undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles26
4,1 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 février 2013
Premier miracle, après une cure d'ouvrages professionnels, la lecture me manquait et je n'aurais pu rêver meilleur endroit pour nos retrouvailles que cet Atelier.
Second miracle, à la fois troublant et jubilatoire : les mots de Valérie Tong Cuong qui semblent écrits pour soi, une histoire qui pourrait venir de soi, mettre en lumière un moment de notre propre vie alors que nos existences, nos inspirations sont différentes. Heureux hasard, peut-être même question d'universalité, ces personnages qui chacun évoquent soi-même, une amie, une voisine, un psy...
L'histoire de l'atelier rappelle ce bonheur si bien formulé ici, de faire les bonnes rencontres aux bons moments, de celles qui portent, qui secouent, qui réveillent et révèlent à soi-même.
La chance de croiser « son » Jean, rencontre première dont découle un nouveau champ des possibles ; des Millie, des Mariette ou des Mike qui croisent notre chemin quand on ne les attendait pas ou plus... Des rencontres qui déclenchent l'effet boule de neige et tissent un fil invisible entre des personnes supposées ne jamais se rencontrer. Tiens, revoilà la Providence !!!

Valérie Tong Cuong dit si bien l'émotion de se sentir particule d'un tout, petit mécanisme de cette grande horlogerie, maillon d'une chaîne infinie parcourue par un courant généreux et bienveillant ! Et aussi le bonheur et la force de se sentir aimé et aimant ! On ressent dans son écriture, une extrême attention à l'autre, une belle âme qui met en mots, à travers l'histoire de ces trois M, tant d'humanité...
On se sent bien en refermant la porte de l'Atelier des Miracles... On a le sentiment d'avoir parcouru avec Mariette, Millie et Mike, un nouveau bout du chemin vers l'essentiel, le coeur de la vie, l'autre et par retour vers soi.

Quel grand talent de Valérie Tong Cuong d'exprimer avec une telle acuité ce que nous ressentons tous mais qui nous échappent, ce don de voir, de regarder et aimer l'Autre, de saisir l'humanité en chacun puis de savoir la retranscrire sous les traits de personnages aussi convaincants qu'attachants, embarqués dans un scénario surprenant.

Et comme à chaque fin d'un bon roman, telles les derniers carrés d'une tablette de chocolat, on savoure les dernières pages, on les fait fondre lentement sous ses yeux, à la fois pressé de croquer le dernier mot et triste de ne bientôt plus en avoir une miette. Mais la tristesse ne dure pas car loin de se terminer, l'histoire des trois M. ne fait que commencer pour eux comme pour soi. Leurs vies se prolongent et nous accompagnent une fois la porte de l'atelier refermée.
0Commentaire9 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 mars 2013
Qui n’a pas rêvé un jour dans sa vie de tourner le dos au passé et de changer de vie ? De poser ses cartes et de prendre un nouveau jeu ? Ce qui pour certains tient de la volonté, pour d’autres relève tout simplement du miracle.
Millie, Mariette et Monsieur Mike. Trois noms, trois personnages et trois vies. Leur point commun, c’est d’avoir tous les trois poussé la porte de l’Atelier des miracles à un carrefour de leur vie, un point de non-retour. Quelle chance ils ont d’avoir été « sélectionnés » par Jean, ce personnage au combien énigmatique qui voue sa vie à sauver celle des autres, à faire des miracles.
Par ce roman choral, Valérie Tong Cuong s’adresse à tout le monde. Ses personnages nous touchent tant ils nous paraissent proches de nous. Chacun à leur manière, ils nous racontent leur histoire et à eux trois, nous offrent un panel de ce que chacun de nous a au fond de lui, de nos peurs, nos angoisses jusqu’à nos rêves et nos aspirations.
Ce livre a été un vrai coup de cœur pour moi pour plusieurs raisons :
J’aime le choix du titre. J’aime ce type de narration, avec des personnages qui nous racontent leur vie, leurs émotions et leurs désirs. J’aime la touche de cynisme avec laquelle l’auteure nous décrit les épreuves que vivent les personnages. J’aime sentir de l’empathie, de l’attachement voire de la tendresse pour les personnages. J’aime commencer un livre en me disant que mes obligations quotidiennes vont m’empêcher de le finir dans la journée. J’aime avoir envie de partager cette lecture avec les gens qui m’entourent. J’aime voir les personnages évoluer au fil des pages comme si j’en étais le témoin privilégié. J’aime me dire que je les connais presque, tant ils ressemblent un peu à tout le monde. Et plus que tout, j’aime tourner la dernière page d’un livre avec un sentiment de manque parce que ça y est, il est fini.
Je me souviendrai longtemps de Millie qui rêve de changer de vie ou tout simplement qui rêve de la trouver, de Mariette qui va devoir s’accepter pour pouvoir exister, et de Monsieur Mike, mon préféré, celui pour qui j’ai eu du début jusqu’à la fin une tendresse toute particulière, et qui nous touche par son flegme et sa naïveté face aux épreuves qui jalonnent sa vie.
L’atelier des miracles est une pépite qui nous transporte dans un monde d’émotions de la première à la dernière page, avec la sensation d’exister dans ses lignes, de s’y voir et d’espérer le meilleur pour tous les personnages. C’est un livre que je qualifie de « livre doudou », un de ceux dont on ne veut pas se séparer et qui nous réconforte.
Le miracle dans cette histoire c’est de se dire que chacun de nous a en lui les moyens de changer. L’atelier des miracles nous l’avons tous en nous.
Merci Valérie Tong Cuong pour ce message d’espoir et d’humanité.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2013
Je suis tombée sur cette pépite, c'est vraiment un gros coup de coeur...Un atelier où on répare les âmes et les coeurs mais on en rêve tous!
Tous les protagonistes de cette histoire sont géniaux, avec des problèmes, certes, mais on ne peut que les aimer !J'ai aimé ce style parfois direct et parfois tout en retenu.Il fait du bien ce livre, il nous rappelle des valeurs. On va y trouver de la solidarité, de la fragilité,des fractures, des failles mais surtout la force d'aller puiser tout au fond de soi.Il est généreux ce livre tout comme son auteur.Rien que le titre, L'Atelier des miracles est génial et il parle tout seul!

Valérie Tong Cuong dépeint avec réalisme, délicatesse et parfois dureté les relations humaines, les complexités de l'amitié...Ce roman choral est plein d'humanité, de sensibilité et de générosité. Ce livre fait un bien fou au lecteur.Cet atelier fait des miracles sur les personnages mais aussi sur le lecteur.
C'est un gros coup de coeur et là aussi je vous conseille vraiment d'aller faire ce voyage intérieur...Car il apporte sur le plan émotionnel...Mettre des mots sur des maux, c'est ce que réalise ici, à merveille et avec justesse, Valérie Tong Cuong
Je préconise même de le lire , de laisser infuser.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2014
Changer de vie, changer le destin après des moments difficiles, tragiques où l'on n'imagine-pas s'en sortir seul ... Ce livre révèle de magnifiques histoires pleines d'espoirs et parfois nous nous demandons si celui qui aide n'est pas celui qui a besoin d'être aidé !?

Un livre plein d'optimisme qui fait beaucoup de bien et fait réfléchir sur soi même !

Un petit extrait que nous devrions peut-être tous avoir en tête parfois : "[...] Elle m’a enseigné combien la vie est un cadeau fragile et précieux à la fois. [...] si elle m’a d’abord plongé dans l’obscurité et le désarroi, m’a aussi éclairé sur les limites de l’être humain. Chacun de nous peut un jour être confronté à sa propre impuissance, glisser, chuter et même mourir, par ignorance mais surtout par solitude. Aide- toi et le ciel t’aidera, prône la morale de la fable.

Mais la vérité, c’est que l’on se relève rarement seul. La vérité, c’est que bien souvent le malheur exclut et que si certains ont la chance d’être aidés sans réserve, nombreux sont ceux qui, une fois à terre, sont incompris, rejetés ou tenus à distance, y compris par leurs proches. Ils pénètrent la spirale de l’isolement, du repli sur soi, de la désespérance. Il faut alors se battre pour les ramener à la vie.

Prendre la main de celui qui ne vous la tend pas, forcer le destin, offrir un miroir magique qui montre à ceux que la souffrance aveugle ce qu’ils ont en eux de beau et de grand. Parfois même tordre la réalité, s’autoriser des libertés [...]"
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2013
Le parcours croisé de 3 personnes, abîmées par la vie, qui vont toutes arriver à "L'atelier des miracles", tenu par Jean, sorte de foyer pour reprendre pied et se reconstruire. Bien sûr toutes ont une histoire de vie différente, mais finalement toutes se retrouvent , dans cet endroit où l'on peut prendre du temps pour soi, où l'on est considéré au delà de ses problèmes et de son passé. Sauf que tout n'est pas si simple et si miraculeux que ça.... Un livre bourré d'espoir et de foi en l'homme, un grand moment de lecture.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il est des auteurs qui ont le don de plonger le lecteur dans des vies différentes jusqu’à donner le sentiment qu’elles sont nôtres, ou pourraient le devenir un jour, peut-être : Valérie Tong Cuong est de ceux là !... On ne s’affranchit jamais d’une phase de réflexion après avoir lu un de ses ouvrages ; parfois à la limite d’égratigner les sensibilités, elle conduit le fil du sentiment jusqu’à l’extrême, jouant sur la fragilité le caractérisant. L’amour met facilement au jour l’inverse de la thèse qu’il prétend défendre et, c’est dans ce jeu que surgit l’art scriptural de Valérie Tong Cuong. En effet, chacun des personnages de ce roman effectue un cheminement vers la redécouverte de lui-même, alliant l’espoir jusqu’au désenchantement, pour mieux rebondir dans la compréhension de ce qu’il est vraiment et, de ce fait, le recouvrement de sa dignité. Une reconquête qui n’omet pas de passer par l’acceptation de l’autre, dont le vécu en ajoute à l’expérience personnelle ; chaque vie s’enrichissant des celles de ses contemporains, les protagonistes de cette aventure devront s’ouvrir au monde, prendre de la distance de ce qui les a préoccupé jadis, voir au-delà d’eux-mêmes. S’il y avait une morale de cette histoire d’atelier des miracles, cela serait sûrement que l’on ne sort vainqueur de l’échec que s’il est Psychologiquement bien assimilé.

Dans ce nouveau livre, trois personnages que rien ne lie subissent une brisure du quotidien, une anecdote dont les journaux regorgent chaque jour ; chaque fois une histoire de peu qu’une main tendue redressera pourvue qu’elle soit suffisamment solide. C’est là que tout se joue. Parvenus dans la tourmente du précaire apporté par la rupture de ce qui paraissait jusqu’ici les sécuriser, les protagonistes mesurent le vide de leurs vies. Une notion ne les ayant pas encore réellement saisis. Les services sociaux hospitaliers les orientent vers l’atelier : une œuvre caritative privée se faisant fort de redonner des ailes à ceux qui ont chuté du nid. Une association où règne l’amour de l’autre, sachant prendre le temps de l’écoute, délivrer les mots justes qui rendent l’envie de regarder l’avenir. C’est une fondation où chacun apprend à reprendre le goût de soi, de ses possibilités, de sa singularité.

Dans cet asile, le pivot, fondateur de l’atelier est omniprésent, jouant de son calme, de ses appuis, de son charme : aucun moyen ne le rebute dans son élan vers l’autre et, les résultats semblent au rendez-vous… Son amour des désorientés doit les sauver d’eux-mêmes ! Pourtant, nul n’est de bois et, lui aussi, ne cherche-t-il pas à sauver les hommes pour sa propre rédemption ? Finalement, n’est-ce pas en comprenant les autres que l’on guérit de soi, mieux qu’en suivant un guide fédérateur ?

Pour une fois, et le cas est rare, j’aurai aimé que le roman soit plus long pour m’y plonger plus longtemps…
0Commentaire13 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2014
Certains livres peuvent sembler léger et mielleux au plus au point, alors qu'une simple interprétation ne suffit pas à comprendre un quart du message qu'ils recèlent réellement. C'est le cas pour L'atelier des miracles, qui, sous ses airs de roman détente, cache en réalité une grande leçon de morale.

Ce roman polyphonique, qui partage les états d'âmes de trois protagonistes différents, débute sur une brève présentation de leur triste vie. Aux antipodes les uns des autres, ils vont néanmoins se ressembler dans l'inertie de leur vie, et vont, par le plus grand des hasards, se regrouper dans un centre spécial, crée par un certain monsieur Jean.

D'abord attristée par l'histoire que chacun contait, je n'ai pu que compatir à leur peine, et m'émouvoir de leur restant de courage. Ils n'ont pas dépérit, au contraire, ils ont continuer d'avancer pour ensuite pouvoir s'élever de nouveau de la terrible chute qu'ils ont vécus précédemment.
Un petit coup de pouce de la part de ce mystérieux (mais très généreux !) Jean va grandement les aider à reprendre leur vie en main. Personnage discret, il m'a intrigué par le peu de description que l'auteure fait de lui. Sans pour autant m'être antipathique, je n'ai pas senti le réel engagement de cet homme dans le combat de ses futurs protéger. Il m'a paru louche, trop parfait pour complètement être honnête. Sur ce coup-ci, nos trois héros n'ont pas eu la même vision que moi, et on été fort naïfs concernant les bienfaits que leur promettaient ce Jean, "dont on dit qu'il fait des miracles".

Le dénouement est à la fois attristant, mais bénéfique pour tous les protagonistes du roman, quels qu'ils soient.
L'atelier des miracles comporte une très bonne leçon de vie, une morale qu'il conviendrait à tous de découvrir et d'appliquer au quotidien. Derrière les défaites et les coups bas, se cache une autre histoire de notre vie, qui ne demande qu'à s'ouvrir et s'épanouir à son tour. Rien n'est jamais perdu, il suffit simplement de le savoir, pour pouvoir se relever à nouveau.

Valérie Tong Cuong, avec sa douceur d'écriture, entraîne le lecteur, qui se laisse bercer et emporter dans les tréfonds de cet atelier si spécifique. L'idée était à la fois originale à découvrir, agréable à lire, et très terre-à-terre. Ce récit aurait exister dans la réalité, je ne m'en serais pas étonné !

Même si ce roman ne restera pas ancré indéfiniment dans mon esprit, j'ai passé un très bon moment ne compagnie de ses attachants personnages. Le message d'espoir et d'optimisme que dégage ce livre m'a beaucoup plu, et plaira sans doute à tous ceux qui ont réussi à le sortir de son contexte.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2013
Un huit clos sur le genre humain qui vous tient en haleine du début à la fin. Une réflexion sur la capacité à se remettre en question, un rythme enlevé pour une histoire pleine de rebondissements. A consommer sans modération.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2014
Une vraie belle découverte !!!
Une histoire facile à lire , rapide ...
Une réalité de la vie ...
Des personnages attachants ...
Du bonheur ...
et l'éspoir de croire à notre futur meilleur ...
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2013
J'ai dévoré ce livre en une après-midi avec le même plaisir coupable que j'éprouve en regardant certaines séries américaines bien faites, mais un peu simplettes. Le style est efficace et l'histoire bien menée. Dans cette période de crise et d'orages annoncés, ce récit optimiste - tant que l'on est vivant, tous les recommencements sont possible - fait un bien fou. La fin est un peu bâclée. Dommage.
Un divertissement intelligent. Un roman parfait pour un voyage en train ou une après-midi au bord de l'eau.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,50 €
19,00 €
6,20 €
6,20 €