undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 septembre 2004
Ce livre a trente ans et pas peis une seule ride. Tony Duvert se livrait alors à une charge féroce contre une "Encyclopédie de la vie sexuelle" considérée pouertant comme très avancée à l'époque. L'auteur s'attache à montrer que sous un masque libéral, voire libertaire, toute une idéologie familialiste et sournoisement culpabilisante est à l'oeuvre pour calibrer les jeunes générations et les former à considérer le plaisir seulement comme une "prime" dans le cadre étroit de l'hétérosexualité conjuguale et procréatrice. Ce qui est le plus attrayant, c'est l'écriture désopilante de Tony (des heures de rigolade garanties), qui ne se prive pas de tourner en dérision le discours faussement décontracté et en réalité atrocement réactionnaire et misogyne des pseudo-libérés, toujours actifs hélas. L'auteur a un talent fou de la parodie et une drôlerie sardonique délectable.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2005
... car il n'a pas pris une ride et rien perdu de sa pétulance, de sa saveur ni de sa fermeté. Je dirais même que la cible de l'auteur, à savoir les bo-bos hétérosexistes, pseudo-décontractés, niaisement machos, libéraux-libertaires qui n'en finissent pas de digérer leur catholicisme, continuent à sévir aujourd'hui dans les cercles de la pensée unique et de la gauche caviar. Tony avait été bon critique, il aura hélas été aussi bon prophète.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2012
Un ouvrage à la conviction (très) personnelle, ou Tony remet en cause les fondamentaux proférés, ou plutôt aliénés sur les enfants. Il met ses opinions propres en confrontation à celles établis par des docteurs gynécologues et psychosomaticien (en voila une qualification des plus ronflante !), ainsi qu'a un sociologue et un psychothérapeute dans trois encyclopédies repectivement destinées aux 7-9 ans, 10-13 ans, 14-16 ans et même si il s'y est moins attardé à deux autres tomes en direction cette fois des 17-18 ans et enfin aux adultes. Tout est soigneusement passé en revue, de l'auto-répression que l'on essaye d'infliger à ceux qui sont aux avant-postes d'une puberté galopante, mais qui est méprisable et inutile, car on ne freine pas le désir "irréversible" et libérateur, qualifié par ailleurs de "tempête pubertaire" par les "éminants" spécialistes. Ce qui bouscule chez ces derniers l'ordre morale qu'ils ont définis des filles et des garçons qu'ils souhaitent à ce moment donné sinistrement asexué. Donc que ces enfants pré-pubère ont eux aussi légitimement le droit à une sexualité non culpabilisé et qui ne soient pas gangrénée par des idées faussées. Passage délectable, sur le "plaisir non couplé" de tous les tabous, il dénote la contradiction qui d'un coté déculpabilise l'acte dit, mais de l'autre met en garde la (pseudo) neutralisation de la communication physique avec autrui s'il devient trop répétitif. Qu'on prend les très jeunes lecteurs pour des imbéciles en n'osant pas débrider le propos "salé". Ceux ci savent beaucoup plus de chose sur "la chose" qu'on ne se laisse aller à supposer. Moment le plus crucial, il en vient avec intelligeance au laxisme de l'époque honteusement toléré aux parents brutaux. Ces violences qui ne tuent pas, mais se fourvoient dans l'amnésie collective. Et les carences affective dont souffre aussi ces enfants et dont ne dit pas alors un traître mot. Il se concentre également sur les inacceptables suicident qui peuvent être justement consécutif à une maltraitance ou un abandon parental et dont ne cause alors guère plus. Puis, il énumère, vers la fin un exposé psychologique qu'il juge à juste titre rédhibitoire et qui se (dé)compose de questions réponses aussi saumâtre qu'indigeste. Et pladoyer au combien essentiel, il fait le libre appel d'une sexualité gratuite, juste pour le plaisir des sens en effervescences. En bref, c'est un Tony Duvert comme on l'aime. Sarcastique, irrevérencieux, audacieux libertaire, punchant dans la (pâle) rigueur établie. Avide dans ce livre que l'on respecte pleinement les enfants et qu'on les places à ce niveau là sur le même pied d'égalité que les grands. Et je reste persuadé qu'un nombre conséquent de passage pertinant et pas choquant pourra être approuvé par une majorité de lecteur avisés. Et pour conclure, l'humour qu'il a su superbement préservé et qui pourrait paraitre arbitrairement décalé sera le meilleur des garde-fous pour dédramatiser le propos par intermitence aiguisé... et l'écriture est vraiment soignée ! "Diablement" interessant et à conseiller à tout ceux qui n'on pas les pensées guidées par leurs petits doigts figés !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)