Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Livre important, instructif.
Livre important, instructif à l' aube de la crise économique mondiale qui se prépare.
Un condensé de la pensée de John Maynard Keynes, biographique et très réussi.
En 95 pages le lecteur peut se faire une idée des principes et contenus de son oeuvre, son Traité de la monnaie et la Théorie...
Publié le 12 février 2006 par J. Colas

versus
2.0 étoiles sur 5 On n'apprend rien...
De plus que ce que l'on sait déjà sur Keynes. Bon pour les novices et les étudiants en mal de connaissances
Publié il y a 18 mois par DKB


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Livre important, instructif., 12 février 2006
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Keynes, ou, L'économiste citoyen (La bibliothèque du citoyen) (Broché)
Livre important, instructif à l' aube de la crise économique mondiale qui se prépare.
Un condensé de la pensée de John Maynard Keynes, biographique et très réussi.
En 95 pages le lecteur peut se faire une idée des principes et contenus de son oeuvre, son Traité de la monnaie et la Théorie Générale sont souvent cités.
J' en ai retenu que le système boursier et le système monétaire en place sont imprévisibles parce qu' irrationnels dans leur dynamique, l' importance de la psychologie quasiment seule régente de leur évolution, et celle d' étudier les économies passées et l' histoire afin de comprendre les mécanismes qui conduisent au futur au lieu de se baser exclusivement sur le présent pour ce faire. L' importance toujours du lien qui lie l' économie à l' éthique, celle-là (l' éthique) étant à l' origne de celle-ci (l'économie), ce qu' on a apparemment oublié. L' importance encore de la cité, des visions pour cette vie que nous vivons, de la culture et des arts, qui relèguent l' économie au second plan.

Keynes a dit à propos de Karl Marx: 'la valeur économique du 'Capital' est nulle', mais la vérification de cette affirmation, la preuve explicative de l' erreur fondamentale de Marx se trouve dans un ouvrage cité méconnu dont les étudiants en économie n' entendent jamais parler (Maris), 'l' ordre économique naturel' (die Natuerliche Wirtschafts-Ordnung, abrégé NWO) de l' allemand Sylvio Gesell, paru en 1911.
Cet ouvrage capital que Bernard Maris a le mérite de citer par l' éloge de Keynes, s' est inspiré de Marcel Proudhon -Qu' est-ce que la propriété? Paris, Flammarion- dont je suppose qu' aucun étudiant en économie n' a ouie dire non plus. Sylvio Gesell démontre l' erreur marxienne dès le premier chapitre et donne raison à Proudhon: l' erreur 'capitale' est-on tenté de dire avec un tantinet d' ironie, consiste à considérer le capital (petit 'c' cette fois) comme un bien réel, alors qu' il est virtuel et que la plus value est le résultat de l' offre et de la demande.
Le capital est donc subordonné à la loi de l' offre et de la demande, et c' est donc en l' augmentant qu' on fait tendre sa rente ou les intérêts vers zero, et donc qu' on le détruit à terme, et non en le combattant comme le veut Marx, ce qui le raréfie et augmente sa valeur, les tauts de rentes et d' intérêts et le perpétue infiniment. Mais alors comment se serait-il accumulé? Tout simplement par la monnaie, grâce à la qualité intrinsèque de celle-ci de pouvoir se tésauriser, s' épargner sans perte notable et de bloquer ainsi les échanges si 'l' intérêt sur le capital' n' est pas payé.

Lorsqu' on comprend les ressorts de l' économie correctement expliqués par Keynes et Gesell, on se demande comment il se fait que certains (Gesell) soient comme par hasard absents des programmes d' études de nos universités, d' autres (Keynes) plus ou moins sciemment mal interprètés et déformés. Bernard Maris apporte ici la clarté, et la probité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 portrait d�un visionnaire, 23 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Keynes, ou, L'économiste citoyen (La bibliothèque du citoyen) (Broché)
Dans un monde ou l'économie est partout, il me semblait utile d'approfondir ma connaissance de la discipline par le biais des auteurs qui ont contribué à son développement.
En 95 pages, Bernard Maris nous explique comment le vécu de l'individu a conditionné la naissance de ses théories.
Avant d'être économiste, Keynes était un érudit, mathématicien, homme de lettre, professeur mais aussi homme de terrain, curieux, vivant, intéressé à son environnement.
Au fil des pages il nous brosse le portrait d'un visionnaire qui va bien au-delà de la théorie de la relance économique à laquelle on résume souvent sa pensée.
Il évoque un homme dont la théorie économique était subordonnée à une vision politique, à une vision de société. L'économie comme moyen de parvenir au bien être commun et non pas l'économie pour et par elle-même avec comme seule fin et vision,une profession dogmatique de l'accumulation.
Il évoque, par exemple, l'apport Freudien à la théorie Keynésienne. Nous explique comment il usa de la psychanalyse pour exciper du caractère irrationnel du modèle économique, déniant, par la même, aux économistes (dont il faisait partie) leur capacité de prévision.
En somme, ce livre nous transporte dans l'univers d'un homme qui savait que les conceptions purement comptables de l'économie ne pourraient jamais satisfaire au bonheur commun.
Un livre terriblement d'actualité qui nous permet de prendre un peu de recul sur le modèle dans lequel notre société entre de plein pied.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 Trop de parti pris, 28 juin 2013
Par 
Meursault (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Keynes ou l'économiste citoyen (Broché)
D'un économiste comme Bernard Maris on pouvait attendre une présentation un tant soit peu objective de Keynes. Las, l'ouvrage est marqué par un tel parti pris prokeynésien que le lecteur n'en retirera pas grand chose de sérieux. Violemment prokeynésien, Maris dresse en effet un tableau bien trop flatteur, qui passe quasiment sous silence les critiques de de Keynes et des politiques qu'il inspira et qui sont en bonne part responsables de la dette publique massive actuelle. Keynes n'allait-il pas jusqu'à dire que payer quelqu'un à creuser des trous puis à les reboucher créait de la richesse ?

Un éclairage contradictoire de ses idées avec celle de Hayek ou Friedman auraient ainsi pu apporter un peu d'équilibre à cet ouvrage à sens unique... Voir en complément par exemple Capitalisme et Liberté ou La route de la servitude
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 On n'apprend rien..., 11 février 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Keynes ou l'économiste citoyen (Broché)
De plus que ce que l'on sait déjà sur Keynes. Bon pour les novices et les étudiants en mal de connaissances
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Keynes pour les nuls, 7 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Keynes ou l'économiste citoyen (Broché)
Une synthèse de la vie et des idées de Keynes qui nous fait juste regretter que son oeuvre soit si ardue car on découvre ici un génie que l'on a envie de mieux connaitre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellente introduction à l'oeuvre de Keynes, 31 janvier 2007
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Keynes, ou, L'économiste citoyen (La bibliothèque du citoyen) (Broché)
A préférer de loin à l'ouvrage de Alain Minc ("Une sorte de diable : Les vies de John Maynard Keynes") qui se promène dans ses champs d'interprétations narcissiques éloignés, très souvent, du sujet.

Bernard Maris est en effet un véritable keynesien, professeur d'économie et auteur brillant de la "Lettre aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles" et de "Anti-manuel d'économie" commentés sur Amazon.

J'aime l'entrée en matière du livre : "Qu'aurait-il pensé de la 'globalisation' des économies ? Probablement peu de bien (...)".

Ceux qui n'aiment pas Keynes peuvent, certainement, se reconnaître dans la cible de l'économiste : "Euthanasier le rentier" ..., le rentier, cet anti-entrepreneur qui s'enrichit de "l'exploitation de la rareté du capital".

L'exposé de la pensée de Keynes est rigoureux et sa vie bien expliquée. Cet ouvrage s'adresse à tout public.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Keynes, ou, L'économiste citoyen (La bibliothèque du citoyen)
Keynes, ou, L'économiste citoyen (La bibliothèque du citoyen) de Bernard Maris (Broché - 1 décembre 1999)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 5,25
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit