Commentaires en ligne


17 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A proposer aux Evêques de France !
Les cathos "bien pensants" devraient s'intéresser à ce cri du coeur ou lieu de juger et "condamner" !
Divorcée... puis vivant en couple quelques années + tard, je vous livre cette anecdote :
Lors d'une rencontre annuelle avec groupe de personnes que je connaissais bien (dans le contexte de mon travail).... une messe...
Publié il y a 6 mois par SLOVEN

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bon livre; touchant.
Pour lever l'omerta sur ces situations particulières, mais pas si rares, il est important que ce témoignage existe.
J'en ai vu ensuite l'auteur à la télévision. Courageux.
Publié il y a 6 mois par Chapus Danièle


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A proposer aux Evêques de France !, 30 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
Les cathos "bien pensants" devraient s'intéresser à ce cri du coeur ou lieu de juger et "condamner" !
Divorcée... puis vivant en couple quelques années + tard, je vous livre cette anecdote :
Lors d'une rencontre annuelle avec groupe de personnes que je connaissais bien (dans le contexte de mon travail).... une messe était célébrée en fin de matinée, avant le repas :
"le curé qui officiait et qui me connaissait bien, vient vers et moi et de me dire "vous savez que vous ne pouvez pas communier" ! je ne pourrai pas vous donner la communion si vous vous avancez vers moi.
Comment peut-on permettre à des hommes comme vous et moi (à savoir ce curé) de vous EXCLURE ?
Ma réponse a été spontanée :" rassurez-vous vous n'aurez pas ce problème, je ne reste pas à votre célébration"
Suis revenue au moment du repas : mes collègues étonné(e)s de mon absence à la messe, m'ont questionnée, ignorant tout de l'historique (dixit les paroles du prêtre avant la messe)
Ma réponse déterminée : JE N'ETAIS PAS AUTORISEE à participer COMPLETEMENT à cette CELEBRATION !!! pas plus.
NO COMMENT !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un témoignage poignant d'un terrible gâchis : la culpabilité destructrice d'un prêtre qui aime, 25 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
J'ai pleuré en lisant ce livre écrit avec une grande sensibilité. Comment une institution peut-elle exiger qu'un prêtre ne puisse jamais accepter d'accueillir la femme aimée passionnément et l'enfant fruit de cet amour.Pourquoi cette loi du silence qu'ils n'arrivent pas à rompre ? Pourquoi cette culpabilité qui détruit toutes leurs vies ? Et le droit des enfants d'être élevé par leur père ? et le droit inaliénable de chacun de choisir sa vie ? Le drame humain de ce livre me révolte : quel terrible gâchis que rien ne justifie. J'ai envie de dire après la lecture ce livre : vous les prêtres qui faites vivre aujourd'hui à vos femmes et enfants la souffrance d'un amour clandestin, vivez votre amour en plein jour sans attendre l'autorisation de la hiérarchie, arrêtez cette souffrance inacceptable et continuez à servir l'église. Lisez ce livre, et exercez votre droit d'aimer, votre engagement au célibat est nul car contraire au droit de l'homme. Laissez vous saisir par ce témoignage poignant et n'ayez peur de vivre votre amour, une lumière pour l'église !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce livre est un roman, une très belle leçon de vie, un exemple de ce que peux réaliser la force d’aimer., 7 avril 2014
Par 
Jerome Cayla "Les chroniques de Goliath" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Format Kindle)
L’amour est le socle commun des trois religions du livre, mais elles ne l’interprètent pas de la même façon. Cette autobiographie touche aux tabous de la religion catholique prônant l’amour de son prochain, en y plaçant des limites singulières : aimer vous les uns les autres, mais gardons au sein du dogme des distances affectives!

L’homme à l’image de Dieu
Dieu s’est fait homme, car l’homme est à son image disent les écritures. La meilleure preuve est que Jésus aimait les hommes sans distinction de sexe : les évangiles ne cessent d’en parler, au grand dam de certains de ses apôtres qui s’en sentaient moins aimés. La chrétienté s’est construite sur ces fondations là : des hommes propageant la parole du Christ, des hommes qui vivaient en leurs temps avec femme et enfants, n’en déplaise au puristes. Il eût été inconcevable qu’un homme vive seul, dérogeant aux règles de la société de son époque : nul n’aurait suivi un pasteur à qui l’on ne pouvait s’identifier. Le bon disciple est bon, généreux, sait pardonner et partager, par son exemple indique la voie à suivre afin de rendre la justice plus équitable entre les grands et les petits. Puis, l’église a décidé, par des règle toujours plus rigoureuses, jusqu’à l’absolutisme, de revendiquer le célibat définitif des prêtres au début du XIème siècle. Une règle qui a mis bien du temps à se mettre en place. Encore que ! Chacun savait bien que ce curé si bon d’accueillir une bonne, fille mère, pécheresse devant l’éternel, était sans doute le père des enfants : mais nul n’aurait osé aller plus loin que la pure supputation au risque de voir l’indicible. De son côté, l’église défend bec et ongles les égarés du troupeau, sans se soucier des conséquences, du trouble des victimes malgré elles. L’église se veut irréprochable et fera le nécessaire pour y parvenir : le reste ne sera que des dégâts collatéraux négligeables. Après tout, ce sont les tentatrices qui perdent la raison en détournant de leurs sacerdoces les bons pasteurs lors d’un moment de faiblesse. Même Jésus a été tenté durant sa retraite dans le désert ! Cet argument légitime donc la position catholique envers et contre tout.

L’amour est inconditionnel
En rédigeant son autobiographie Anne-Marie Mariani n’hésite pas à mettre le doigt sur les incohérences du système. Elle nous parle d’un amour plus fort que tout, d’une union contre nature pour beaucoup de puristes. Elle y dénonce les vexations, les ignominies commises pour effacer les traces de ce péché de chair inavouable, une vraie perdition de l’âme, en essayant de préserver son ministre du culte, faisant peu de cas de la morale, du ressentit de chacun. Anne-Marie Mariani met en exergue l’amour de Dieu, jamais renié par ses parents malgré les aléas dont ils seront victimes. Son père a toujours été un bon prêtre, bon père et un bon chrétien. On a beau dire mon père il leur est interdit de l’être matériellement. Pour lui, ce sera le combat de sa vie, une lutte de tous les instants entre vocation et ambition légitime. Pour cet homme qui était devenu sans l’avoir voulu un bon prêtre le duel sera terrible, dévastateur. Sa mère, religieuse car là était la voie s’ouvrant devant elle, le combat sera celui d’une mère contre celui d’une sœur. L’église, la considérant sûrement plus pécheresse que l’homme, la libérera de ces vœux rapidement. Ce faisant, Rome la plongera dans l’enfer des femmes perdues, les filles mères, que la bien séance de l’époque condamne fermement. Elle devra vaincre Goliath pour vivre une vie de famille normale. Une fois réunie, la famille devra cependant affronter la honte, le regard des autres sur leur différence : l’amour est un combat de tous les jours !

L’autobiographie est un roman
Il faut avoir une vie hors du commun pour oser une autobiographie ! En effet, chaque personne a une existence singulière, différente de celle de ses contemporains, et nous avons tous des vies extraordinaires : l’ordinaire n’est-il pas une certaine linéarité ?

Pour prétendre écrire une autobiographie qui dépasse le seuil de l’intérêt familial en devenant général, il lui faut avoir ceci d’extraordinaire qu’elle touche au-delà du ressenti individuel. Cette histoire aborde un point critique des interdits œcuméniques de la religion, mais aussi la manière de les régler par Saint Pierre de Rome. C’est un regard lucide sur l’écart entre la philosophie initiale du message du Christ et ce qu’en ont fait les hommes se revendiquant de l’infaillibilité du saint siège. C’est une leçon de bravoure, un témoignage d’amour que rien ne peut faire vaciller, car recentrés sur la parole desservie par Jésus lors de sa présence parmi les hommes. Soyons certains que bien des personnes pourront se reconnaître au travers de ce livre, que le catholicisme ne vivrait sans doute pas une telle crise s’il faisait quelques concessions plus proches du quotidien de ses fidèles.

Ce livre est un roman, une très belle leçon de vie, un exemple de ce que peux réaliser la force d’aimer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vérité, 23 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
Ce livre dévoile bien les problèmes de l'église catholique qui n'a rien à voir avec la religion !!!! et le mariage des prêtres résoudrait bien des difficultés.....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 exelent, 11 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Format Kindle)
facile a lire , passage avec beaucoup de sensibilité,on apprend qu a une époque les prètres pouvaient se marier, donc on apprend des choses merçi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 relexions après lecture, 6 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
c'est un livre plein d'enseignement avec des révélations importantes , j'ai lu cet ouvrage deux fois et je le relirai encore certainement ;
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à lire, 24 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
un livre passionnant qui pointe du doigt certaines incohérences de l Eglise catholique. Sincérité, émotion, souffrance, mais aussi Amour..un livre à recommander afin que chacun sache, pour que l Amour ne soit pas un droit mais une évidence
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le droit d'aimer, 26 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
est un livre très émouvant et bouleversant et de plus très bien écrit, il est tout simplement magnifique. A lire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bon livre; touchant., 18 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
Pour lever l'omerta sur ces situations particulières, mais pas si rares, il est important que ce témoignage existe.
J'en ai vu ensuite l'auteur à la télévision. Courageux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Anne-Marie MARIANI pourrait me réconcilier avec l'église, 2 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le droit d'aimer (Broché)
Merci Anne-Marie MARIANI pour ce livre d'amour de Dieu et surtout de son prochain.
Vous et vos parents avez souffert de l'hypocisie de l'église qui n'a pas compris la perte énorme qu'elle faisait en excluant vos parents.
La moyenne d'âges des prêtres est de 75 ans et seuls ceux provenant d'afrique et des pays de l'est.

Un site à visiter : [...]

Vivement une rédition de ce livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le droit d'aimer
Le droit d'aimer de Anne-marie Mariani (Broché - 30 janvier 2014)
EUR 17,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit