undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles96
4,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 février 2012
J'ai acheté cette bande dessinée de Julie Maroh sur un gros coup de tête. Je ne sais pas trop pourquoi, quelque chose m'a attiré dans cette bande dessiné, un petit quelque chose.

Alors j'ai succombé, j'ai cliqué et j'ai acheté. J'ai reçu mon achat ce matin (au milieu de tellement d'autres livres), et pourtant c'est le premier que j'ai attrapé pour le lire sur mon canapé, tranquillement, avant que le reste de la maisonnée se réveille. Il ne m'a fallu qu'une petite heure pour dévorer cette bande dessiné que je n'ai pas pu lâcher des yeux après l'avoir commencé. J'avais lu dans les avis lecteurs que ce livre était un pamphlet pour les droits homosexuels. Peut être un peu, Clémentine se bat contre elle même et les idées des autres pour finalement faire ressortir ce qu'elle est vraiment. Et c'est avec Emma qu'elle le découvre. J'ai lu dans ces mêmes avis des gens qui se plaignaient d'un pathos constant dans l'histoire et d'une trame un peu cliché. Il est vrai, en toute objectivité, que le déroulement de l'histoire se passe sur un schéma auquel on peut s'attendre et pourtant, j'ai trouvé que cela n'enlevait vraiment rien à la qualité du livre lui même. J'ai été bluffé du début à la fin, non pas simplement par la qualité du dessin ou des textes, mais aussi par la façon de traiter un sujet qui peu apparaître sensible. L'homosexualité reste un sujet que beaucoup abordent sans trop s'en préoccuper, que d'autres raillent de façon stupide et intolérante. Et pourtant adolescents, nous avons sûrement été nombreux à nous demander: "Et si je n'étais pas comme les autres?". Mais comme les autres ça veut dire quoi exactement ? Ce roman graphique m'a amené à me poser des questions sur l'amour lui même. Pourquoi l'amour aurait il un genre ? C'est là, à mon sens, la question la plus importante que nous pose l'oeuvre de Julie Maroh. Pourquoi un homme devrait il aimer une femme et une femme devrait elle aimer un homme ?

En dehors de tous questionnements philosophique, le scénario est bien ficelé et les dessins, à mon sens, sont vraiment sublimes. Le tout est véritablement porteur d'émotions intenses que l'on ressent tout au long des 156 pages. Pour résumer, c'est une belle histoire d'amour qui peut en laisser certains de marbre mais en feront sûrement pleurer quelques uns. Je vous le conseille, et vite.
33 commentaires|52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2013
La passion amoureuse de deux jeunes femmes des premiers émois jusqu'à la mort...
BLEU est le récit sensible d'une adolescente qui découvre son amour fou pour une femme . Elle ne l'a pas décidé , elle lutte contre , elle se dégoûte , elle doute , elle souffre . Il y a vraiment quelque chose de poignant dans l'histoire de Clémentine perdue dans ses pulsions incontrôlable, en proie au regard de l'autre et surtout d'elle même .

La métaphore de la renaissance y est subtile : l'adolescence est cette période où l'enfant sort de sa carapace pour devenir un adulte . Durant ce laps de temps , le voici en proie à toutes sortes de questions qui vont déterminer sa vie . Plus qu'un récit sur l'homosexualité , BLEU raconte le parcours initiatique de Clémentine qui n'a pas choisi sa passion , ni son mode d'expression.

Julie Maroh sait retrouver la voix adolescente ; elle peint des scènes crédibles de cette vie partagée entre études , plaisirs et doutes . On lui est gré également de ne pas sombrer dans la caricature : les garçons ne sont pas des crétins à ne penser "Queue" , les homos ne sont pas réduits à ce stéréotype hypersexué . Il n' y a aucune scènes scabreuses ou provocante , l'évolution des sentiments est naturelle . Lorsque nos deux amies consomment enfin leur passion , le lecteur qui a développé beaucoup d'empathie à leur égard partage leur plaisir . Et si l'image d'un baiser et d'un cunnilingus choque les mentalités , c'est bien dommage, voire triste quant à la vision de la sexualité féminine...

L'amour entre Clémentine et Emma est raconté sur plusieurs années avec ses joies et ses nombreuses contraintes . Le dessin de Meroh est très joli , compromis entre le dessin européen et le manga. Plein de rondeurs appropriées au corps féminin , nos amies ont un regard félin qui rappelle aussi parfois le trait de Gabriel Rodriguez dans l'autrement poignant Locke and Key

Pour autant le récit n'est pas exempt de défauts : pas mal de fautes d'orthographes , des bulles de pensées maladroites puisque le récit est déjà vu par le biais du journal de bord de Clémentine et un rythme un peu saccadé . Alors que Maroh prend son temps et brosse admirablement l'évolution des sentiments des deux filles , la maturité de la relation ne l’intéresse pas . Et Maroh n'échappe au cliché de la routine qui découle de l'âge adulte , comme si la passion était l'apanage de l'adolescence et que la responsabilité entraînait forcément l'ennui .
joue également un peu fort la mélodie du mélo façon Love story, même si au final l'image du coeur qui lâche est tout à fait appropriée .

Une bien belle histoire que l'on referme le coeur serré et une petite boule dans la gorge . En décrivant la naissance de l'amour comme une mutation , et malgré quelques effets naïfs , Maroh parle avec justesse de l’amour , la vie , la mort .

Sans le savoir , elle a peut être écrit son Blankets.
44 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
L'amour est une couleur chaude dont on ne se lasse pas.
Julie Maroh, à l'instar de bien des auteurs, nous en dresse le portrait dans un genre différent, par le biais d'une illustration subtile, où les camaïeux de gris sont bien sûr très présents.
Gris comme ces lieux sombres où l'on se réfugie quand la souffrance est forte, quand le doute prend le pas sur toutes les certitudes.
Les planches qui défilent au fil de la lecture trouvent leur éclairage dans les moments de joie, de bonheur et d'amour.

L'histoire peut sembler très banale et vieille comme le monde, les dialogues plutôt rares peuvent sembler convenus, et le sujet traité, l'homosexualité, largement dépassé.
Mais ne nous arrêtons pas sur ce verni facile et laissons-nous porter par la justesse du trait.
L'émotion qui éclot dans les toutes premières pages ne cesse de faire son chemin le livre refermé.
Et c'est là l'un des moindres talents de cette jeune auteur qui sait par son fusain toucher avec finesse notre sensibilité.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Derrière ce titre magnifique et cette couverture intrigante, se dévoile une tragédie moderne : le chemin initiatique d'une adolescente qui va se découvrir une passion dévorante pour une autre jeune femme.

La découverte de son homosexualité est ici dépeinte de façon sensible et authentique, les méandres que prend l'histoire d'amour pour se concrétiser sont passionnants, et, globalement, le récit est prenant, bien construit, et bien bouclé. Un très bon scénario !
L'auteure parvient à sortir du piège de la tragédie homosexuelle grâce à ses deux personnages principaux : sympathiques et bien dépeints, ils sont profondément humains (ils font des erreurs, ils ne sont pas idéalisés...), et on apprend à les connaître sur plusieurs années : c'est aussi là ce qui rend cette histoire si touchante.

Côté discours, on peut parfois regretter que l'hétérosexuel soit dépeint comme un crétin (mais l'histoire se déroule sur plusieurs années, et fort heureusement, certains amis et parents réagissent beaucoup plus intelligemment de nos jours).
Mais c'est dramaturgiquement aussi le fait que cet amour soit rejeté qui fait la force de l'histoire de cette passion ! Et c'est devant tant d'injustice que l'histoire du "Bleu est une Couleur Chaude" devient universelle, et qu'elle devient nécessaire d'être contée. Qu'elle devient urgente d'être lue.

Enfin, côté dessin, le trait est élégant et vif, mais ce sont surtout les couleurs et le traitement des ambiances qui séduisent et marquent l'œil, et portent ce roman graphique vers les sommets du genre.

Une très belle réussite, fort justement récompensée par le Prix du Public à Angoulème en 2011.
22 commentaires|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2011
Pas de doute, les dessins sont magnifiques, comme souligné par d'autres avant moi.
L'histoire est empreinte de sincérité mais compte quelques bons clichés et manque un peu d'originalité. Aussi, la charte graphique dont la rigueur fait la beauté porte nettement mieux le blues que les joies de l'héroïne. A moins que le flash back n'ait intentionellement décoloré sur toute l'histoire. A vous de juger car, malgré ces quelques petites réserves, je vous conseille la lecture de ce premier livre d'une auteur prometteuse.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 septembre 2010
Un très beau livre/bd traitant de l'amour et de l'homosexualité avec un dessin et une colorisation sensibles, une narration simple et sincère, une construction intelligente.
Émotions présentes tout au long de l'histoire. À lire quelles que soient les préférences sexuelles.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2013
Tous les éléments pris à part ; le "bleu" n'est ni la plus jolie BD (ou roman graphique, cela fait tellement plus adulte), ni le meilleur "script"; l'histoire serait par ailleurs banale s'il avait s'agit d'une fille et d'un garçon. Le sujet dans l'air du temps est celui de l'homosexualité, et des remises en causes, de l'affirmation du soi, et de sa sexualité comme d'un passage de l'adolescente à l'âge adulte. Ce n'est ni nouveau, ni traité de façon particulièrement novatrice. Et pourtant quelques choses se passe véritablement, ce je ne sais quoi : "le charme opère", et le "Bleu" nous emporte dans le sillon de ses pages, les tourments de l’héroïne nous rappelle les nôtres; et cette terrible fin ou terrible début n'est là que pour souligner la dureté de ce passage.
Le "bleu" me fait penser à certains films sans ambition mais qui touche juste qui font vibrer non pas l'intellect pur et dur du lecteur, mais son âme, et la communion se fait avec douceur et grâce.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2011
Beau livre, belle histoire, personnages attachants... ou pas : le père est l'archétype de l'abruti borné qu'on aurait envie de secouer jusqu'à ce qu'il ravale sa haine ! Si le scénario n'a rien d'extraordinairement novateur, les dialogues sont en revanche vraisemblables, la psychologie des personnages itou. Le dessin est relativement sobre, les arrière-fonds souvent soignés, c'est très agréable. Seul gros bémol à mon goût, les très nombreuses fautes d'orthographe ou de grammaire : Glénat ne veut-il ou ne peut-il pas demander les services d'un relecteur ?
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2013
La BD est jolie, esthétique. L'histoire est prenante. Cependant, la fin me fait penser à ces tous premiers films et livres sur l'homosexualité féminine où l'issue ne pouvait être que fatale, comme une impossibilité à associer lesbianisme,bonheur et durabilité...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Cette bande dessinée raconte la vie amoureuse d'une jeune femme, depuis l'âge de ses 14 ans jusquà sa mort, vers l'âge de 30 ans. Cette femme en aime une autre. Leur passion est racontée avec beaucoup de subtilités. Les scènes de sexe ne sont jamais vulgaires. Le scénario permet de comprendre les difficultés d'assumer son homosexualité : vis à vis de la société, mais surtout vis à vis de soi-même. C'est une très belle histoire d'amour, j'ai été bluffée par la qualité de ce livre.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus