens du terme !, 9 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : American Vampire tome 2 (Relié)
Un tome 2 dans la continuité de cette série mordante à souhait, avec personnages récurrents qui se croisent à travers les siècles , liés dans l'immortalité du sang.
Les races de vampires différentes qui combattent pour leur suprématie propre viennent apporter un intérêt supplémentaire.
Attention ,American vampire : série Ac-CROC-heuse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

American Vampire tome 2
American Vampire tome 2 de Jérôme Wicky (Relié - 20 juin 2013)
EUR 15,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit