Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les nuits de la peur, 11 janvier 2014
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman Des Ombres dans La Nuit (Album)
Cet énorme recueil de 350 pages regroupe presque tous les travaux du tandem d'auteurs Jeff Loeb & Tim Sale sur l'univers de "Batman". Il est complémentaire des deux précédents :
- Batman Un Long Halloween
- Batman Amère victoire.

Le sommaire peut-être divisé en deux parties distinctes :
1) Les trois récits de l'anthologie "Annual Legends Of The Dark Knight Halloween Special" (trois one-shot de 48 à 80 pages).
2) La mini-série "Catwoman When In Rome".
Un bonus supplémentaire est disponible avec un court récit intitulé "Batman & Superman Secret Files and Origins" (2 pages).

1) "Annual Legends Of The Dark Knight Halloween Special" (précédemment édité dans Batman : Halloween : Tome 1 et Batman : Halloween, Tome 2 par les éditions Semic) :

Dans les années 90, l'éditeur DC Comics propose à des auteurs de premier ordre de revenir sur la passé de Batman, lorsqu'il était encore solitaire et mystérieux. Ainsi nait la superbe série "Legends Of The Dark Knight". Le scénariste Jeff Loeb, emporté par son ambition alors qu'on lui demande de développer une histoire sur trois épisodes censée se dérouler lors de la nuit d'Halloween, propose de dépasser la ligne éditoriale en inaugurant un "Annual Legends Of The Dark Knight Halloween Special" de 80 pages ! Avec l'aide de son comparse, le dessinateur Tim Sale, Loeb imagine alors le premier segment d'une trilogie sur le thème d'Halloween...

- Le premier récit est un conte gothique dans lequel "l'Homme chauve-souris" se voit confronté à "l'Epouvantail", l'un de ses pires ennemis, en pleine nuit d'Halloween. Son ennemi lui inoculant un gaz pouvant exacerber la peur chez ses victimes, alors commence la véritable nuit de la peur...
- Le suivant oppose notre héros au "Chapelier Fou" et s'inspire, en toute logique, du conte Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll. Avec un thème central : La folie...
- Le dernier est une relecture d'un autre conte tout aussi célèbre de Charles Dickens : Un chant de Noël. Batman affronte le "Pingouin" avant de passer une nuit dans son manoir, hanté par trois fantômes qui lui montrent son passé, son présent et son avenir...

Ces trois épisodes imposent d'entrée de jeu le tandem Loeb/Sale comme une bénédiction pour le traitement du personnage.
Dans le fond, le scénariste livre un récit d'une profondeur psychologique en totale osmose avec l'univers gothique de Batman, où sont passés au crible toutes les déclinaisons symboliques liées à la figure du "Dark Knight", de son rapport ambivalent à la justice jusqu'à ses problèmes d'intégrité sociale et sa dualité entre la raison et la folie, incarnée par son alias ténébreux et son passé traumatique. Explorant son passé, son enfance et ses rapports avec ses parents, il procure un peu d'épaisseur à un personnage trop souvent monolithique.
Et c'est tout le talent de Jeff Loeb de décliner toutes ces thématiques sous les atours d'une poignée d'histoires de super-héros divertissante et iconique.
Dans le premier récit, il parvient ainsi à transcender le pitch de départ (Batman parviendra-t-il à surmonter sa peur face à un ennemi qui l'inocule chez ses victimes grâce à une toxine de son invention en pleine "nuit de la peur" ?) en saupoudrant son récit d'une multitude d'éclairages divers sur la mythologie interne de son personnage.

Dans la forme, le scénariste et son dessinateur construisent un enchainement de séquences d'une richesse formelle extrême, dans lequel la narration, plutôt que d'assembler les événements de manière linéaire, se développe en alternant les étapes, mêlant le passé et le présent, permettant tout autant de réserver au lecteur le dénouement de l'histoire sur la base de multiples rebondissements, que d'en développer toutes les subtilités présentes dans le sous-texte. Le tout ponctué d'un découpage conceptuel étonnant, parsemé de soliloques immersifs et de dialogues au cordeau. Du très grand art de narrateur.
Au départ, le dessin de Tim Sale ne possède pas encore la beauté épurée de ses futurs travaux. Son encrage n'est pas aussi puissant et expressif et ses planches ne dévoilent pas encore la pureté et l'élégance flamboyante que l'on découvrira bientôt. Puis, peu à peu, il se pare de son style définitif, quelque part entre le réalisme rétro et le cartoon gothique. A la fin de "Ghosts", il est à son apogée...

Ces trois histoires ont été éditées respectivement en 1993, 1994 et 1995. Ce sont les premiers travaux du tandem Loeb & Sale sur l'univers de Batman. Ils font ainsi office de prémices aux sagas "Batman Un Long Halloween" et "Batman Amère victoire". L'ensemble de ces créations peut être lu comme une suite directe au mythique BATMAN ANNÉE UN de Frank Miller, puisqu'elles mettent en scène le "Dark Knight" au début de sa carrière de justicier...

2) "Catwoman When In Rome" (précédemment édité dans Catwoman à Rome par les éditions Panini Comics) :

"Catwoman" se rend à Rome à la recherche de ses origines. Afin de retrouver la généalogie de sa famille, elle s'adjoint les services du "Sphinx" ("l'Homme-mystère"), expert en énigmes...
Cette mini-série a été réalisée en 2005 et elle fait office de "spin-off" à la saga Batman Amère victoire, puisqu'elle développe le parcours de l'anti-héroïne en répondant à la question que se posaient alors les lecteurs : "Pourquoi "Catwoman" est-elle partie pour Rome ?".
Jeff Loeb & Tim Sale réalisent donc un récit adjacent qui vient mettre en lumière les arcanes de leur série principale, tout en développant leur mythologie de l'intérieur, car "Catwoman When In Rome" s'imbrique parfaitement dans la trame principale du récit depuis "Batman Un Long Halloween", en tissant des liens étroits entre la mafia italienne et celle de la famille "Falcone", qui sévit entre les murs de "Gotham City"...

En particulier, cette mini-série est l'occasion pour les auteurs de s'amuser à créer une œuvre rétro en rendant hommage aux films d'espionnage et d'aventure de l'âge d'or Hollywoodien. Impossible de ne pas penser, en voyant "Catwoman" arpenter les toits de cette ville méditerranéenne, au personnage de Grace Kelly dans La Main au collet d'Alfred Hitchcock !
Le récit se pare ainsi d'une atmosphère de films noirs dans la grande tradition du cinéma américain des années 40 et 50, enrobée d'une patine expressionniste qui rappelle les grandes heures du cinéma baroque de l'époque consacrée. La vision postmoderne du tandem Loeb & Sale est toujours à l'œuvre !
A maintes reprises, Tim Sale nous gratifie de splendides tableaux dévoilant la "ville éternelle" sous ses atours mystérieux et grandioses. Duel de "chattes" dans le Colisée, cambriolage au sein de la Basilique St pierre (avec un joyau dissimulé sous le socle de la Piéta de Michel-Ange !), cette escapade à Rome tient ses promesses et nous fait voyager dans la cité mythique !
Et cerise sur le gâteau, Tim Sale dessine une Selina Kyle sexy en diable, dans le plus pur esprit des pin-ups de l'époque. Miaou !
Mention spéciale au travail de Dave Stewart sur la mise en couleur, qui ajoute aux aplats de noir de Tim Sale de superbes aquarelles fauves. Encore un grand moment de bande-dessinée.

"Batman & Superman Secret Files and Origins" est un très court récit (2 pages), où les auteurs imaginent la première rencontre entre les deux icônes. Mais une rencontre très différente de ce à quoi l'on pouvait s'attendre ! Un petit bonus sympathique, dans lequel les auteurs réussissent à transcender la concision de l'exercice imposé...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Petite merveille, 9 novembre 2014
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman Des Ombres dans La Nuit (Album)
Troisième et ultime gros pavé de Jeph Loeb et Tim Sale qu’Urban Comics nous a proposé. Au programme, trois Halloween Specials et Catwoman dans When in Rome qui fait le tiret entre Un Long Halloween et Amère Victoire. Et vue la qualité indéniable de ces deux sagas, il est certain que ce nouvel ouvrage nous offre un merveilleux moment de lecture !

Depuis qu’il est devenu le vigilant de Gotham City, le jeune Bruce Wayne a eu l’occasion de croiser de nombreux adversaires, mais depuis quelque temps, les mafieux ont cédé la place à un nouveau genre de criminel. À la suite de la Chauve-souris, ce sont des Épouvantails, Pingouins, Chapeliers déments, Chattes et sinistres Clowns qui, chaque nuit, prennent d’assaut la cité de Gotham. Autant de raisons qui obligeront un Chevalier Noir encore en formation à se forger un code d’honneur sans failles.
(Contenu : BATMAN – HAUNTED KNIGHT (Batman: Legends of the Dark Knight Halloween Special #1, Batman: Madness – A Legend of the Dark Knight Halloween Special, and Batman: Ghosts – A Legend of the Dark Knight Halloween Special), CATWOMAN – WHEN IN ROME (CATWOMAN – WHEN IN ROME #1-6), BATMAN: DARK VICTORY #13, and « Night after night » in BATMAN BLACK & WHITE vol. 2)

Nous commençons donc avec trois Halloween Specials. Fears, Madness et Ghosts. Nous avons là les prémices de ce que ce duo génial allait nous offrir sur Batman.
Dans Fears, Batman est opposé à l’Epouvantail, mais ce n’est pas à la peur qu’inspire généralement ce méchant que Batman va succomber. Mais à l’amour ! En tombant sous le charme de la belle Jillian Maxwell. Heureusement Alfred veille au grain.
Dans Madness, c’est au tour du Chapelier Fou de venir faire des siennes. Nous avons le droit avec ce vilain, à une énième interprétation d’Alice au Pays des Merveilles, avec la fille de Gordon dans le rôle titre. C’est surtout l’occasion d’avoir le droit à de belles scènes entre le jeune Bruce et sa maman, et l’importance que ce roman a également pour Batman.
Enfin, dans Ghosts, nous avons le droit à une version batmanesque du fameux conte de Charles Dickens où le héros reçoit la visite de quatre fantômes (il ne faut pas oublier le premier qui annonce la venue des trois autres) afin de lui ouvrir les yeux. Là aussi, un très bon et beau moment.
Alors oui, nous sommes loin de l’intensité des œuvres citées en introduction. Mais il s’agit ici de récits très courts, allant de trois à un seul chapitre. L’action est donc beaucoup plus présente et la réflexion un peu plus en retrait. Quoique cela reste assez symbolique.

Puis vient When in Rome ! Nous y suivons la belle et sensuelle Selina Kyle, venue en Italie, accompagné d’Edward Nigma, pour découvrir son passé, sa véritable identité. A travers une enquête au sein de la mafia italienne, et en se battant avec un Batman qui l’obnubile littéralement dans ses rêves, allant du rêve angoissant au rêve le plus torride, elle va devoir passer outre la loi du silence, le danger que représente la mafia et un ennemi de l’ombre cherchant à découvrir l’identité de Batman.
Cette enquête et cette lumière sur Catwoman est vraiment passionnante et permet à merveille de donner des explications sur les agissements de la féline brune dans Un Long Halloween. Le scénario de Jeph Loeb est vraiment bien ficelé, vraiment prenant et on ne peut que dire « whaouh » lorsqu’il abat ses cartes, que ce soit sur l’identité des parents de Selina ou sur celle de son mystérieux agresseur.

Mais si le scénariste effectue un excellent travaille, ce n’est rien à côté de la prestation de Tim Sale ! Sa Catwoman est sans doute ce qui se fait de mieux au sujet de la sensualité, de la féminité. On ne peut décoller ses yeux des courbes aguicheuses de Selina, on ne peut s’empêcher d’ouvrir grand la bouche à chacune de ses apparitions, il fait chaud à chaque fois que l’on pose les yeux sur elle. Un corps de déesse grecque avec un visage endiablant au regard désarmant. Tim Sale nous en met plein les yeux, toujours en restant dans le pudique, toujours un drap, une main, un sous-vêtement pour cacher ce que l’on préfère deviner.

Bref, ce Batman Des Ombres dans la Nuit est une petite merveille à lire et à regarder. On prend un grand plaisir à suivre ces histoires, à les dévorer des yeux, et l’on se dit que Jeph Loeb et Tim Sale forme un duo à part dans l’univers du comics. Merci.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 BATMAN/CATWOMAN, 15 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman Des Ombres dans La Nuit (Album)
CE TOME EST DIVISÉ EN 2 , la première partie est centré sur notre chevalier noir , tandis que notre deuxième est centrée sur catwoman partie à Rome pour s’éloigner de GOTHAM .
"DES OMBRES DANS LA NUIT" reste bel et bien dans le style du "LONG HALLOWEEN" est reste une très belle histoire à prendre si l'on a aimé un long halloween et amère victoire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 A posséder absolument, 11 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman Des Ombres dans La Nuit (Album)
Tome à lire en complément de Amère victoire et un long Halloween, dessins superbes, pour les fans du duo Loeb/Sale... Du très bon Batman!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 11) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 un fan de comics., 5 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman Des Ombres dans La Nuit (Album)
J ai aimer tout simplement,il y a tout ce que je recherche dans un comics,marvel'.j adore cette lecture de ce genre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Batman Des Ombres dans La Nuit
Batman Des Ombres dans La Nuit de Jeff Loeb (Album - 10 janvier 2014)
EUR 35,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit