Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Avant le mythe., 24 janvier 2010
Par 
Hexagone (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier combat (Broché)
Ce journal retrace cinq jours de juin 1940 à Chartres, ville dont Jean Moulin est le préfet. Il retrace la débâcle de l'armée qui se replie plus au sud. Cela malgré le grand dépit des troupes qui se disent prêtes à faire front à l'ennemie. Seulement la hiérarchie en a décidé autrement. Il y a la ruée des populations qui passent par Chartres. La misère, le dépit, l'incertitude et le sentiment d'abandon. Les scènes de déroute sont très marquantes. Tels ses hommes et femmes réfugiés dans une crypte et qui térrorisés, se laissent aller à l'abandon. Les efforts de Jean Moulin pour trouver un boulanger, pour organiser les secours, remettre en place un semblant de structures administratives sont admirables d'éfforts et d'abnégation. Car Moulin veut, à l'arrivée des allemands montrer qu'une certaine dignité a été conservée. Car tout le monde a quitter le navire, et Moulin semble être ce commandant de bord qui périt avec son bateau. Puis les allemands pénétrent dans la ville, mettent à sac, viols, exterminent et veulent que Moulin signe un protocole stipulant que les tirailleurs sénégalais ont perpétrés des massacres. Moulin refuse, torturé, il ne signe pas. Placé dans une geôle, il tentera de se suicider avec des tessons de verres jonchant le sol. Il y réchappera, mais conservera une cicatrice à la gorge qu'il dissimulera avec son écharppe. Jean Moulin dans ce récit parle également des petites gens, les anonymes qui à leur niveau de compétence ont résisté. Il nous montre l'itinéraire d'un homme de conviction, pour qui l'honneur et la France n'était pas des mots vains. Je ne connaissais pas grand chose de Moulin, sinon sa figure emblématique de résistant. Ce petit livre, suvi de témoignages m'a appris avec peu de mots et d'effets à connaître un homme d'une extrême générosité et d'un courage éblouissant. D'une certaine manière un homme simple dans ses rapports avec les autres, investit de sa mission de fonctionnaire au service des autres. Ces quatres jours ont donné naissance à un grand homme d'état qui devait mourir sous la torture. Sans doute la France a t-elle perdue un de ses grands homme, dons les cendres présumées occupent une place au panthéon, ce monument dédié aux grands hommes. Même si certains ont laissé planer des ombres sur l'histoire de Jean Moulin, difficile de ne pas rejeter tout cela d'un revers de la main et de s'incliner respectueusement à la mémoire de ce HEROS.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LIVRE Mémoire, 4 octobre 2011
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier combat (Broché)
C'est un livre de témoignage. Ce sont les seules mémoires d'un résistant, écrit juste après les événements vécus à chaud. Plus que les biographies laudatrices, ce témoignage est comme la pré-histoire de la résistance, sans fioritures...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Que ce pays de liberté et de justice sache qu'il est urgent que le sens du devoir civique l'emporte sur l'esprit de parti", 20 octobre 2010
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier combat (Broché)
La citation est extraite de la magnifique préface écrite par Laure Moulin, la soeur de Jean Moulin alias Max, en 1946, après celle du Général De Gaulle pour la publication aux Editions de Minuit, héritage de la Résistance, en 1947, du seul ouvrage de Jean Moulin.

Cette phrase se poursuit :

"(...) et que les Français entendent la voix de Jean Moulin leur crier encore : 'Messieurs, il y a la France'" qui amplifie en harmonie le cri de Marc Bloch de "Vive la France" projeté lors de son exécution par les nazis(L'Etrange Défaite).

14 - 18 juin 1940, Chartres. Jean Moulin est le plus jeune préfet de la République. 40 ans. Ancien combattant. Patriote. Il résiste à la tentation de fuir la ville, refusant de céder à la panique, à la différence de toutes les autres autorités de la République. Il reste seul, entouré de quelques proches. Seul. Seul il va permettre aux populations en transit, réfugiées, de se nourrir, de trouver une habitation, de se soigner, dans des conditions crépusculaires. Jean Moulin est de la trempe de ses grands héros de la France, sans doute l'un des premiers Résistants à la barbarie, à l'Occupation, à l'esprit de défaitisme qui marquera les mots que Pétain, le 17 juin, prononcera. "C'est le coeur serré ... etc. Je fais don de ma personne à la France etc." dans le plus abject des déshonneurs.

Jean Moulin, lui, campe fièrement, seul, l'Honneur de la Patrie.

Les troupes allemandes lui demanderont de signer un protocole infame, mensonger, stipulant, dans un racisme absolu, que les troupes "nègres" - pour citer le propos allemand s'adressant aux vaillants soldats sénégalais qui ont protégé la retraite de l'Armée française - avaient violé et assassiné des femmes et des enfants lors de leur retraite militaire. Jean Moulin refuse de signer. Il est frappé. Il refuse. Il est torturé, humilié, martyrisé. Il refuse. Une journée de brutalités à son encontre. Il refuse.

"Non, je ne signerai pas. Vous savez bien que je ne peux pas apposer ma signature au bas d'un texte qui déshonore l'armée française." (p.94)

Jeté dans une salle avec un soldat noir, insulté d'homosexualité par ses bourreaux nazis ("tu aimes les nègres, alors tu partageras le matelas avec lui"), sentant ses limites et pensant que le lendemain il pourrait craquer et signer, il choisit de se suicider, en s'égorgeant avec du verre.

Il sera sauvé au petit matin. Le courage dont il a fait preuve lui a notamment valu le respect de l'ennemi, le feld-kommandant, major Eibmeier :

"Je vous félicite de l'énergie avec laquelle vous avez su défendre les intérêts de vos administrés et l'honneur de votre pays." (p.113)

L'engagement dans la Résistance du fondateur du Conseil National de la Résistance (CNR) dont la société française encore aujourd'hui, et malgré les attaques des néolibéraux, doit tant (Sécurité sociale, retraites, ...), qui périt sous la torture nazie pendant la guerre, est définitivement scellé dans ce premier combat.

Ouvrage remarquable, émouvant, indispensable à lire notamment pour mieux connaître ce grand Héros avant la lecture de "Alias Caracalla" de son secrétaire FFL Daniel Cordier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Ouvrage sur le devoir de mémoire en rapport avec l'oeuvre de Jean Moulin, 13 janvier 2014
Par 
David Panizian (Montelimar, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier combat (Broché)
Jean Moulin reste la figure prédominante du mouvement de résistance de la seconde guerre mondiale meme si sa disparition a été vécue par le mouvement comme tragique à la fois sur le plan stratégique qu'idéologique. Heureusement, les valeurs de la résistance sont toujours d'actualité...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 SUPERBE LIVRE SUR JEAN MOULIN, 7 janvier 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier combat (Broché)
CE LIVRE EST SUPER CAR CE SONT DES ECRITS RETRANSCRITS DE JEAN MOULIN IN LIVRE FORT EMOUVANT ON SE RENDS COMPTE DE CE QU A VECU JEAN MOULIN JE RECOMMANDE BIEN SUR
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Livre fétiche, 12 juin 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premier combat (Broché)
Jean Moulin est mon personnage préféré de l'histoire française. Je suis en effet fascinée par son courage, sa volonté... J'ai donc acheté son seul livre (trop court à mon goût) avec enthousiasme.
Je le conseille absolument, car, il relate une page d'histoire avec justesse...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa9ae8ae0)

Ce produit

Premier combat
Premier combat de Jean Moulin (Broché - 1 janvier 1965)
EUR 10,93
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit