undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles26
3,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 novembre 2006
Enfin un vrai livre d'action, peut-être pas au sens commun du terme, en effet tout se passe dans un même lieu, en quelques heures, cela vous rappelle quelque chose : le théâtre. Moi aussi cela m'évoque une pièce avec des personnages qui se retrouvent dans une maison et qui vont se révéler les uns aux autres un certain nombre de vérités. Et l'on assiste à quelques règlements de compte, très salé. L'anniversaire d'un des fils est l'occasion de retrouvailles pour la famille et des amis d'enfance. L'un des frères offre à l'autre un jeu de société particulier et risqué : un jeu de la vérité.

Le livre est en trois parties, avec tout d'abord les pensées de chacun pendant la soirée, puis la scène telle qu'elle s'est déroulée, et pour finir l'histoire racontée. Au final, on a droit à beaucoup de secrets révélés ou tus, quelques beaux dialogues et des réflexions très justes et bien écrites. J'ai apprécié ce livre même si quelques passages sont un peu longs, j'ai pris beaucoup de plaisir.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est le premier livre que je lis de cet auteur. Au hasard d'une librairie. Le titre sûrement m'a attirée, ainsi que la quatrième de couverture complétant ce titre et découvrant la notion de jeu. Intimiste, profond, élargissant la conscience de l'humain,ce sont toutes ces richesses qui m'y semblaient promises ; c'est ainsi que j'ai abordé cet ouvrage.

Ce roman psychologique de plus de 500 pages est divisé en 3 parties, 3 angles de vue d'une même soirée.

* La première est constituée des monologues intérieurs de chacun des personnages présents. Un texte en « je », « moi » me situant par rapport à moi-même, réagissant aux autres, moi porteur de mon histoire, de mes souvenirs, de mes secrets.

* La deuxième est constitué des échanges verbaux accompagnant cette même soirée. Façon pièce de théâtre. Un texte essentiellement en « tu », je verbalise ce que je pense de toi, je parle aussi de moi à toi, à vous ; et tu réagis par rapport à cette parole, de toi à moi, de toi à nous. intrusion effractive de celui qui nous pense à voix haute.

* La dernière partie, narrative, en vision objective d'un narrateur qui posséderait toutes les clés, rend compte du mouvement de cette soirée, de sa dynamique, de ses effets, de ses conséquences. Comme si le moi s'était enrichi du nous et se retrouvait nu dans son intégralité.

L'événement de cette soirée est lui aussi triple :

* Le jeu qui va servir de révélateur, objet à la fois fascinant et dangereux a été apporté par Niels à son frère Théo. Niels sera celui pour qui l'effet apocalyptique (dans le sens de révélation et de cataclysme ) sera le plus manifeste.

* L'anniversaire de Théo qui en fêtant ses 20 ans devra tourner la page des illusions et regrets de son enfance après les révélations que le jeu va faire surgir, pour au plus près de la vérité nue tenter sa réalisation personnelle d'homme.

* La mort de la grand-mère, mort silencieuse et pleinement choisie, vie pleinement assumée. Décision de fin de vie au coeur de sa vie (dans sa maison, dans la chambre où elle a accouché), fin de vie à l'écoute des rires de la fête d'anniversaire de son petit fils qu'elle n'interrompra pas.

Outre celui de l'identité, Alice Ferney aborde les thèmes de la féminité, de la maternité, des sentiments amoureux, du couple, de la famille et du secret avec beaucoup de sensibilité, de profondeur et de justesse.

Le style est tout en sensibilité et intelligence. On peut regretter cependant certaines longueur et quelques passages trop emphatiques.

Dans son ensemble, à la lecture, ce livre tient toutes ses promesses. Je m'attaque à un autre livre d'Alice Ferney dès que possible !
0Commentaire|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Personnages et caractère » est un jeu de société, un genre de jeu de la vérité, un jeu voyeur et peut-être dangereux. Une machine à laver le linge sale en famille. C'est le jeu que Niels offre à son frère Théo pour ses 20 ans et auquel toute la famille joue lors de sa soirée d'anniversaire. Voilà de quoi fissurer les façades des personnages, entraîner des révélations et appesantir l'ambiance.

Cette dissection de soi et des autres se traduit dans le roman par trois parties. Dans la première partie introspective, « Choses pensées », le lecteur suit le cheminement des pensées de chaque personnage. La deuxième partie, « Choses dites » retranscrit les propos des personnages et éclaire la première. Enfin, la troisième partie, « Choses rapportées » laisse la place à un narrateur omniscient, fait une sorte de synthèse et donne du recul au lecteur par rapport à la scène.

L'écriture d'Alice Ferney est plaisante et recherchée. Son exercice de style en trois types de narration est passionnant mais parfois un peu fastidieux à cause des redites. Malgré ce bémol, je salue une structure de roman très novatrice (c'est si rare !).
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà un livre original et passionant !
Original car il raconte trois fois la même histoire, mais sous 3 angles différents : des personnages se retrouvent à l'occasion d'un anniversaire pour jouer à un jeu qui les amènera à se dévoiler et à dévoiler l'image qu'ils ont des autres joueurs. On découvre dans les 3 parties de ce roman ce que les uns pensent des autres, comment ils réagissent à ce que disent les autres et ce que tout cela donne vu de l'extérieur. Il y a donc bien sûr des répétitions car c'est le même épisode qui est relaté 3 fois, mais ces répétitions mettent justement en valeur ce qui n'est pas répété car perçu différemment par chacun.
Ce roman est donc passionant car il fait réfléchir sur le fait que chaque personne que nous cotoyons nous perçois différement et fait de nous à chaque fois une personne différente... Est-il utile de connaître toutes ces images que les autres ont de nous ? Cela nous aide t-il à mieux nous connaître ou cela nous perd un peu plus dans cette difficile perception de soi ?
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2013
J'ai bien aimé les 2 premiers chapitres, original, bien écrit, qui traite d'un sujet tout a fait actuel .. Sommes nous prêt à entendre réellement ce que les autres pensent de nous ?? Comment est il possible que l'image qu'on pense donner aux autres est bien souvent erroné ??
Le 3ème chapitre est un peu répétitif mais j'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre qui m'a aidé à comprendre certaines choses importantes sur les relations entre amis .
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2011
Ce petit bijoux est un des rares livres que je n'ai pu laisser avant d'avoir lu la dernière page, tant l'histoire est intense, écrite pour tous, et qu'elle nous prend aux tripes sans que nous puissions nous en défendre. Je l'ai lu en quatre heures environ, et faisant fi de la fatigue, je l'ai terminé en larmes au-delà de minuit.

Chaque page apporte un nouveau chemin amenant à une introspection sur soi-même, sur la relation que l'on a avec sa famille, avec ses amis, en société.

A chaque page, il nous pousse à nous questionner sur les concepts les plus fondamentaux de l'existence que sont la naissance, la vie et la mort, aussi bien la notre, que celle des autres, que celle de ceux que l'on aime.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2008
Les autres nous côtoient, nous voient, nous écoutent, nous observent. Nous connaissent-ils pour autant? Ne se trompent-ils pas sur notre compte? Ou au contraire, ne nous connaissent-ils pas mieux que nous-mêmes? Alice Ferney nous fait voyager autour de cette question de l'identité, laquelle apparaît, dans cet ouvrage, comme très plastique et relative.
Le dispositif formel choisi par l'auteur attise la curiosité puisque on perçoit tout de suite les potentialités qu'il recèle: le livre est divisé en 3 parties 1° Choses pensées, 2° Choses dites, 3° Choses rapportées. Sur le fond, il s'agit de rendre compte d'une fête d'anniversaire entre proches et au cours de laquelle est offert puis pratiqué un jeu diabolique qui consiste à poser des questions pour tester la connaissance que chacun à des autres.
Révélations et vexations s'entremêlent donnant l'occasion au lecteur de visiter la question des rapports conjugaux, amicaux, familiaux, ainsi que toute une panoplie de sentiments tels que le narcissisme, la jalousie et l'amour...
Un livre d'un grand intérêt même si la dernière partie de l'ouvrage semble parfois plus redondante qu'utile.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2010
Ce livre m'a énormément déçue. Le thème est passionnant et plein de promesses, la construction est astucieuse, les personnages plutôt pas mal trouvés... Et pourtant, je dois avouer m'être ennuyée. L'écriture m'a semblé plate, tous les personnages s'exprimant d'une même façon, avec le même vocabulaire recherché, sans différences de ton. Du coup, je n'y ai vu aucune aspérité, pas de tension non plus. Seuls quelques passages de la troisième partie, plus nerveux et finalement dramatiques, ont un peu sauvé l'impression générale. Dommage.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le livre est présenté en 3 parties : choses pensées, choses dites, choses rapportées, comme les 3 actes d''une pièce de théâtre pendant lesquels se jouerait la même histoire mais de 3 points de vue différents. Comme dans le théâtre classique, sont respectées les 3 unités (de temps : la soirée anniversaire de Théo, de lieu : le salon de la maison de famille, d'action : le jeu offert à Théo par son frère Nils).
J''ai adoré la partie « choses pensées » : suivre le monologue intérieur de chacun des dix personnages étaient très intéressant et le procédé est inhabituel.
J''ai trouvé un peu longuette la partie « choses dites » avec parfois des dialogues un peu convenus, un peu préfabriqués pour faire avancer l''histoire, quoi qu''il y ait des redites avec la première partie. Il s''agit à proprement parler du jeu auquel se livrent les participants à la soirée d''anniversaire de Théo. On peut voir les personnages évoluer en fonction de ce que leur renvoient les autres.
La partie « choses rapportées » ne respecte pas tout à fait son rôle. Alors qu''elle se veut l''œil extérieur qui commente la scène, un peu comme une lecture de tableau, on retrouve du monologue intérieur des personnages reprenant des thèmes déjà abordés dans une ou l''autre des deux parties précédentes et un « nous » qui intervient régulièrement et qui fait qu''on ne sait plus très bien qui raconte.
Au final, j''ai un peu peiné à aller jusqu''au bout, alors même que j''étais emballée au début' L''idée était tout de même séduisante de construire ce roman ainsi et j''ai bien retrouvé (*) dans certaines expressions utilisées, le regard aigu que porte l''auteur sur la vie en société.
(*) que j'avais apprécié dans Grâce et dénuement
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2011
Théo fête ses 20 ans dans la maison familiale entouré de ses proches et de ses amis. Son frère lui a offert un jeu de société qui a pour but de découvrir le caractère et la personnalité des joueurs notamment leur face cachée.
Le jeu va alors délier les langues et sera l'outil de révélations chocs de non-dits, de secrets... mais aussi de disputes.

Le récit est composé de trois parties: Les choses pensées, les choses dites et les choses rapportées. Trois parties qui nous exposent la même soirée de trois manières différentes en nous donnant avec parcimonie des détails supplémentaires dans chaque partie.

La base de l'histoire, son sujet, les personnages sans être très originaux étaient intéressants mais la forme narrative qui est premier abord n'est pas dérangeante s'avère répétitive, ennuyeuse et le style est également pesant car tout aussi redondant, l'auteur exprime une même idée ou pensée de plusieurs manière différentes comme si elle avait hésité entre deux mots, deux formulations et ne pouvant se décider à garder les deux.

J'ai également décelé un problème de chronologie quant à l'âge du fils aîné Niels, il y a des incohérences flagrantes!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles