undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 février 2012
Titre alléchant mais contenu terriblement désuet et superficiel, car la publicité dénoncée ici...n'est déjà plus là.
Les nouveaux messages publicitaires des marques se faufilent toujours jusqu'à nous mais utilisent de moins en moins les médias publicitaires (affiches, spot TV, spot radios....).
Un regard rapide sur l'évolution des investissements des marques dans les médias ne trompe pas :

"-11,7 % C'est l'évolution des investissements publicitaires radio entre les mois d'avril 2007 et avril 2006. En cumul annuel, au 30 avril 2007, le média est en léger repli de 0,2 %. La presse a enregistré, quant à elle, une baisse de 4,7 % sur la période (+ 0,4 % en cumul annuel) et la télévision une baisse de 3,9 % (+ 2,1 % en cumul annuel). [...] Source. TNS Media Intelligence".

Un publicitaire anglo-saxon avait d'ailleurs cette formule dans un article récent : ""Marketing in the future is like sex. Only the losers will have to pay for it.".
Le monde a changé, Internet a bouleversé le monde de la communication, les structures des agences de publicité et les marques ainsi que leurs moyens de rentrer en contact avec nous. Le livre ne passe pas seulement à côté du sujet, pire, il le méprise, préférant convoquer Frédéric Beigbeder (sic...) pour alimenter son propos.

Bref,"De la misère humaine en milieu publicitaire", c'est un peu comme si l'on voulait dénoncer l'explosion des moyens de communication interpersonnels au XXIème siècle en s'attaquant au télégraphe.
Bien sûr, les motivations des marques restent les mêmes : nous vendre des produits. Il est juste un peu décevant qu'un groupe de jeunes experts des sciences humaines n'ait pas pris à ce point la mesure de cette évolution dans l'analyse de leur sujet. C'est d'autant plus dommage que le processus en marche est encore plus effrayant car les messages ne s'affichent plus ouvertement comme étant des messages commerciaux (publicitaires) rendant ainsi plus difficile l'identification de leur nature commerciale.

"De la misère humaine en milieu publicitaire" fait bien sûr référence au titre du célèbre pamphlet de l'internationale situationniste : "De la misère en milieu étudiant" paru en 1966. La référence n'aurait pas du aller jusqu'à donner l'impression d'avoir été écrit à la même époque.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2005
Pour aller plus loin et ouvrir très grand les yeux sur la manipulation publicitaire, ce qui la motive et tout ce qu'elle détruit, je vous conseille ce livre très facile à lire, plus prenant qu'un thriller.
Si j'avais les moyens je l'achèterais par caisses et le distribuerais à la sortie des hypermarchés.
Usez-en, abusez-en, mais attention : vous n'en sortirez pas indemnes.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2005
Nous sommes des victimes parfois consentantes de cette société de consommation qui nous pousse à nous créer sans cesse de nouveaux besoins et au final , nous amène toujours vers le même comportement, celui visé au départ : acheter .
Apprendre à analyser ces comportements et par conséquent son propre comportement devant des notions telles que l'envie , le besoin face à l'acte d'achat et la publicité , c'est essentiel . Nous devons absolument refuser ce gavage permanent qu'on voudrait nous infliger . Le monde n'est pas une marchandise , c'est donc le message de ce petit livre essentiel pour ceux qui veulent exercer leur esprit critique .
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2008
Voici un pamphlet contre le consumérisme, l'omniprésence de la publicité et ses ravages, avec toutes leurs conséquences sur la societé.
L'analyse des procédés publicitaires est très juste, bien expliquée, bien construite. Le pourquoi de la publicité, le cercle vicieux installé entre la consommation, support de la croissance, et elle refroidit quiconque souhaitait aller à l'hypermarché dans la foulée.
Equitable, solidaire, alternatif sont des idées qui s'imposent à la lecture de ce livre. Pourtant ce ne sont pas celles que proposent les auteurs. Tout au long des pages, la critique de la pub devient lassante, d'autant plus qu'une certaine apologie du communisme tend à poindre en-dessous, mais le "vrai communisme", pas celui, dévié selon les auteurs, de l'URSS et consorts. Le clivage publicité-capitalisme/communisme me paraît (à moi) très réducteur et ne pas prendre en compte du tout l'évolution des mentalités, de, justement, cette societé pervertie par un consumérisme galopant. J'ai l'impression, me concernant, que la "solution" serait plutôt ailleurs, dans l'éducation des jeunes, la prise de conscience de la fatuité des marques, des logos.
En fin de compte, "De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie" est pour moi un bon livre, interessant à lire, percutant, mais qui souffre de la position très binaire de ses auteurs. Position que je préfère, certes, à toutes celles pronant la poursuite de cette fuite en avant vers une catastrophe humaine, écologique, mondiale.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)