Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


112 internautes sur 114 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Intelligent, clair et stimulant
Ce tout nouveau livre de Damasio s'inscrit dans la continuité des deux précédents ouvrages de l'auteur, l'"Erreur de Descartes" et "Le sentiment même de soi". Dans le premier, il décrivait de façon très précise le rôle crucial des émotions par rapport à toute activité de raisonnement comme par exemple la prise...
Publié le 24 mai 2003

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Titre racoleur
On s'attend à voir la confirmation des Intuitions de Spinoza par la science moderne. Au lieu de cela, on a droit à des considérations non scientifiques sur les émotions et les sentiments, assorties de dessins compliqués qui ne prouvent rien. Où sont la Joie et la Tristesse au sens de Spinoza dans ce livre ? Les...
Publié il y a 1 mois par acsot


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

112 internautes sur 114 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Intelligent, clair et stimulant, 24 mai 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison. Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Broché)
Ce tout nouveau livre de Damasio s'inscrit dans la continuité des deux précédents ouvrages de l'auteur, l'"Erreur de Descartes" et "Le sentiment même de soi". Dans le premier, il décrivait de façon très précise le rôle crucial des émotions par rapport à toute activité de raisonnement comme par exemple la prise de décision, utilisant les données issues des recherches en neurosciences (neuropsychologie, neurobiologie) pour étayer ses propos et montrer comment le cerveau, qui est interaction continue avec le corps d'un individu situé dans un cadre environnemental spécifique, sous-tend cette relation d'interdépendance entre « passion » et « raison ». Dans le second, il abordait avec un style toujours aussi accessible le sujet très complexe de la conscience et du sentiment de soi.
Dans "Spinoza avait raison", Damasio présente de facon claire et détaillée une nouvelle synthèse décrivant les relations entre émotions et sentiments, ces derniers n'étant pas réductibles aux premières selon l'auteur. Il souligne la valeur adaptative et créative des sentiments pour chaque individu ainsi que leurs rôle dans l'élaboration de principes éthiques ou moraux qui caractérisent et régulent toute société. Ce livre présente l'immense mérite de concilier une approche neurobiologique des sentiments et une approche philosophique puisque l'auteur nous fait redécouvrir avec lui de facon remarquable les idées de Spinoza sur ce sujet, soulignant la pertinence et la modernité des pensées de ce philosophe du 17ieme siècle. Damasio avait déjà fait la démonstration qu'il était un grand théoricien des neurosciences. Cette fois, il nous surprend encore en montrant de façon tout à fait admirable comment la confrontation entre les éléments apportés par la science et la philosophie permet de mieux comprendre le monde et surtout de mieux nous comprendre nous-mêmes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un incontournable sur le sujet neurobiologie et facultés mentales, 24 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
Les ouvrages de Damasio offrent au profane un aperçu des découvertes récentes sur les fonctionnements neuronaux par l'analyse fine de déficits. Damasio est un neurobiologiste humaniste, le cerveau n'est pas qu'une merveilleuse machine pour lui. Il ouvre, avec d'autres, une définition des rapports Conscient- Inconscient qui dépasse la stricte analyse cognitiviste. Très bon ouvrage d'introduction à cet extraordinaire champ scientifique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Titre racoleur, 5 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
On s'attend à voir la confirmation des Intuitions de Spinoza par la science moderne. Au lieu de cela, on a droit à des considérations non scientifiques sur les émotions et les sentiments, assorties de dessins compliqués qui ne prouvent rien. Où sont la Joie et la Tristesse au sens de Spinoza dans ce livre ? Les références à Spinoza se limitent aux souvenirs du voyage de l'auteur à Amsterdam (j'ai vu la maison de Spinoza !) et à sa vision romanesque de la pensée du philosophe. L'engouement pour ce bouquin me sidère.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un régal !, 12 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
L’auteur est un universitaire spécialisé en neurologie avec une vaste expérience tant scientifique que clinique dans son domaine. Il s’avère aussi amateur éclairé de philosophie, de théâtre, et bien renseigné sur le 17ème siècle européen. Ajoutez sa capacité à prendre de la hauteur pour montrer ce qu’il y a de commun et cohérent entre ces matières, et son talent de narration, et vous obtenez un essai brillant, car il parvient à relier le corps est l’esprit par la voie biologique et par celle des sciences humaines, entr’ouvrant des portes vers une plus grande compréhension de la nature humaine et du sens de la vie (se condensant par exemple dans des citations comme « le bonheur, c’est le pouvoir de se libérer de la tyrannie des émotions négatives »). Et si ce livre répond en écho à certaines de nos connaissances et expériences propres, il est un pas de plus vers une meilleure perception et conception de la réalité, vers ce qui est peut être plus de sagesse.
Sur la forme, c’est un petit livre riche, dense, et très abordable bien que parfois ardu en raison d’une traduction qui peut être imprécise (« feeling » c’est sensation ? émotion ? ou sentiment ?) et de quelques flous entre hypothèses et certitudes scientifiques.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Ouvrage du plus haut intérêt, 7 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
Ce livre, marqué par l'expérience et la compétence universellement reconnue de son auteur, est d'une lecture passionnante.

Il s'adresse non seulement aux spécialistes de neuro-sciences, mais aussi à tous ceux qui veulent être au courant des dernières avancées de la connaissance dans ce domaine qui progresse très vite.

Il nourrit de manière très féconde notre réflexion sur le fonctionnement de l'individu face à la perception de son environnement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Toujours aussi agréable...., 28 juillet 2013
Par 
Lysergic (Lyon (pour le moment...)) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
Damasio nous emmène encore une fois au centre du cerveau mais aussi du corps dans sa volonté de proposer une conception de la conscience des plus aboutie dans la voie de l'union du corps et de l'esprit.
Ici il revient notamment sur la définition des sentiments et des émotions en nous donnant toutes les clés dont il dispose pour faire une distinction claire et précise des deux notions.
Il revient aussi un peu sur sa théorie des marqueurs somatiques et aussi des liens entre êtres vivants.
Perso, je trouve que c'est son ouvrage le plus clair et facile d'accès et j'ai juste regretté un petit manque de cas concrets un peu moins présents dans cet ouvrage.
Il nous fait aussi une petite biographie de Spinoza pour qui il semble avoir une grande fascination mais j'ai trouvé cette parties un peu moins interessante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 les cartes du cerveau, 16 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
finalement on n'apprend pas grand choses mais mr Damasio nous raconteson gout pour un Spinoza qui ne ressemble que de tres loin à ce que Spinoza voulait dire.Mais l'anachronisme ne sont peut etre pas des peches capitaux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Du costaud, 17 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
Pas fini, mais qu'est ce que c'est dense.

Mine de rien, et via des descriptions parfois trop techniques pour moi, j'intègre des considérations structurantes sur notre fonctionnement physiologique et neuronal, sur un sujet aussi fondateur que la manière dont mes émotions, mes affects sont reliés à mon organisme.
Captivant.0
Et on peut apparemment zapper les passages trop pointus sans dommage pour la compréhension globale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Spinoza avait tort, Descartes avait lui en partie raison., 15 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions (Poche)
Pour Spinoza les "lois de la nature" sont l'expression de la volonté de Dieu, ou pour les impies; elles se confondent. La matière matérialise l'esprit qui en commande les déploiements. C'est une idée comme une autre. On peut lui préférer Descartes, mais Damasio qui a le vent en poupe ne l'aimait évidemment pas puisqu'il disait à peu près le contraire ! Le tout repris par des neurologues ou neuroscientistes qui n'entendent pas grand chose à la philosophie et ça donne ce réductionnisme actuel. Pour le plus grand malheur de la psychiatrie... et des patients. On attendra que la mode passe; tranquillement assis sur un trottoir ! Triste époque ou la philosophie est ignorée et instrumentalisée pour des idéologies. Ça n'est pas la première ni la dernière fois, mais chaque fois ça choque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions
Spinoza avait raison : Joie et tristesse, le cerveau des émotions de Antonio-R Damasio (Poche - 3 février 2005)
EUR 9,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit