undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

139
4,7 sur 5 étoiles
Les cerfs-volants de Kaboul - Grand Prix des lectrices de Elle 2006
Format: BrochéModifier
Prix:20,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

19 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre est un roman mais à la fois un essai sur l'évolution historique et sociale de l'Afghanistan et de tout le moyen orient ! La finesse et le tact avec lequel Hosseini se lance dans ce récit reflètent la noblesse qui coule dans le sang de peuples aujourd'hui inconnus et méprisés. L'histoire est passionnante et le final pas du tout banal ! Du coup un de mes préférés !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 août 2009
Ce récit fait évoluer l'histoire (les histoires) d'un amour, d'une trahison, d'une lâcheté entre deux frères de lait dans un pays coloré, doré (celui de l'enfance) et ensuite sombre, déchiré, mutilé (celui du retour, de la rédemption alors que les talibans sévissent).
Hosseini brosse trois décennies d'histoire d'un pays que nous, occidentaux, ne connaissons pas vraiment. Sa vision est à la fois troublée par les liens qui l'unissent à ce lieu et à ses origines et analytique en nous narrant les us de l'Afghanistan, la religion totalitaire et ce qu'elle implique en égarement.
Les thèmes sont universels tant sur le plan politico-économique que sur les relations au sein même de la famille (secrets, non-dits...). Un petit garçon qui cherche désespérément l'admiration de son père, et en parallèle, la dévotion indéfectible de son ami et serviteur, que l'auteur nous montre d'ailleurs plus fidèle que victime.
Le règne de la terreur donne froid dans le dos, sans pour autant sombrer dans le pathos, ouf ! Les cerfs-volants montent haut dans le ciel, même si la fin est un peu convenue, et certains passages peuvent manquer de crédibilité. Mais cet écrivain reste avant tout un bon conteur et cette lecture est émouvante, notamment dans la première partie relatant l'enfance d'Hassan et d'Amir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 octobre 2005
Un roman émouvant ponctué d'amitiés, d'amours et de guerres... On s'imprègne du narateur et on avance dans l'histoire avec lui, on passe du rire aux larmes, de l'espoir aux regrets, de la vie à la mort. Les décors changent tout au long du roman, on passe d'une époque a l'autre et d'un pays à un autre. C'est un livre écrit en toute simplicité, accessible à tous!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 janvier 2007
L'auteur, Khaled Hosseini, mérite haut et fort un hommage digne de son talent. J'ai absorbé ce chef d'oeuvre émouvant et poignant, sur fond d'histoire et de culture afghanes, en ne négligeant jamais à chacune des pages tournées, la valeur d'être née du bon côté.Ce livre remet humblement les pendules à l'heure, on n'en sort que grandi : merci pour l'auteur et son peuple d'en parler tout autour de vous.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 octobre 2006
La lecture des "Cerfs-volants" vous prend vite à la gorge. Même si la qualité littéraire n'est pas toujours au rendez-vous, l'intrigue, les personnages, l'arrière-plan historique font de Khaled Hosseini un conteur hors pair. Un conteur afghan qui plus est.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
34 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 décembre 2006
Kaboul dans les années 1970, avant l'invasion russe, deux jeunes enfants jouent ensemble, c'est Amir et Hassan, frères de lait, ils vivent au sein de la même propriété à la différence que le premier est le fils d'un riche commerçant Afghan et le second, le fils du serviteur chiite. Une amitié indéfectible unis ses deux enfants liés à une même passion ; les cerfs-volants. Hassan fait preuve d'une loyauté sans faille vis-à-vis de son maître, et ami, il accepte tout, jusqu'à se sacrifier pour lui, tandis qu'Amir, qui aime Hassan comme un frère, se montre moins amène.

Il ressent une jalousie le dévorer quand il voit l'attention que porte son père à Hassan, cet enfant au visage déformé par un bec de lièvre, alors que lui désespère de gagner son affection. Chaque hiver, comme veut la tradition, se déroule un combat de cerfs-volants dans les quartiers de Kaboul et Amir veut à tout prix remporter cette bataille afin d'obtenir la fierté de son père, il se battra corps et âme jusqu'à abandonner Hassan à un sort tragique.

À partir de 1973 Kaboul va découvrir que la monarchie appartient désormais au passé, l'invasion des Russes, puis la venue du taliban va anéantir toute la tranquillité et la beauté de ce pays que les habitants pour la plupart fuirons. C'est le cas d'Amir et son père, qui partent se réfugier aux Etats-Unis où ils connaîtront la triste pauvreté des réfugiés. Et puis, le destin rappellera Amir en Afghanistan, pour lui proposer une chance de se racheter...

Sous cette magnifique plume c'est toute l'histoire d'un peuple que nous dévoile Khaled Hosseini. On se prend à rêver d'un Kaboul en fleur où la tranquillité sonnait à toute les portes en portant avec elle l'odeur de ces succulents mets. D'une ville paisible, qui ne vivra désormais qu'à travers les pages des livres. Un pays à tout jamais perdu dans l'invasion et la cruauté des hommes. C'est un très beau témoignage qui nous laisse au cœur beaucoup d'amertumes envers tant de souffrance infligée à un peuple qui ne demande qu'à vivre en toute sérénité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 29 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 mai 2007
Sans conteste le meilleur ouvrage que j'ai pu lire depuis des années. Il y a tant d'émotions dans ce livre... c'en est un chef d'oeuvre. La plume de l'écrivain nous transporte dans le Kaboul d'autrefois où les senteurs et les couleurs regorgent des pages jusqu'à nous envelopper d'émotions. C'est facile à lire et tellement bien écrit.

Il me tarde que Khaled Hosseini écrive d'autres ouvrages.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 novembre 2007
Il y a plusieurs jours déjà qu'une de mes collègues me recommandait ce livre... Et il y a plusieurs semaines aussi qu'il était sur mes étagères, et que je commençais sans cesse d'autres lectures plutôt que la sienne...
Finalement je l'ai lu hier... Commencé dans l'après-midi, fini tard cette nuit... Et pourtant j'étais fatiguée et j'avais envie de dormir, mais beaucoup moins que suivre Khaled Hosseini dans son écriture...
Hassan et Amir font maintenant partie de ma vie... Ce sont ces personnages dont la force insufflée par leur auteur-créateur les rend inoubliables, marquants...
Le Grand Prix de Elle est, comme souvent d'ailleurs, pleinement justifié. "Les cerfs-volants de kaboul" est un livre magnifique qui ne démérite en rien de son statut de best-steller!
Ce n'est pas seulement une belle histoire, bien écrite, bien racontée, c'est aussi, en trame de fond, le portrait d'une Afghanistan plongée dans le chaos. C'est poignant, "vrai".
J'adore.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Récit de la culpabilité, du souvenir et de la réhabilitation, Les cerfs-volants de Kaboul évoquent la nostalgie d'une enfance innocente, avant qu'elle ne bascule dans les affres de l'interdit.
Interdit de la guerre; les Soviétiques, puis les Talibans, qui stigmatiseront un pays déjà divisé entre ethnies rivales.
Et interdit moral, lorsqu'un jour fatidique, le jeune Amir, fils d'un riche commerçant pachtoun, laisse son "frère de lait", Hassan, se faire agresser à cause de ses origines Hazaras.
Le cerf-volant survole cette histoire comme le rappel incessant de ce que le narrateur, Amir, laisse derrière lui, en fuyant avec son père aux Etats-Unis.
Les Talibans interdirent l'usage des cerfs-volants, pour ne pas que les garçons en escaladant les arbres pour récupérer leurs jouets égarés par le vent, ne voient, à l'abri de leurs palissades, les femmes dévoilées.
Mais il s'agit encore d'un cerf-volant, lorsque' Hassan, prêt à tout pour son ami ("pour vous, mille fois") risque sa vie pour retrouver le jouet d' Amir.

Assailli par la honte et la peine, Amir rejette alors Hassan. Au carrefour d'émotions contraires si fortes se forge un tabou, comme le blocage, le refus d'avancer et de transformer le ressenti, tel un cerf-volant définitivement pris dans le carcan de la politique, du terrorisme et de la trahison imposée par la peur et la lâcheté.
Mais en 2001, l'occasion se présente pour lui de se racheter.

De fait, le retour au pays d' Amir est un peu trop "bâclé", trop rapide pour réellement conférer au récit la force de rédemption que cette Odyssée pourrait avoir autrement.
Si Hosseini emporte vraiment son lecteur, la première partie reste incontestablement la plus colorée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 septembre 2006
Une magnifique - et bouleversante - histoire d'amitié et d'humanité sur fond d'Afghanistan dont vous découvrirez la complexité de la société en évolution, ses clivages ethniques, religieux, mais aussi les jeux preferés des enfants .

Un livre si "local" et pourtant si universel . ..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Mille soleils splendides
Mille soleils splendides de Khaled Hosseini (Poche - 8 janvier 2009)
EUR 8,80

Ainsi résonne l'écho infini des montagnes
Ainsi résonne l'écho infini des montagnes de Khaled HOSSEINI (Broché - 2 octobre 2014)
EUR 8,80

Les hirondelles de Kaboul
Les hirondelles de Kaboul de Yasmina KHADRA (Poche - 19 avril 2010)
EUR 5,80