Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes undrgrnd Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,2 sur 5 étoiles10
3,2 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:12,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 avril 2014
Le rythme de l'écriture est impressionnant ; il plonge le lecteur dans cette urgence d'une hypothétique dernière heure de vie : qu'y mettre ? Qu'y faire ? Quelle(s) priorité(s) lorsque le futur et l'horizon ont une fin déterminée ? Si vous rentrez dans l'état d'esprit dans lequel l'auteur se place et vous invite à le rejoindre, vous aurez beaucoup de mal à décrocher avant la dernière page.

Le style est surprenant : au niveau ponctuation, pas de points ni de majuscules dans ce livre. De même, pas de séparation en chapitres (l'urgence de la dernière heure de vie laissant certainement priorité à d'autres aspects de l'existence) même si quelques mots en italique suggèrent une transition. C'est un peu déroutant au départ, mais ça contribue au final à l'impression forte du propos.

Un livre qui marque.
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2014
Tous les vendredis, en bas de l'avant dernière page du « Monde des livres », ne manquez pas les « Figures libres » de Roger-Pol Droit. L'éclectisme de ses courtes critiques, j'en suis sûr, vous ravira et ne manquera pas de vous ouvrir de nouveaux horizons. Cette incontestable curiosité affleure dans son dernier ouvrage titré « Si je n'avais plus qu'une heure à vivre ». L'auteur écrit : « chacun ayant intégré que la vie n'est pas recherche de vérité, laquelle n'existe pas ou nous demeure à jamais inaccessible, choisira de se promener d'une doctrine à l'autre, interminablement, comme on visite des contrées lointaines, goûte des recettes exotiques, plonge dans des eaux nouvelles ». Voilà qui sied magnifiquement à un journaliste mais incontestablement moins, à mon sens, à un authentique penseur.

Tous les vendredis donc, ne manquez pas les « Figures libres » de Roger-Pol Droit mais passez-vous de son dernier pensum (si du moins vous souhaitez conserver votre estime au critique). Visiter des contrées lointaines, goûter des recettes exotiques ne peut, je crois, dispenser de vivre quelque part, d'inventer et de défendre sa propre cuisine (surtout si on se revendique maître queux). Ce petit opuscule montre toutes les limites d'une philosophie du sensible qui tente de s'incarner dans des situations, dans des choses à faire, des sensations personnelles à découvrir. L'expérience terrible, « si je n'avais plus qu'une heure à vivre », confirme, s'il le fallait, toute l'inanité d'une telle démarche philosophique. Roger-Pol droit, disposant d'un présent et d'un passé mais privé d'avenir, décide d'écrire ce qui lui parait essentiel, de formuler ce qu'il a compris, pas compris de l'existence, de l'amour, du bonheur, du rapport aux autres, du politique (rien que cela) ... en moins de cent pages d'une prose aérée et en gros caractères. Un relativisme de tous les instants, une dialectique sommaire, un trivial mode de vie de bourgeois ordinaire ne peuvent pas faire office de philosophie. Ce qui se dégage dans ce petit livre, c'est le prima de la sensiblerie sur l'intelligence et de l'égoïsme, de l'inutile impudeur (au deux sens d'immodestie et trivialité) sur la générosité et l'engagement («Si je n'avais plus qu'une heure à vivre, je hurlerais, comme ce résistant avant que les balles nazies l'atteignent : "Vive les seins des femmes !" (Sic)».

Si Roger-Pol Droit atteint son lectorat malgré la vacuité de son propos, nous devons cependant bien admettre qu'il n'est pas parvenu à une telle réussite malgré ses déficiences mais grâce à elles. C'est l'insignifiance de l'homme cultivé qui nous séduit et qui nous flatte. Couardise, égoïsme, impudeur... toutes ses dérives travaillent une partie de nos sociétés ; elles ne représentent pas la totalité de la vie sociale mais sa face noire, elles manifestent son état d'imbécillité et d'angoisse. Au fond, nous devrions être reconnaissant à cette sorte d'intellectuels qui possèdent la parole et qui la vendent, ils flattent et incarnent ce qu'il y a de pire autour de nous, en nous, mais ils nous obligent aussi à regarder la réalité en face.

Mis par lui-même en demeure de griffonner son épitaphe «qu'il voudrait digne de ses hauts faits, capable de dire la vie d'un homme qui sut frayer sa voie au milieu des hasards, jouer de son intuition, transformer les aléas en doctrine et les pépins en semence», il ne lui déplairait pas que soit inscrite cette épitaphe : «Il savait choisir les melons.» ... ne doutons pas que l'opportunisme de l'auteur et sa haute connaissance des cucurbitacées lui ont permis de faire son chemin.
0Commentaire7 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2016
En espérant évidemment que les employés d'Amazon sont bien traités. Nous entendons pas mal de choses sur les conditions de travail de vos employés...................sont ce des rumeurs ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2014
J'ai lu ce livre "à haute voix"! juste pour moi même, il y a dans ce petit livre quelque chose de tellement grand, que les yeux ne suffisaient pas!
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2014
je dois dire que le fais qu'il n'y ai pas de ponctuation m'a beaucoup destabilisé,et je n'ai pas reussi à aller au bout.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 10 avril 2014
On se prend la tête avec ce livre peu intéressant ... c'est une succession de pensées, de phrases extrêmement longues... bref, je n'ai pas tout accroché malgré les bonnes critiques lues et entendues dans les médias. bon, je ne suis peut-être pas à la "hauteur" ? je précise que je suis enseignante (en sciences), avec niveau d'études BAC scientifique + 5 études supérieures ...

Je n'ai pas fini ce livre alors que je lis beaucoup !!
0Commentaire4 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2014
Le texte est fluide, facile à lire ... déclenche des questions et réflexions sur soi-même. J'ai trouvé la lecture sympathique.
0Commentaire2 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2014
J'ai AAAAAAAAAAAAAAAADORE ce livre.
Coup de chapeau à l'auteur.
Je trouve ce livre très positif et le conseille à tous.
0Commentaire3 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
Livre ne répondant pas à mon attente. Longueurs et ennui, sauf pour le dernier Quart où cela devient plus intéressant. En tous cas moi je n'écrirais pas un livre si je n'avais qu'une heure à vivre. J'espérais des pensées plus profondes.

Jeandebart
0Commentaire1 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2014
Parce que personne ne sait ce qu'il fera le jour ou il saura qu'il n'a plus qu'une heure à vivre?
0Commentaire0 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles