undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,2 sur 5 étoiles9
3,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Laurent Cohen est professeur de neurosciences à l'hôpital de Pitié-Salpêtrière Paris 6.

Pourquoi les filles sont si bonnes en maths est son 3ème ouvrage de vulgarisation des neurosciences après L'homme thermomètre et Pourquoi les chimpanzés ne parlent pas, paru en février 2011.

Chaque histoire lui permet de nous faire découvrir une question de neurosciences à propos de mémoire, d'éducation, de vision de cerveau et de médecine générale
La lecture de l'ouvrage est extrêmement enrichissante, permet de relativiser beaucoup de jugements et de prendre du recul.
L'histoire qui m'a le plus impressionnée et celle dont je me souviendrai sans doute toute ma vie est celle du petit déjeuner du juge. Une étude récente rapportée par le Professeur Cohen montre de façon assez effrayante pour un juriste comment de simples contingences matérielles très banales peuvent influer sur le résultats des procédures judiciaires.

Cette étude a été réalisée en Israël sur un millier de décisions rendues par 8 juges en 10 mois, chargés des demandes de liberté conditionnelle des prisonniers ; ces juges sont appelés à rendre des décisions soit favorables, soit défavorables à la mise en liberté. En début de journée, les juges sont bienveillants et répondent très majoritairement 7 fois sur 10 favorablement, aux demandes de mises en liberté. Puis ils deviennent de plus en plus sévères à tel point que sur le coup de 10h00, plus aucune demande de liberté n'est accordée.

C'est pour les juges l'heure de prendre un encas, un sandwich et une boisson. Rassasiés, les juges reprennent leur office et sont à nouveau aussi indulgents qu'à la première heure, mais peu à peu la tendance à la sévérité reprend le dessus jusqu'à l'heure du déjeuner.

De retour de déjeuner, recommence une période de grande faveur qui va décroissant au fur et à mesure que l'heure du repas s'est éloignée. Le taux de mise en liberté de 0 à70 % est donc dépendant de l'heure de la collation ce qui confirme l'adage américain selon lequel "Justice is what the judge ate for breakfast".

Cette histoire et toutes les autres doivent nous remplir d'humilité, nous rendre avides de connaissances et mesurer la faiblesse de notre condition et l'immensité de notre ignorance.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2013
J'ai découvert cet auteur alors qu'il était invité à une émission télévisée. Je me suis empressée de me procurer son ouvrage au titre prometteur qui n'est qu'un thème parmi bien d'autres....... Il ne m'a rien apporté de particulier. J'ai été déçue !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2013
Je suis déçue par le titre qui ne correspond en rien à l'attente présentée. Je cherchais ce qui est affirmé dans le titre. Un seul chapitre du livre en fait référence sans en .expliquer l'évidence
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2012
Un livre scientifique passionnant et facile à lire. En plus, on en apprend beaucoup sur la neurologie et d'autres sciences complexes en se basant sur des exemples concrets.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
J'ai été un peu déçue par ce livre car j'attendais un peu plus de réflexion et de profondeur sur ce sujet
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Le titre a peu à voir avec le contenu du livre. L'auteur cherche à donner des exemples de comparaison entre comportements humains et imagerie (IRM fonctionnelle) du cerveau. L'auteur américain Antonio Damasio est le maître du genre, à recommander au public que cela intéresse.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2012
Livre très intéressant.Je connais l'auteur,étant Orthophoniste j'ai eu l'occasion de voir et d'entendre Laurent Cohen à l'occasion de différents séminaires.Je n'ai pas été déçue lors de la lecture de cet ouvrage que je recommande.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2012
Livré baclé, tant sur sa qualité typographique et d'impression, avec
des schémas indigents, que sur le contenu qui n'est qu'une suite
de bavardages et de délayages.
Ce livre n'est en rien à la hauteur du sujet qu'est le fonctionnement du cerveau.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2013
Laurent Cohen est un spécialiste de la question de la connaissance sur les capacités d'apprentissage des filles à l'école. Ce roman est l'illustration de ses investigations sur les compétences supérieures des filles par rapport à celles des garçons à l'école.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)