undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles34
3,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:21,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 avril 2012
La meilleure partie du livre ce sont les premières pages, l'arrivée du couple Brunetti chez les parents de Paola et le dîner...Après Donna Leon s'embarque de plus en plus, roman après roman dans la dénonciation des grands scandales italiens, cette fois ci le problème des déchets. Du coup les personnages que nous aimons retrouver chez elle : Brunetti et sa famille, la signorina Elettra sont moins vivants, moins présents. Conclusion, je crois que pour le prochain, s'il y en a un, j'attendrai qu'il paraisse en poche !
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2013
Donna Leon manque d'inspiration; dans ce livre, elle se répète, l'intrigue sent le déjà-vu, elle laisse filer de longs dialogues qui n'ont aucun sens.
En général, on lit Donna Leon non pas pour ses intrigues policières (souvent pêchées dans l'actualité, et très minces...) ni pour le suspense, mais pour l'atmosphère vénitienne. Or, dans ce livre, cette atmosphère n'y est même pas.
Après quelques bons livres au début (Meurtre a la Fenice, Entre deux eaux...) ses productions ont été très décevantes ces dernières années. Il est temps qu'elle se ressaisisse, car le filon Brunetti est en train de s'épuiser...
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je n'ai encore jamais mis les pieds à Venise et pourtant j'ai déjà l'impression de bien la connaître, à force de lire les romans de Donna Leon. Ce que j'aime, dans ceux-ci, c'est qu'ils nous montrent moins la Sérénissime éternelle, celle des touristes et des cartes postales, que la Venise de tous les jours, dont la population est confrontée aux mêmes problèmes que partout ailleurs, et où de la même manière le crime peut surgir à tout instant. Pour cette 18ème enquête de notre sympathique commissario Brunetti, les qualités habituelles sont au rendez-vous: des personnages attachants, une intrigue... qui intrigue et une écriture qui sait à l'occasion nous offrir de belles digressions sans pour autant rompre le fil du suspense. De quoi passer quelques bonnes heures en compagnie de ce cher Guido!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2012
Ce n'est clairement pas le meilleur Donna Leon. Si le livre se lit agréablement, on est surpris d'arriver à la fin sans avoir réellement vu l'intrigue. On a juste l'impression d'avoir passé un moment avec Brunetti, à prendre un café, à être dans son bureau, ou à recevoir du monde. On ajoutera le petit malaise ressenti du fait que le couple Brunetti a l'air de battre de l'aile ou pour le moins, que l'esprit de Brunetti puisse aller vers d'autres femmes dans certains passages.
Ca occupe les après-midi d'été. Pas plus. Il y a eu beaucoup mieux.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y avait dans la littérature « l'homme au masque de fer », il y a désormais « la femme au masque de chair ». Un roman plus encore psychologique que policier, avec, comme il est d'usage dans les histoires de Donna Leon, les inévitables trafics de déchets toxiques en relation avec la Camorra.
Nous revoici donc à Venise, sous la neige. Un carabinier enquête sur la mort de son informateur, un entrepreneur de transports en déconfiture. Il vient demander l'assistance du Commissaire Guido Brunetti car l'un des contacts de cet entrepreneur semble habiter à Venise. Peu après, ce gendarme auprès de l'administration de la sauvegarde de l'environnement est retrouvé assassiné dans la zone industrielle de Marghera. La routine.
Dans le même temps, Brunetti fait la connaissance d'une jeune femme étrange, Franca, une proche amie de sa belle-mère Donatella Falier. Elle est très cultivée et il passe avec elle une délicieuse soirée à discuter littérature antique : Virgile, Cicéron .... Ce qui paraît difficilement compréhensible, c'est pourquoi cette jeune femme, qui semble porter à son mari de plus de trente ans plus âgé qu'elle un amour sincère, porte les stigmates de multiples interventions chirurgicales esthétiques qui l'ont totalement transformée, alors qu'au naturel, elle était si jolie ....
Un roman dense, entièrement fondé sur la discussion à demi-mots, qui traite de la solitude des personnes intelligentes et cultivées obligées la plupart du temps de travailler auprès de personnes qui ne le sont pas. Et aussi des personnes qui éprouvent le désir profond de découvrir l'envers des choses, de mettre au jour leur cheminement complet, pour les comprendre. C'est le cas de Guido Brunetti, de son épouse Paola ....et de son père le comte Falier, qui tient aussi un rôle important dans cette nouvelle affaire.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2013
Aprés 5 jours à Venise ou je serais resté beaucoup plus longtemps, pour vivre avec les venitiens, ont m'a conseiller Léon Donna, et je suis tomber dedans dés la lecture de ce volume, j'en ai acheter 8 autres pour suivre les aventures du commissaire Brunetti..
Attention c'est contagieux, incontournable pour les amateurs de polars. Jouissif !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2012
Ca fait plusieurs livres que je me surprends a acheter alors qu'ils me tombent des mains;l'habitude sans doute;les intrigues sont de plus en plus minces et jamais abouties,ce qui ne serait pas bien grave pour un Raymond Chandler,par exemple,mais ici,trop de psychologie finit par alourdir le propos,trop d'Ovide et de Cicéron aussi;Donna Leon se répéte et ne se relit pas:des phrases et des paragraphes entiers sont carrément incohérents dans le contexte de tel ou tel chapitre et en deviennent quasiment abscons.Heureusement,il reste Brunetti mais il a l'air de s'ennuyer de plus en plus et nous avec lui et Venise,ici,semble un peu absente.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2012
Histoire très "alambiquée" avec, a mon gout, trop de personnages. Je vais devoir le relire pour comprendre 'histoire. C' est dommage, parce que Venise est une ville fantastique, mais là, on ne découvre rien géographiquement par rapport aux autre bouquins de Donna Leon
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2014
Aficionada de Donna Leon et de son commissaire Brunetti, personnage bon vivant, honnête mais sans illusions sur l'âme humaine, la politique et sa ville adorée.
Il doit certes faire face et déjouer les magouilles et les lachetés de son vice-questeur Patta, mais il peut compter sur l'appui indéfectible de la secrétaire Elettra et de son second Vianello, et malgré tous les obstacles d'une ville corrompue, il réussit quand même à y apporter un peu de justice.
Amoureux de l'Italie, promenez-vous en compagnie de Brunetti dans le dédale des rues et canaux de Venise: ce sont presque des vacances!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2013
Comment dire ? décevant... une fois de plus !
A part les premiers romans de D. Leon, qui étaient vraiment originaux ("Entre deux eaux" par exemple...), les romans récents sont tous décevants, avec des intrigues très minces, puisées pour la plupart dans les journaux...
S'il vous plaît, Donna, réveillez-vous et redonnez-nous de belles intrigues, comme au début! Nous aimerions tant continuer à vous lire ! Mais là, ce n'est plus possible.....
PS - à voir le nombre d'exemplaires en vente d'occasion sur Amazon, pour très peu cher, on voit que ce livre a déçu beaucoup de monde...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles