undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,2 sur 5 étoiles51
3,2 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:9,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 août 2012
.... et je pourrai même dire déçue. En effet, il s'agit, sur près de 100 pages, d'une liste d'événements (pas toujours possible à réaliser) à la Prévert sans aucun commentaire associé. cela ne met pas vraiment de "sel de la vie".
0Commentaire10 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Françoise Héritier née le 15 novembre 1933 est une anthropologue et ethnologue française. Elle a succédé à Claude Lévi-Strauss au Collège de France, inaugurant la chaire d'« étude comparée des sociétés africaines ». Lévi-Strauss voyait en elle son successeur.
Son dernier ouvrage qui vient de paraître, Le Sel de la vie, n'est pas un livre scientifique, « c'est une « fantaisie », née au fil de la plume et de l'inspiration » comme l'annonce en présentation son auteure. J'avoue qu'il m'est difficile d'en faire un compte-rendu, car j'hésite à classer ce bouquin qui selon les jours ou les heures, passe dans la catégorie des livres sans intérêt ou bien dans celle des livres de sagesse au quotidien !
Abordons la forme. Il s'agit d'une lettre envoyée à un ami et qui s'étale sur 80 pages mais dans laquelle Françoise Héritier ne fait que lister tous ces petits moments qui donnent du goût à la vie. Une liste de 80 pages, vous imaginez que ça fait beaucoup de petits riens où se mêlent souvenirs, émotions, plaisirs banals' qui vont « d'oublier de prendre son courrier » à « revoir Butch Cassidy et le Kid » en passant par « rechercher toujours bien qu'en vain le goût des reinettes du Mans ». A ce point de la chronique, certains vont se dire, mais à quoi rime cette daube ? Un bouquin qui en fait n'est qu'une énumération, merci bien. Je reconnais qu'il m'est difficile de donner tort à ces reproches et je les partage quand je suis dans ma phase négative.
Par contre, dans ma période positive, je parcours l'ouvrage sereinement, comme une poésie en prose et je m'arrête longuement sur chaque item de la liste, cherchant à retrouver en moi les émotions qu'ils suscitent. Le plaisir retiré est mince mais je conçois qu'on puisse l'apprécier. Vous voyez que je fais des efforts pour être objectif dans mon analyse.
Pour éclairer un peu plus la lanterne du futur lecteur éventuel, j'associerais Françoise Héritier et Philippe Delerm comme le tenon et la mortaise, sans allusion grivoise bien évidemment, elle, dressant la liste des sujets que lui développe en quelques pages dans ses propres livres. Et pour être franc, je préfère lire les petits billets simples de Delerm plutôt que la liste sèche d'Héritier.
Dans cette longue liste chacun n'y retrouvera pas tous ses petits ' ce qui est normal ' mais tous y trouveront des similitudes avec sa propre vie, donc sur 80 pages si vous ôtez ce qui ne vous concerne pas, il ne reste qu'un fascicule pas bien épais. Il ne coûte pas cher certes (7.00 euros), mais il ne vaut pas plus, non plus. Mon conseil est simple, lisez-le chez votre libraire, ce sera bien suffisant. Encore un de ces livres dans l'air du temps, où l'on vous vante le bonheur des plaisirs simples ' et je suis d'accord sur ce constat ' mais qui ne va pas plus loin. Si vous en étiez déjà convaincu avant de l'ouvrir, ennui total assuré, si ce n'est pas votre façon de voir les choses, après cinq pages le bouquin finira à la poubelle.

« Il s'agit tout simplement de la manière de faire de chaque épisode de sa vie un trésor de beauté et de grâce qui s'accroît sans cesse, tout seul, et où l'on peut se ressourcer chaque jour. Rien de tout cela n'est vraiment sorcier n'est-ce pas ? »
0Commentaire42 sur 49 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2012
Echappant au catalogue à la Prévert (qui pourrait vite agacer au fil des pages) l'auteure nous délivre, dans les toutes dernières pages, des petites clés pour reconnaitre nos émotions.
Quand ce petit jeu devienne le "je".
Pour rebondir sur nos propres émotions en ayant "du goût pour tout, pour les autres, pour la vie"
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce petit ouvrage simple et juste de Françoise Héritier est plein de vie, de souvenirs, d'idées de bonheurs, petits bonheurs personnels ou communs ..et plein de sens ! Un vrai Manuel à vivre..Françoise, femme mûre et savante, ouvre son coeur et égrene le rappel des émotions et des images qu'elle a vécu, le sel de sa vie qui rejoint souvent la nôtre....C'est sans prétention et ça fait du bien; léger et évident comme un dessin de Sempé, on en sort amusé ,ragaillardi, l'impression d'avoir partagé un moment de proximité heureuse avec une amie. Critiquer cet ouvrage apparait si vain et ridicule.., je plains sincèrement les pisse-froid et les pauvres esprits désensibilisés incapables d'apprécier un tel ouvrage et d'en saisir le suc, le don d'une femme libre à l'automne de sa vie, sans aucun cynisme, qui transmets sa part d'expérience et fait simplement partager le sel de la vie !
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d'exister [...] De ce petit plus qui nous est donné à tous: le sel de la vie", nous confie l'auteur en 4ème de couverture. Quelques grains de ce sel, saisis p. 33: "... se donner du mal pour des broutilles, craquer des allumettes, faire briller les cuivres, somnoler à une conférence ennuyeuse..." Et cela occupe 68 pages, durant lesquelles Françoise Héritier "se souvient" de "plaisirs minuscules". Mais elle n'est à l'évidence ni Georges Perec ni Philippe Delerm (lesquels à l'inverse n'étaient/sont pas anthropologues). Ces menues circonstances plaisantes de la vie quotidienne auraient mérité mieux qu'un inventaire de commissaire-priseuse. Il est vrai que FH reconnaît, page 19: "Je cours le risque de vous ennuyer 'grave'". On sait gré à l'auteur de sa lucidité.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2012
J'ai beaucoup aimé ce livre.
Lecteur, entre autre, de Bobin, je me suis retrouvé dans ses écrits : ses phrases, ses bouts de vie (ou de vies ?). Il faut savoir, que ce livre n'est qu'une seule et même phrase divisée en virgules et en petits chapitres. L'auteur retrouve et pose sur papier des souvenirs (ne dépassant pas un phrase), des expériences.
Pourquoi "bouts de vies" ? Parce que si certains souvenirs ou autres ne nous disent rien, on en reste pas moins touché. Et quand on les a vécus nous aussi, on se sent alors léger et bien que cette dame est trouvée le temps, la passion et les mots pour les écrire et partager tout ca.
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2012
Hélas, on est très déçu par ce livre qu'on espérait être une énumération personnelle et en même temps universelle comme peut l'être "Je me souviens" de Georges Perec. Mais l'énumération n'est justement pas universelle et comme elle n'est pas poétique, elle n'a que peu d'intérêt.
0Commentaire11 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2013
C'est un petit livre qui est tout simplement plaisant, attachant, charmant, troublant, émouvant... Il n'y a rien à en dire de plus et l'auteur y a visiblement pris un grand plaisir, dont elle nous fait profiter ! Et c'est une belle preuve d'humilité de la part de l'auteur de mettre de côté ses travaux de recherche, sa renommée, et de se présenter à nous, ainsi, presque intellectuellement dévêtue...
Merci !
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2012
Le thème du livre, son titre, son auteur, tout semblait prometteur, mais passées les premières pages, j'ai été très très très déçue.
Le propos est d'une banalité affligeante, je ne trouve aucune magie, aucune idée. Je ne m'attendais pas à un texte philosophique ou très littéraire, mais à quelque chose qui me transporte ou m'apporte quelque chose.
je ne sais pas si d'autre lecteurs se sont sentis bernée comme je l'ai été...
33 commentaires41 sur 50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2012
J'attendais autre chose de Françoise Héritier dont j'ai lu plusieurs livres et que j'ai entendue en conférence. Ce n'est pas une lettre, croyez-en une spécialiste du genre! juste un exercice d'écriture hédoniste avec la volonté de mettre en lumière tous les petits plaisirs de la vie, en écartant les difficultés trop nombreuses qui justement empêchent la disponibilité pour saisir ces instants de bonheur... Il y a tromperie car trop d'éléments autobiographiques sont tus.Dommage!
0Commentaire14 sur 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,90 €
12,00 €
10,90 €