Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 épisode 4, très réussi, très poignant, très vrai., 9 mars 2003
Par 
Docteur Fox "Docteur Fox" (Toulouse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Décalogue, Tome 4 : Le serment (Relié)
L'histoire de cette bande d'amis séparés par la guerre et par leurs prises de positions, devenus ennemis mais devant s'entrecroiser dans une confusion tragique est remarquablement servie par un casting excellent.
Un remarquable exemple sur une histoire par ailleurs relativement classique d'amour inavoué mais magistralement servi dans toute sa force romantique. Un scénario extrêmement bien ficelé.
La grandeur et le tragique des passions humaines dans toute leur ambiguité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le quatrième commandement, 27 juillet 2012
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Décalogue, Tome 4 : Le serment (Relié)
C'est l'histoire d'un prêtre qui, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, entre l'Italie et la Yougoslavie, tente de sauver son ami d'enfance, condamné à mort par le communisme. Mais il se retrouve alors face à son ancien amour, qui traque le fuyard. Tous étaient pourtant très proches dans le passé. Au milieu de ces événements, un livre mystérieux nommé "Nahik", lie tous ces personnages de manière particulière...

"Le Serment" est le quatrième tome de la série. Comme les précédents, ce volume s'ouvre sur ce qui semble être la traduction d'un des Dix Commandements : "Tu ne porteras pas de faux témoignages". Ce gimmick est très ambivalent car parfois l'on retrouve un des commandements officiels, comme c'est le cas ici, et parfois l'on tombe sur un faux, comme c'était le cas dans les deux premiers tomes. Mais petit à petit, le lecteur prend conscience que ces vers sont issus de "Nahik", qui représente un "Décalogue" sensiblement différent de celui que nous connaissons, et qui concerne l'Islam tout particulièrement.
Comme pour les récits précédents, celui-ci déroule une intrigue centrée sur ce même livre mystérieux, qui demeure... toujours aussi mystérieux !
Chaque histoire n'entretient par ailleurs aucun autre point commun avec les autres tomes de la série et met en scène des lieux et des personnages complètement différents. Elle se déroule également à une autre époque, sachant que nous remontons le temps récit après récit, probablement à destination des origines du livre...

Le scénariste Frank Giroud poursuit son projet et approfondit encore sa réflexion et son discours sur la valeur des mots et leur résonnance dans le monde actuel, en particulier par le biais des interprétations religieuses.
Dans le récit du jour, l'auteur se penche sur la notion de "serment" liée à celle de la Foi et en décortique toutes les retombées, liées aux difficultés du réel et de la part de l'humain, qui peuvent amener quiconque à parjurer pour diverses raisons, souvent louables, parfois inavouables. Quel est le poids de ce parjure ? Quelles peuvent en être les conséquences ? En quoi agirait-on différemment s'il n'y avait cette dimension religieuse ?

L'histoire du jour est poignante, magnifique, qui déroule un engrenage inéluctable que le lecteur suit sans jugement. Les personnages sont d'une vérité et d'une profondeur à toute épreuve. La toile de fond historique et géographique est dense et passionnante de bout en bout, et achève de faire de ce tome une réussite éclatante.
Le dessin de Tomaz Lavric est tout au service du récit. J'ai particulièrement apprécié le soin apporté à la géographie des lieux (Rome), extrêmement palpable et documentée. Ses personnages tomberaient presque dans la caricature mais fort heureusement, le dessinateur a su leur conférer une belle profondeur dans le regard et les expressions.

"Le Serment" est une nouvelle perle et un chapitre inoubliable de la série, même pour le lecteur qui ne désirerait pas lire les autres volumes qui, rappelons-le, possèdent un fil conducteur autant qu'ils sont autonomes, chacun étant mis en image par un artiste différent...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre, 28 mai 2011
Par 
Autonome (London United Kingdom) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Décalogue, Tome 4 : Le serment (Relié)
Ce quatrième tome du Décalogue est un chef d'oeuvre. Il met en scène de façon magistrale l'immédiat Après-Guerre dans les pay de l'ex-Yougoslavie, et pose ainsi les jalons du terrible conflit qui dévasta le pays à la mort de Tito. Mais comme souvent chez Giroud, ce cadre n'est qu'un cadre et cet album vaut essentiellement pour ses personnages et leur devenir. Ici, nous suivons la destinée d'un jeune prêtre qui est pris dans l'engrenage de la guerre, de la politique et de ses passions de jeunesse. Le mécanisme par lequel il affonte sa destinée est un chef d'oeuvre d'horlogerie scénaristique et on en laissera le plaisir au lecteur sans rien en dévoiler. Ce qui est remarquable dans ce livre, c'est également la profonde humanité du Père Davor, pris dans l'engrenage de ses propres sentiments et de ses choix passés. Davor est un personnage complexe, être trop humain confronté à des crimes épouvantables, qui n'a pas pris ses responsabilités et qui est confronté de façon très cruelle à ses insuffisances d'hommes. En dépeignant Davor de façon si soignée, Giroud tend un miroir assez sombre à son lecteur: malgré la meilleure volonté du monde, malgré une Foi à déplacer les montagnes, Davor est un homme seul, confronté à ses démons passés et incapable d'assumer les conséquences de ses actes.
Pour illustrer cette tragédie, le dessinateur Tomaz Lavric (sous son pseudo TBC) fait un travail à couper le souffle. Les gros plans sur les personnages sont formidables et chacun d'eux est magnifiquement illustré et reconnaissable. la différence de la Milena avant-guerre et la Milena après-guerre est magnifique. Et puis la scène du Serment (qui donne son titre au livre) est tout simplement sublime. Un chef d'oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Polar autour du Manuscrit, 24 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Décalogue, Tome 4 : Le serment (Relié)
Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de la série, celle-ci comptera dix tomes, qui peuvent se lire séparément, mais qui ont en commun un mystérieux manuscrit. Pour chaque tome, le dessinateur change.
Dans ce tome, on se retrouve en pleine expédition pour un monastère perdu dans la montagne. On dirait presque du Agatha Christie avec un bon suspens et toujours ce parfun mystérieux de religion. Un tome réussi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Décalogue, Tome 4 : Le serment
Le Décalogue, Tome 4 : Le serment de Tomaz Lavric-TBC (Relié - 16 mai 2001)
EUR 13,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit