undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles5
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:8,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 novembre 2011
Longtemps, Gaboriau a eu mauvaise presse. On lui reconnaissait le statut de pionnier, voire d'inventeur, du genre policier mais on lui reprochait ses procédés feuilletonnesques - l'usage, notamment, de longs retours en arrière afin d'épaissir la sauce. La télévision et le cinéma le boudaient, et le grand public l'ignorait - et l'ignore encore - largement. Les choses semblent pourtant évoluer depuis une dizaine d'années, de sorte que pour la première fois depuis longtemps les oeuvres quasi-complètes du saujonnais sont disponibles en librairie, ce dont l'amateur ne peut que se réjouir. Encore faut-il savoir à quoi s'attendre: Gaboriau est un homme du XIXème siècle, et les lecteurs de Stieg Larsson ou de Harlan Coben ne trouveront pas leur compte avec ces livres touffus et (selon les critères de notre époque) extrêmement lents. Les autres, en revanche, sauront apprécier les qualités d'écriture et d'intrigue d'un auteur majeur.

"Le Crime d'Orcival" n'est pas le plus connu de ses romans ("L'affaire Lerouge" et l'éponyme "Monsieur Lecoq" sont beaucoup plus célèbres) mais c'est à mon sens le chef-d'oeuvre de Gaboriau - et un chef-d'oeuvre tout court. Il obéit au même schéma que la plupart des "romans judiciaires" de l'auteur, à savoir une première partie qui pose le mystère et suit l'enquête de la police, suivie d'un flashback explicitant les racines du crime, et enfin une conclusion où tout est expliqué et le coupable confondu. Disons-le franchement: les critiques cités plus haut n'ont pas tort de juger le procédé assez lourd, et il l'est très souvent. Mais il fonctionne admirablement dans "Le Crime d'Orcival" car l'intérêt ne faiblit à aucun moment.

La partie "enquête" est un véritable chef-d'oeuvre de détection, digne des meilleures heures de Sherlock Holmes. Lecoq, qui fait ici sa première apparition en vedette (il jouait un rôle secondaire mais capital dans "L'affaire Lerouge") s'impose comme personnage et détective; on le suit avec fascination tandis qu'il dévoile une vérité beaucoup plus complexe qu'il n'y paraissait au premier abord. Le flashback prend quant à lui la forme d'un véritable roman noir avant la lettre, une sombre histoire d'infidélité et de meurtre qui évoque James M. Cain. Gaboriau y démontre qu'il n'est pas seulement un bon manieur d'intrigue, mais un psychologue adroit et un styliste précis. Le final quant à lui est magistral et très satisfaisant intellectuellement et émotionnellement. Seuls le cadre et le langage datent - légèrement - un livre étonnamment moderne.

Si vous accrochez - et comment pourrait-il en être autrement - ne manquez pas de lire les autres romans de l'auteur, à commencer par le petit bijou qu'est "Le petit vieux des Batignolles". Gaboriau à 179 ans a encore beaucoup à offrir à ses lecteurs.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2014
Edition gratuite. Bon roman policier se passant sous le Second Empire. Une langue magnifique, une intrigue subtile, un bon moment de détente. Me donne envie de lire les autres ouvrages de cet auteur un peu oublié. J'ai tout téléchargé sur mon kindle pour les avoir à disposition.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2011
Pour les amateurs d'intrigues => à conseiller
Le style est excellent, c'est très bien écrit
C'est un vieil auteur que ma mère m'a fait découvrir, j'ai adoré, vivement les autres
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2015
Dans le Crime d'Orcival, Lecoq est peut-être moins "Sherlockien" que ne l'est le père Tabaret dans l'Affaire Lerouge. Mais cette fois on suit son cheminement et on se doute comme lui de l'identité du criminel à peu près aussi rapidement que lui.
Comme en plus c'est écrit dans un Français très clair c'est un livre agréable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
Aucun document reçu sur ma tablette !C' est une premiére avec Amazon...Impossible à ce jour d' en savoir plus !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
8,70 €
7,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)