Commentaires en ligne 


13 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour ne pas tout confondre
Entre les discours "altermondialistes" et le lyrisme euromondialiste du courant dominant, il est bien difficile de s'y retrouver!

Krugman montre que le discours guerriers sur la "compétitivité" n'a aucune cohérence et est à terme destructeur de valeur. Il montre l'intérêt du commerce international - qu'il faut distinguer du...
Publié le 13 juin 2006 par Jules Alexandre Théophraste d...

versus
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pourquoi ce livre n'a pas été actualisé?
Ce livre est dépassé. Il traite d'un état du commerce international antérieur à l'explosion des excédents commerciaux de la Chine, notamment depuis son admission à l'OMC malgré l'inconvertibilité de sa monnaie le Yuan, maintenu à un taux scandaleusement déprécié.
C'est la forme...
Publié le 26 juin 2011 par Georges Sicherman


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pourquoi ce livre n'a pas été actualisé?, 26 juin 2011
Par 
Georges Sicherman "Optimiste" (Paris (France)) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Ce livre est dépassé. Il traite d'un état du commerce international antérieur à l'explosion des excédents commerciaux de la Chine, notamment depuis son admission à l'OMC malgré l'inconvertibilité de sa monnaie le Yuan, maintenu à un taux scandaleusement déprécié.
C'est la forme moderne du mercantilisme. Seules les grandes entreprises y trouvent l'avantage de sous traiter en Chine une part croissante de leurs fabrications avec des salaires 80 fois plus faibles que dans les pays occidentaux développés qui n'arrêtent plus de perdre leurs emplois et leur savoir faire industriels. Ce n'est même plus de la délocalisation c'est de la non localisation.
Pire encore, le développement de la Chine ne garantit pas la démocratie, peut être l'inverse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour ne pas tout confondre, 13 juin 2006
Par 
Jules Alexandre Théophraste de Corvée de Ch.... (Aix-en-Provence, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Entre les discours "altermondialistes" et le lyrisme euromondialiste du courant dominant, il est bien difficile de s'y retrouver!

Krugman montre que le discours guerriers sur la "compétitivité" n'a aucune cohérence et est à terme destructeur de valeur. Il montre l'intérêt du commerce international - qu'il faut distinguer du libre-échange qui est devenu une véritable idéologie - ainsi que ses limites.

Sans commerce international, il n'y aurait pas de croissance, mais faire du libre-échange l'alpha et l'oméga de toute politique économique est un mythe tout aussi destructeur!

Un ouvrage indispensable pour décoder la confusion des discours dominants
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Court et solide, 3 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Même si on n'est pas forcé d'être d'accord avec la totalité des analyses, c'est un essai de professionnel, solide et qui donne à réfléchir - à condition de s'accrocher un peu pour bien suivre l'auteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Novateur - visionnaire, 21 octobre 2002
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Paul Krugman est d'un style direct et franc, et très critique contre les canons de l'économie populaire... On peut y voir de la prétention, on peut également y voir une grande envie d'expliquer sa théorie et les conclusions de ses travaux.
La critique de l'utilisation de la notion de compétitivité est une référence. Sa remise en cause de l'intervention économique des Etats est très bien documentée et argumentée.
La mise en avant de l'intérêt du Libre échange balaye les critiques populistes de Vivianne Forestier ou de Lester Thurow.
Ses explications sur la crise asiatique sont LA référence, trop souvent passées sous silence d'ailleurs.
Mais le plus de ce livre, c'est que n'importe qui peut avoir accès aux écrits d'un grand économiste, sans besoin de traducteur.
Un must, même si les exemples commencent à vieillir un peu!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin quelqu'un pour tordre le cou à tant d'idées reçues..., 9 septembre 2002
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Ca fait plaisir de trouver un petit livre bien écrit qui torde le cou à tant d'idées reçues sur la mondialisation et la diabolisation qu'on en fait... Non la globalisation ne se fait pas au détriment de la population, oui il faut corriger ses excès mais se protéger derrière des attitudes passéistes de protectionnisme, de rejet des produits étrangers, de poujadisme n'est pas une solution sur le long terme...Vous voulez mettre un peu d'animation dans les débats de vos diners sur la mondialisation, lisez ce livre ! (lisez aussi un bon livre de self defense :-) ...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 parfait, 19 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
on ne peut attendre mieux de Krugman, ce livre fait preuve d'un esprit critique fort et démonte de nombreuses fausses idées.
ce livre permet de sortir de la banalité avec une très bonne démonstration.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aux jeunes étudiants en économie internationale, 1 mai 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Cet ouvrage d'un grand spécialiste de l'économie international a l'énorme mérite de démystifier les lecteurs sur les hérésies courantes à propos de la Mondialisation et le commerce international... Principalement utile aux novices et aux jeunes étudiants sous peine rapidement de tenir des propos suréalistes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le brillant économiste américian enfin traduit en français, 25 juillet 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Si il existait un prix Nobel de la clarté dans l'écriture, Paul Krugman le décrocherait sans doute. Les analyses de Krugman sont à la fois pertinentes et dérangeantes. Un vrai régal pour l'esprit. Et pour ceux qui sont à l'aise en anglais, ruez vous sur "Pop Internationalism", chef d'oeuvre de combat contre les idées reçues.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rassurant, 6 mai 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
Un livre digne d'un manuel. P.Krugman à coup de théorie et de cas d'economie (Mexique, Asie du Sud Est et Etats unis) démonte les préjugés qui empêchent les économies d'avancer et nous ouvre les yeux sur ce qu'est vraiment la mondialisation.
Seul point regretable : Aucune ligne sur le rôle des multinationales
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Assez opaque..., 31 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange (Poche)
je suis étonné de l'ensemble des commentaires. J'ai trouvé ce livre assez mal traduit, lourd et peu explicite sur certains mécanismes et remises en cause de préjugés économiques. Malgré mon niveau honorable en économie (étant étudiant à l'ENS) j'ai trouvé qu'il baragouinait un peu pour finalement parler de choses simples: interventions des Etats, guerres commerciales, concurrence imparfaite... Autant lire ses préfaces du NYT.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Mondialisation n'est pas coupable : Vertus et limites du libre-échange
EUR 7,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit