undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 novembre 2012
Après les récits sentimentaux du Gouffre et la logique particulière des individus nuisibles à la société du Brouillard, Andréiev réécrit les Evangiles dans Judas Iscariote. D'abord, il le fait littéralement, en se concentrant sur le point de vue de Judas - qui trahit Jésus par amour -, puis du point de vue de Lazare, qui, malgré sa résurrection, garde les marques d'un cadavre en état de décomposition et rend fou tous ceux qui croisent son regard.

Les nouvelles qui suivent, bien que situées à l'époque de leur rédaction, témoignent plus que jamais de l'intérêt que l'auteur portait à tout ce qui touchait aux Ecritures et à tous ses non-dits : dans "Les Ténèbres", un terroriste en fuite, présenté comme un jeune homme bon et pur, se réfugie dans un bordel, où une prostituée finit par le "sauver" (ou plutôt le damner), et non l'inverse ; dans "Mes Carnets", un homme condamné à tort apprend à vivre selon la raison, et c'est par cette même raison, après avoir été libéré quarante ans plus tard, qu'il reproduit son ancienne cellule à l'identique dans sa nouvelle demeure, où il se soumet volontairement au règlement de la prison ; dans l'"Histoire des sept pendus", cinq terroristes aux idéaux élevés, un paysan condamné pour meurtre et tentative de viol, ainsi qu'un truand de bas-étage, ces personnages qui n'ont rien en commun et dont l'essence s'oppose (altruisme vs. égoïsme) sont, indifféremment, promis au même destin : la pendaison.

Bref, Andréiev met ici ses talents d'écrivain au service d'une critique (oui, j'irai jusqu'à dire "critique") des mythes fondateurs de la chrétienté en les faisant redécouvrir sous un tout autre jour. Mais pas besoin d'aller chercher jusque-là pour apprécier ces nouvelles géniales ; bien qu'on s'éloigne des personnages alcooliques et suicidaires des recueils précédents, le style particulier qui fait le charme de l'auteur est au rendez-vous.

Si vous ne connaissez pas encore ce grand de la littérature russe, injustement tombé dans l'oubli, vous n'avez plus d'excuses.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

23,20 €
23,20 €
5,45 €