Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Tranches de vie en enfer
La saga "No Man's Land" continue. Ce second tome de six (pour le premier, voir : Batman No Man's Land tome 1) compte près de 350 pages (je ne compte pas les quelques couvertures des bonus) et est sorti chez Urban Comics le 4 juillet 2014.
Le sommaire est composé des numéros US de "Legends of the Dark Knight" #118-119, "Batman Chronicles" #16,...
Publié il y a 10 mois par Barbuz

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une plongée au coeur de Gotham et ses habitants
Après le douloureux épisode Knightfall, j’ai mis un peu de temps à me laisser convaincre de tenter l’expérience No Man’s Land. Mais après un prologue, Cataclysm, plutôt bon et un premier tome de No Man’s Land particulièrement innovant et agréable à lire, je suis plutôt confiant. Et je croise...
Publié il y a 8 mois par Biggy


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une plongée au coeur de Gotham et ses habitants, 29 août 2014
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman, tome 2 : No Man's Land (Relié)
Après le douloureux épisode Knightfall, j’ai mis un peu de temps à me laisser convaincre de tenter l’expérience No Man’s Land. Mais après un prologue, Cataclysm, plutôt bon et un premier tome de No Man’s Land particulièrement innovant et agréable à lire, je suis plutôt confiant. Et je croise les doigts pour que le tome #2 et les suivants ne connaissent pas le même sort qu’avec Knightfall.

Toujours aux prises avec les gangs qui règnent sur une Gotham dévastée, Batman doit apprendre à faire équipe avec la nouvelle et mystérieuse Batgirl. Pendant ce temps, le Joker et Double-Face avancent leurs pions pour la conquête du No Man’s Land. (Contient : Legends of the Dark Knight 118-119, Batman Chronicles 16, Shadow of the Bat 86-87, Azrael 53-55, Batman 566-567, Detective Comics 733-734, JLA 32, Young Justice No Man’s Land 1)

Et je dois bien reconnaitre qu’en contemplant le sommaire je n’ai pu m’empêcher de trembler. Pas d’arc à plus de deux épisodes, beaucoup d’histoires en un seul chapitre et des épisodes venant de tous les univers. L’ombre de Knightfall plane de nouveau sur une longue saga de Batman ! Après un premier tome, excellent, servant à nous mettre dans le bain du nouveau statu quo régnant à Gotham, j’espérais le véritable début des hostilités ! Mais il semblerait que cela soit réservé au troisième tome. Ce second volume permet en fait aux auteurs d’appuyer un peu plus sur les nouvelles règles ayant cours à Gotham. Car si Batman, Gordon et les vilains de la ville doivent s’habituer aux nouveaux us et coutumes de la ville, c’est également et surtout le cas pour les habitants mais aussi les autres super-héros.

Ce tome #2 est donc l’occasion pour différents artistes de nous dépeindre le nouveau quotidien de Gotham. L’espoir n’a plus cours ici, la peur et la violence règnent. La confiance est un luxe que l’on ne peut plus se permettre et les habitants sont livrés à eux-mêmes et doivent, bien trop souvent, se résoudre à des actes auxquels ils n’auraient simplement, jamais osé penser avant le drame.
Les différentes histoires sont bien entendu de niveaux divers et variés. On oscille entre le bon et le mauvais. Le mauvais, avec des épisodes d’Azraël (toujours aussi inutile…) qui illustrent à merveille tout ce que les années 90 avaient de mauvais, ou l’épisode de la Young Justice à l’humour carambaresque. Le bon, avec les épisodes de Greg Rucka, les quatre derniers, où l’on sent que l’auteur est comme un poisson dans l’eau dans cette Gotham aux abois, où le mal pullule, où les habitants sont en proie aux pires horreurs des criminels et autres tordus de Gotham laissant libre court à leur imagination.

L’intrigue n’avance pas beaucoup donc, le tome étant surtout l’occasion de nous présenter les réactions de certains héros ou méchants face au drame que traverse Gotham, leurs réactions face à ces nouvelles règles du jeu. Nous avons donc le droit à Superman, la Justice League ou encore la Young Justice, mais aussi Azraël donc, le Joker, Huntress, la nouvelle Batgirl et énormément de personnages qu’ils soient de nouveaux visages, ou de simples habitants. Tout le monde est frappé par cette catastrophe, et les auteurs ont l’intelligence de s’intéresser à tout le monde, mettant en lumière les habitants de Gotham, au cœur de la tragédie. Et comme pour la qualité des épisodes, traitée juste au dessus, c’est Greg Rucka qui fait un peu avancer l’histoire, avec quatre épisodes (deux fois deux), mettant en scène une véritable guerre des gangs entre le quartier de Double-Face, celui du Pingouin, celui de Gordon et la police et enfin celui de Batman et Batgirl. Ces épisodes, passionnants et très bien écrits (Greg Rucka oblige) nous montrent à quel point les méchants dirigent le jeu, que Gordon semble prêt à tout, et surtout que Batman n’a toujours pas réussi à apprivoiser cette nouvelle Gotham.
On notera également le premier épisode, centré sur Alfred, qui est juste magnifique à lire !

Graphiquement, comme pour la qualité des histoires, c’est très varié, on alterne le bon, le moyen, le mauvais et l’affreux. En même temps, avec autant d’histoires et de séries, il était inconcevable de n’espérer que de magnifiques dessins. Mais dans l’ensemble, la qualité penche plus vers le bon que le mauvais.

Bref, si ce tome #2 ne nous fait pas avancer dans l’histoire, hormis sur la fin (et cela met en appétit pour la suite) il réussit cependant à nous dépeindre encore un plus violemment le quotidien tragique et violent des habitants de Gotham. Les certitudes d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui et chacun, bons ou méchants, cherche à tirer la couverture à lui. Un tome, certes en dessous du premier, mais plutôt agréable à lire dans l’ensemble et qui me rassure sur la qualité de cette énorme saga.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Tranches de vie en enfer, 7 juillet 2014
Par 
Barbuz - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Batman, tome 2 : No Man's Land (Relié)
La saga "No Man's Land" continue. Ce second tome de six (pour le premier, voir : Batman No Man's Land tome 1) compte près de 350 pages (je ne compte pas les quelques couvertures des bonus) et est sorti chez Urban Comics le 4 juillet 2014.
Le sommaire est composé des numéros US de "Legends of the Dark Knight" #118-119, "Batman Chronicles" #16, "Shadow of the Bat" #86-87, "Azrael" #53-55, "Batman" #566-567, "Detective Comics" "733-734, "JLA" #32 et "Young Justice: No Man's Land" #1.
Parmi les noms ayant contribué à ce second tome, on trouve, entre autres, Greg Rucka, Dennis O'Neil, Scott Beatty, Kelley Puckett, Mark Waid et Devin Grayson côté scénaristes, et Chris Renaud, Guy Davis, Jon Bogdanove, Mark Pajarillo et Mike Deodato Jr. côté dessinateurs.

Le premier tome était un récit de guerre, avec une Gotham City divisée en zones d'occupation très mouvantes. Dans ce second tome, les auteurs posent le statu quo et se concentrent davantage sur des tranches de vie et sur ce qu'il se passe à l'extérieur de la ville, avant que les affrontements entre les différentes factions ne reprennent de plus belle.
On est ainsi témoin de scènes de guerre urbaine et de désolation à travers les yeux d'Alfred, ceux d'Harold, le super-mécanicien de Batman et ceux d'un vétéran de la seconde guerre mondiale qui a toujours vécu à Gotham City. On assiste au drame qui frappe un couple qui comprend trop tard qu'il vient de pénétrer dans l'antre du Joker.
Dans les excellents épisodes qui lui sont consacrés, Azraël, de son côté, se voit confier une mission par Batman. En plus de Calibax, il va devoir retrouver le Joker, qui ne reste pas inactif. Et comme si ça ne suffisait pas, il va être confronté à un nouveau tueur. Des pages réussies, qui rendent le personnage très attachant et lui offrent un début de rédemption.
L'isolement de la ville ne signifie pas pour autant qu'elle a été oubliée par le monde extérieur ou qu'elle n'est plus convoitée. D'autres prédateurs (Kobra et les généticiens de Locus) tentent de faire mainmise sur Gotham City. Superman, Orion et la Ligue de Justice d'un côté et Young Justice de l'autre interviennent pour repousser les criminels - sans toutefois se sentir autorisés ou suffisamment légitimés pour intervenir davantage au cœur de la ville.
Tandis que l'on en apprend davantage sur le père de Bruce Wayne, Batman intervient autant qu'il le peut auprès des habitants. Il est, en cela, toujours secondé par Batgirl, tandis qu'un nouveau et étrange personnage, une jeune fille muette, fait son apparition.
Mais la guerre est toujours là et les belligérants n'ont pas l'intention de se contenter de leurs territoires. Le Pingouin et Double-Face en veulent davantage et tendent un piège au Chevalier Noir. Les territoires de Gotham City vont être, encore une fois, redéfinis...

Dans l'ensemble, tout cela est bien écrit et très plaisant, malgré une narration un brin compressée dans les deux derniers chapitres. Le numéro consacré à "Young Justice" est sans doute de trop et est décalé par rapport au reste, mais il se laisse lire avec plaisir.
Du côté des dessins, le moins que l'on puisse dire et que l'homogénéité n'est pas de mise - un défaut dont le premier tome était déjà victime. La diversité des styles graphiques est importante mais l'on ne s'en aperçoit plus au bout d'un moment et cela ne nuit pas au plaisir de lecture. Les excellents Guy Davis et Mark Pajarillo méritent un coup de chapeau.
La traduction d'Alex Nikolavitch est réussie (même si la façon dont il choisit parfois les temps, entre imparfait, passé simple et présent, ne convainc pas entièrement) et le texte ne comporte ni faute, ni coquille - une fois n'étant pas coutume.

Pour conclure, ce second tome m'aura procuré un plaisir certain et je l'aurai lu rapidement. J'ai hâte de découvrir le troisième tome (je rappelle qu'il y en aura six), qui sortira chez Urban Comics le 12 septembre 2014.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Batman, tome 2 : No Man's Land
Batman, tome 2 : No Man's Land de Mark Waid (Relié - 3 juillet 2014)
EUR 28,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit