undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles17
3,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 février 2006
Un livre écrit dans un style assez journalistique.
J'ai éprouvé un brin de décepion pendant les premiers chapitres puis, finalement,c'était agréable de voir les différents domaines dans lequels on peut donner un place plus grande à la lenteur: cusine, sexualité etc...
Pas de réflexion spirituelle profonde mais un bon aperçu d'une idée qui peut influencer favorablement notre vie moderne.
0Commentaire|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2012
En voilà une bien belle idée que celle de ralentir sa vie et se recentrer sur ses priorités.
Après un début de lecture un peu longuet sur l'histoire de notre civilisation et notre attachement à vouloir aller toujours de plus en plus vite, je me suis régalée de la 2ème partie du livre où on rentre dans le sujet avec des exemples concrets.
Car ce qui nous intéresse souvent c'est ce qui se passe dans notre monde aujourd'hui et comment prendre conscience que telle activité pour nous ou notre famille nous porte plus de préjudice que du bien-être.
Effectuant souvent les choses par automatisme ou mimétisme, on ne prend pas assez le temps de réfléchir au chemin que prend notre vie, comme si nous n'étions plus notre propre conducteur de train et qu'à chaque fois qu'un changement devrait être opéré nous nous mettions en pilotage automatique et loupions l'endroit où effectuer un virage décisif.
Aiguiller sa vie ce n'est pas forcément rester dans un moule toute sa vie par principe ou par peur, mais plutôt se poser et réfléchir sur ce que l'on veut faire de nos existences.
C'est sans doute pour cela que le 1er janvier a été créé, pour les bonnes résolutions, les promesses que l'on se fait à soi-même pour la nouvelle année.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a une vraie richesse dans cet essai sur la lenteur. Beaucoup d''informations, des exemples, des statistiques, qui aident à la réflexion sur ce sujet ô combien intéressant et d''actualité.
J''adhère complètement à ce ''mouvement pour la lenteur', lenteur que j''ai toujours privilégiée dans ma propre vie, que ce soit dans l''organisation familiale, l''éducation de mes fils, le temps libre que je ne cherche pas forcément à occuper'. Je suis tout à fait d''accord avec les analyses sur la lecture, la télévision' et ne renie aucunement les avancées technologiques quand elles servent sans asservir.
Mais, il y a plusieurs 'mais' dans cette étude'
Tous les exemples cités concernent des familles bien insérées dans le tissu social avec des jobs lucratifs pour la plupart, des niveaux d''études en rapport, une certaine sérénité par rapport au lendemain, qui leur permet de réfléchir à comment orienter ou réorienter leur vie. A aucun moment, il n''est fait allusion à la famille 'lambda' (*) qui habite un pavillon qu''elle peine à payer avec les petits salaires des deux parents, l''incertitude du lendemain, les enfants à vêtir, orienter,' ; encore moins est-il fait allusion à la famille des HLM de banlieue (*) pour qui vie au quotidien rime souvent avec survie, ou à tout le moins vie au jour le jour'.
(*) je précise qu'il ne s''agit pas là de caricature ou de stigmatisation, mais de vécu et rencontré dans mes différentes fonctions.
Le mouvement n''essaime pas tant que cela, hélas. Le livre a été publié en 2004 et si on se promène sur Internet, on se rend compte que le nombre de villes « Citta Slow » n''a pas tellement évolué, ni les écoles progressives, ni'.... Je n''en ai jamais entendu parler autour de moi, par exemple. Alors, que des individus, groupes d'individus ou entreprises en aient pris conscience, soit, mais la compétition économique effrénée oblitère toutes ces velléités de ralentir le mouvement et de redéfinir une vraie vie, faisant la part belle à autre chose que la lutte.
Malgré tout ce que l''on voudrait, il y aura toujours, comme à toutes les époques, -des pressés pour qui lenteur = paresse ou vice, -des gens qui préfèreront 4h de télé ( TF1 de préférence !) à 1h passée à jouer avec leurs enfants, -d''autres qui trouveront criticable notre propension à réfléchir, à ne pas suivre l''agitation, à ne pas participer à la construction d''un monde compétitif...' Dommage pour eux !!
(malgré les bémols qu''on peut lui opposer) J'ai bien sûr beaucoup aimé cette lecture, vous l''aviez compris !
22 commentaires|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2013
Je suis vraiment déçu par ce livre. Pourtant je suis intéressé et intrigué par l'idée présentée dans ce livre. Seulement le style d'écriture est vraiment rébarabatif. C'est un reportage sur la lenteur, une accumulation de citations, d'exemples contemporains et historiques. De longues descriptions sans intérêt, bref c'est ennuyeux et au final on n'apprend pas grand chose.
Ce livre ne vous explique pas : comment ralentir, quoi faire au quotidien pour amorcer ce ralentissement. Comment allier lenteur et notre vie actuelle.
De plus certaines traductions sont approximatives et on retrouve de nombreuses fautes tout au long de l'ouvrage.
Bref, je ne le conseille pas du tout.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2010
Je m'attendais à autre chose pour cet ouvrage dont on m'avait conseillé la lecture. Tout d'abord, son auteur étant anglo-saxon, le livre ne s'adapte mal à notre culture française, jusque dans la traduction, certaines expressions sont approximatives, traduite un peu trop littéralement de l'anglais.
Le style ensuite, toujours la même recette tout au long du livre, c'est vraiment lassant et peu agréable à lire.
Et puis le fond: l'auteur compile les exemples qu'il a pu trouver de mouvements en faveur de la lenteur. D'ailleurs leurs noms contiennent tous slow: slow city, slow food, slow sex, et même slow musculation... La "philosophie" de la lenteur n'est pas abordée, et le bouquin ne donne pas vraiment envie de ralentir. C'est plus un reportage sur la lenteur, qui ne rentre jamais dans le fond du sujet et reste superficiel.
En définitive le livre a peu d'intérêt. Et pour finir ce n'est pas celui-là que l'on m'avait conseillé. Je comprends mieux.
"Best seller"?
C'est qu'il a du bénéficier d'une bonne promo...
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2011
Je suis enchanté de ce livre, qui me conforte dans mes opinions sur la vie de fous que l'on veut nous faire mener ! Merci à l'auteur de cette démonstration.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2012
Manière inhabituelle et très pragmatique d'aborder le sujet du stress et du fast-food. Mériterait de connaître une diffusion plus importante.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2015
Très bon livre qui nous remet bien en place! On a le temps de rien, mais en fait on ne prend le temps de rien.
Ce livre aide à identifier ou sont les problèmes et commencer à trouver une solution. Lecture très facile.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2014
Le début de l'ouvrage est très prometteur, mais très rapidement, le style change pour donner lieu à un laborieux "remplissage" visant à étoffer et certainement clôturer l'édition du livre :-(
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2013
Rempli de lieux communs sur les bienfaits de la lenteur (comme si on se doutait pas qu'on vit toujours mieux dans le calme en savourant chaque instant plutôt que dans l'énervement et la précipitation), ce livre ressemble davantage à une compilation d'articles qui seraient parus dans un magazine sociétal qu'à une réflexion approfondie sur le sujet de la lenteur. Il faut y ajouter une traduction en français particulièrement médiocre. Par exemple, dans un bref historique sur la vitesse en automobile, on nous parle de la "Jamais Contente" (du belge Camille Jenatzy, 1899) en précisant qu'elle était carrossée "comme une torpédo". Si un torpédo désigne bien un type de carrosserie, il est évident que l'auteur avait écrit (en anglais) "torpedo" qui se traduit en France par "torpille", ce qu'évoque justement la forme de la "Jamais Contente". Un peu plus loin, le jeu du taquin est désigné sous le nom de... "Rubik's cube" ! Et je passe sur l'utilisation incongrue de mots argotiques dans certaines phrases, quand elles n'ont pas une syntaxe parfois approximative. Le seul chapitre vraiment intéressant est surtout celui sur la lenteur dans la musique (et pourtant je suis plutôt amateur de musiques rapides). Pour le reste, il n'y a guère de conseils pratiques à glaner dans cet ouvrage.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)