undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles29
4,9 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 février 2011
C'est un livre qui a fait date pour moi. Avant, je faisais consciemment ou non la séparation entre les bons, et les méchants, les "monstres" et les gens "normaux", et puis cet éclairage d'Alice Miller sur la façon dont les enfants ont été et sont encore traités et l'insensibilité qu'ils sont obligés de développer pour se protéger de l'insensibilité des adultes, qui eux-mêmes ont été des enfants maltraités.
La logique implacable de la répétition qui fait du monde ce lieu de souffrance et de violence. Alice Miller a touché là quelque chose d'absolument essentiel. A lire aussi sur la violence éducative ordinaire, La Fessée : Questions sur la violence éducative de Olivier Maurel. A faire circuler autour de soi pour décoder le monde avec plus de compréhension.
11 commentaire36 sur 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 14 février 2012
Avez-vous déjà été en présence d'un enfant et senti soudain une certaine colère (même modérée et "acceptable") monter par ce que celui ci fait un peu trop de bruit, n'écoute pas votre ordre (parfois pour la énième fois), n'est pas coopératif ?
Alors, selon les individus, c'est la claque ou la tape sur les fesse, la colère mesurée se traduisant par un cri, la phrase assassine "tu n'écoutes jamais rien", la punition, le coin.. etc...
Avez-vous déjà écouté votre petite voix à cet instant là ? Celle qui vous murmure que ce n'est peut être pas justifié, que cela ne sert peut être pas à éduquer l'enfant... mais simplement à vous soulager vous ?
pendant longtemps mes réactions de ce type m'ont interrogée. Je sentais que cela n'était pas "bon" mais que je ne faisais que répondre à un besoin qui m'étais propre, une sorte de conditionnement. Evidemment, cela n'était pas très clair pour moi. D'autant plus que les autres adultes autour de moi agissaient de la même façon sans état d'âme. pendant longtemps, je n'ai pas voulu devenir mère à cause de cette petite voix. Et puis un jour, j'ai lu ce livre d'Alice Miller. Et j'ai compris, enfin, ce que cette petite voix me murmurait depuis si longtemps.
la violence verbale et physique (même "modérée") n'est pas acceptable. Elle cause des dommages terribles aux enfants. Qui n'ont souvent pas d'autres choix que de reproduire cette violence une fois adultes formant un cercle vicieux.
j'ai enfin pu mettre des mots sur les violences verbales que mes parents, aimants autant qu'ils le pouvaient de part leur propre histoire chaotique, m'avaient infligé. Et cela m'a permis de prendre un autre chemin en conscience. Cette lecture est venue au bon moment, alors que je devenais mère.

Ce que je vous raconte est peut être nébuleux pour vous. Vous vous dites peut être mais les adultes autour de moi étaient aimants et respectueux quand j'étais enfant, une gifle n'a jamais fait grand mal, qu'il y a t-il de si terrible à dire "tu n'écoutes jamais rien"? Mais SVP, lisez ce livre d'Alice Miller ainsi que Notre corps ne ment jamais avec impartialité et souvenez-vous de ce que vous ressentiez enfant... Il est fort probable que vous changiez d'avis. Même si vos enfants sont grands, il n'est jamais trop tard pour prendre conscience qu'il est possible d'"éduquer" autrement... Il y a toujours des enfants autour de nous, des parents, de futurs parents, des adultes en souffrance... il y a toujours quelqu'un qui a potentiellement besoin d'entendre la voix d'Alice Miller. Il n'est jamais trop tard pour changer.

Dans notre foyer, les choses ne sont pas idylliques, je crie parfois, j'utilise ces phrases terribles encore. Mais je compte aussi tous les jours où j'ai su être constructive. je parle à mon enfant de mes erreurs quand j'ai dérapé. Je ne veux pas être parfaite, simplement faire du mieux possible (et mieux que mes parents), en espérant que mon fils fera mieux à son tour. certaine que cela contribuera, très modestement, à rendre notre société meilleure.
Pour aller plus loin concrètement :
Parents épanouis, enfants épanouis
Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent.
Parents efficaces : Une autre écoute de l'enfant
La Fessée : Questions sur la violence éducative
Le quotidien avec mon enfant, un environnement adapté aux jeunes enfant
Eveiller, épanouir, encourager son enfant : La pédagogie Montessori à la maison

et bien d'autres...
33 commentaires60 sur 61 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2012
La démonstration de l'importance majeure de l'éducation du petit enfant est remarquable. L'auteur parle sans tabou du rôle destructeur que peut tenir le parent face au petit enfant et qui déterminera les actes de sa vie future sur lui-même ou sur les autres. L'auteur remet clairement en question l'éducation judéo-chrétienne, les dix commandements, qui exige chez certains parents une totale soumission de la part du petit enfant. Ainsi neutralisé il n'a pas les armes pour se défendre, mais se défend t-on de parents naturellement aimants.
L'auteur parle aussi de violences verbales, physiques, mais aussi de violences sexuelles faites aux tout petits-enfants, des violences bien souvent cachées, ignorées par certains pédiatres.
Une lecture à mettre entre les mains de chaque parent.
0Commentaire10 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2000
J'ai lu la majorité des livres d'Alice MILLER. Mon expérience personnelle et professionnelle m'ont permis d'en vérifier le bien-fondé et le réalisme. Ce titre n'est pas le plus touchant d'Alice MILLER, mais il permettra peut-être d'intéresser les plus sceptiques. Pour ceux qui en veulent plus, je recommande ses autres ouvrages: "L'enfant sous terreur" ou "La connaissance interdite", ou "Images d'une enfance", ou "La souffrane muette de l'enfant". Le sujet de la violence faite inconsciemment aux enfants, d'actualité s'il en est, est abordé dans chaque livre sous un angle différent, pour finalement converger vers une résolution possible du problème des générations.
0Commentaire75 sur 80 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2013
Un des premiers livre d'Alice Miller. Très bien écrit, simple à comprendre et accessible à toute personne désirant se détacher durablement des comportements nuisibles à son bien être. Lorsqu'on ne parvient pas à accéder au bonheur, qu'on est constamment morose voire dépressif sans raison apparente, qu'on a des blocages, on ne s'autorise pas à être heureux et cela vient du fait qu'on a eu une enfance malheureuse et carencée, qu'on a pas été pris au sérieux, qu'on a pas eu le droit de nous épanouir parce-que c'est comme ça depuis des siècles et qu'on a pas d'autre choix que de reproduire ce qui nous a été infligé pour pouvoir nous venger inconsciemment des personnes de référence qui nous ont maltraité jadis. Excellent ouvrage que tout le monde devrait lire pour nous ouvrir les yeux sur ce que les adultes font subir aux enfants sans s'en rendre compte.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2013
Alice Miller, que j'ai découvert il y a à peine deux ans, m'a enfin apporté l'explication qu'il me manquait sur la violence. Ces travaux sont à mes yeux incontournables et fascinants. Pour toute personne qui se questionne encore sur les conséquences de la violence sur enfant je ne peut que leur citer cette phrase de madame Miller "Tous les enfants battus ne deviennent pas des monstres mais tous les monstres ont été des enfants battus". On quitte enfin l'analyse étriquée de Freud.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2013
Tout le monde devrait lire ce livre qui déculpabilise l'enfant !
Non, ce n'est pas lui le méchant ; au contraire, il est la victime !
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2013
L'écriture d'Alice Miller et le travail de traduction sont très agréable et accessible. Le sujet, les idées et les exemples mis en avant par Alice Miller apportent beaucoup d'éclaircissement sur le vaste et difficile domaine de l'éducation, l'influence de l'éducation sur les enfants, l'impact sur le futur adulte, les transmissions de génération en génération et les conséquences sur la société. Véritable livre de fond, il entraîne le lecteur à la réflexion et permet de comprendre le pourquoi de principes d'éducation là ou d'autres auteurs se limitent à la manière. Un livre à conseiller sans retenue.
Bravo à cette grande dame qu'est Alice Miller!
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2011
Ce livre est effarant par les analyses des violences faites aux enfants petits et démunis.Devenus adultes, ils ne s'en délivreront qu'en reproduisant le modèle parentale ou en externalisant cette violence sur plus faibles qu'eux. Alice Miller nous démontre ainsi le fonctionnement de la violence ordinaire de la société.. (racisme ordinaire, discrimination, humiliation, mépris,...)
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2014
J'ai lu ce livre avec grand intérêt, étant intéressé par l'influence de l'éducation, et plus particulièrement d'une éducation brutale sur la trajectoire d'un enfant, lais n'ayant jusque là rien lu sur le sujet, j'ai trouvé ce livre tout à fait abordable et je me suis retrouvé dans la façon dont les situations étaient analysées. L'auteur présente différents types d'éducation, leur influence sur l'enfant, mais également l'état d'esprit dans lequel les parents dispense cet éducation, avoir un regard sur chaque est, je trouve, passionnant.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus