undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles4
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour une fois Chevillard a une histoire a raconter, même si elle sert de prétexte à l'auteur pour se perdre dans ses habituelles considérations existentielles (avec en prime un regard décalé sur la vision occidentale de l'Afrique, terre de misère et d'exotisme). Du coup le lecteur est moins déboussolé que dans les autres livres de Chevillard (mais je ne les ai pas tous lus) et comme le style inimitable de Chevillard est bien présent, l'humour aussi, et même une forme d'optimisme qu'on rencontre rarement chez cet auteur, je recommande fortement ce livre, en particulier à ceux qui ont découvert cet auteur par ses aphorismes dans "le tigre" lesquels pourraient être déçu par certains opus de Chevillard (dont l'ego-centrisme talentueux est parfois agaçant)
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2015
...et réflexion désinvolte, ce qui n'exclut pas la profondeur, sur l'être humain. Ce roman est un petit plaisir de lecture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2008
Son écriture transporte le souffle de la savane, tantôt gonflé par l'humidité rare des nuits noires où hurlent les animaux sauvages, sans doute effrayés dans l'obscurité contraignante, tantôt accablé par l'immobilité écrasante des jours, trop chauds pour se nourrir, trop lourds pour réfléchir.
Il n'est pas question d'une seule histoire. Le prétexte de l'invitation au Mali lui permettant d'écrire un livre découverte sur ce pays, n'est en fait qu'un prétexte. Car se sont toute une série de petites historiettes "conteuses" de déconvenues, "raconteuses" d'images insolites pour l'européen, "banales" pour l'africain. Tirées de son carnet de moleskine et mises bout à bout, elles dépeignent cette atmosphère imprégnant les étrangers que nous sommes, dans ces pays surprenants.
Où sont nos balises habituelles nos repères rassurants, notre besoin de nous débattre face aux plus élémentaires des situations ? Ici, le savoir se transmet des yeux à la bouche puis aux oreilles, en passant par les réflexions nourries de croyances ancestrales entretenues comme une bibliothèque que l'on époussette quotidiennement.

J'aime bien l'idée de ne pas tuer les tortues destinées à la fabrication des instruments de musique. Dans le même sens, j'imagine les sacs à main, les chaussures en peau de crocodiles. Impensable, me direz-vous ? C'est exactement de l'absurdité de l'objet qui est en cause.
Prédateur n'est pas exterminateur. Savoir prélever sans détruire, c'est entretenir un vaste garde-manger. Ainsi, lion, chacal, vautour, serpent, mouches, trouveront nourriture en abondance. Une affaire d'équilibre régit la bonne conformité de ce monde où tout excès puni les suivants sur la chaîne.
Le guide africain de l'écrivain poète, lui apporte les éléments nécessaires à la compréhension de ses mouvements d'ombres, décryptés par les connaisseurs d'histoires à fables, de contes éthiques, et de rituels noyant les gris-gris dans une aura de méfiance.

Entre chaque paragraphe, il y a le temps, gorgé de soleil, qui passe, dérangé par les seuls grognements des chiens se disputant un os. Les mouches semblent embauchées pour réduire la densité de l'air. Le gris du ciel côtoie la couleur des végétaux. Il n'y a rien de démonstratifs dans ce récit.
Tout cela n'est qu'une ambiance que diffuserait un fétiche accroché au mur des souvenirs à ne pas oublier.
Les lecteurs curieux qui daignent s'arrêter un moment, découvriront les détails visibles par lui seul, sous le rire cynique des hyènes à l'affût.

Il est un temps d'adaptation nécessaire pour accueillir cette écriture qui, n'en déplaise aux grisés de la littérature classique, transmet une certaine force colorée de la terre africaine.
Petits traits d'humour aidant, l'apprentissage de l'Afrique s'acquiert avec autre chose que des mots. Le naturel ne se complaît pas seulement dans le seul mimétisme s'il ne génère pas la créativité. (bertrand-môgendre).
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2009
Nikel, le livre est arrivé en très bon état, la livraison rapide, rien a dire!
merci
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
14,20 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)