Commentaires en ligne 


24 évaluations
5 étoiles:
 (20)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


26 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 regardons les choses en face
L'industrie de la viande nous a coupés de notre humanité. Nous considérons maintenant les animaux comme des objets et voilà pourquoi nous nous permettons d'en faire des machines, de simples "produits". Ce livre, très bien documenté remet les choses à leur place.

1/ 98% des oeufs viennent de l'industrie ce qui...
Publié le 24 août 2011 par kiukiu

versus
9 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ne pas acheter de la viande bio est un non sens
Pour décrire les "élevages concentrationnaires", l'auteur utilise une bonne documentation, bien que l'on eût souhaité des références précises. Sa mise en perspective est ahurissante ; les méthodes d'élevage évoquées rappellent l'eugénisme. L'ouvrage intéressera les amateurs du genre...
Publié le 4 octobre 2011 par Aligonda


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

26 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 regardons les choses en face, 24 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde (Broché)
L'industrie de la viande nous a coupés de notre humanité. Nous considérons maintenant les animaux comme des objets et voilà pourquoi nous nous permettons d'en faire des machines, de simples "produits". Ce livre, très bien documenté remet les choses à leur place.

1/ 98% des oeufs viennent de l'industrie ce qui signifie : poules en cage, entassées, surmortalité, souffrances sans nom (les pauvres bêtes ne peuvent même pas étendre leurs ailes...)

2/ L'élevage des cochons est une ignominie : comment pouvons-nous accepter que des mammifères soient TOUTE LEUR VIE réduits à vivre sans marcher, sans pouvoir se retourner, avec pour seule issue une mort par électrocution vraiment pas indolore.

3/ Les vaches laitières souffrent de nombreuses maladies, on leur enlève leur veau au bout d'1 jour seulement (le sevrage est normalement de 9 mois !)et celui-ci sera condamné à vivre dans le noir, sans bouger parce que -paraît-il le consommateur veut de la viande blanche et non rosée (et un veau qui bouge c'est de la viande rosée).

Et je ne parlerai pas des autres conséquences terribles pour l'environnement, tout cela est très bien expliqué dans ce livre édifiant.

changeons d'habitude, ce n'est pas si difficile (et j'en parle en connaissance de cause, voilà longtemps que je me suis tournée vers un autre régime alimentaire)

Et bravo à M. Nicolino d'avoir parlé d'un sujet encore trop tabou dans notre société qui n'est pas très belle à regarder en face
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


53 internautes sur 54 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Indispensable et dantesque, 20 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde (Broché)
Cette enquête rigoureuse et très documentée menée par un journaliste sur le monde des industries agro-alimentaires est en réalité une histoire de l'agriculture française des 70 dernières années qui se dévore comme un polar. On y lit comment les paysans français ont fait le saut quantique de la petite paysannerie locale élevant ses animaux empiriquement, à l'agro-business mondialisé (industriels transformateurs, accouveurs-naisseurs, coopératives, marchands d'aliments, abattoirs) qui les a asservis en leur volant leur âme et en détruisant des milliers de petites exploitations agricoles familiales, la biodiversité, les paysages et finalement l'environnement. Les animaux comme les humains paient le plus lourd tribut à cette industrie de mort, insoutenable sur le moyen et long terme, les animaux que nous transformons en « viande » (pour qui aime les animaux, ce mot est impossible à prononcer !) ayant un très faible rendement protéinique par rapport aux terres arables dont on a besoin pour les nourrir sur une planète menacée de supeuplement. On ne pourra pas nourrir 10 milliards d'habitants en 2050 en leur servant tous les jours une ration de « viande » et le paradoxe est déjà là : des obèses dans l'hémisphère nord pendant que plus d'un milliard d'humains souffrent de sous-nutrition. Et puis un milliard 46 millions et 562 800 animaux tués dans des abattoirs contrôlés en France rien qu'en 2007, comme le dit très justement Elizabeth de Fontenay « nos sociétés sont nihilistes et empestent la mort ». Captivant et dantesque. A lire absolument.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


31 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 on savait un peu, mais quand même... DEROUTANT, 8 mai 2010
Par 
Appenzeller - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde (Broché)
Je n'ajouterai pas de détails sur le contenu, avec la présentation de l'éditeur et les autres commentaires vous en savez assez.

Je voudrais juste dire pourquoi je trouve ce livre extrêmement important:

Ce n'est pas du tout un livre de journalisme sensationnel. Nicolino se tient au faits, après une recherche riche et fondée. Le thème n'a d'ailleurs pas besoin de fanatisme, les faits sont assez convaincants.
Mais pour se laisser convaincre, il faut les connaître. Ce qui fait défaut dans le monde média dirigé par l'argent des industriels. Et d'où le mérite de Nicolino et de son éditeur: ils rendent accessible des informations qui sont supprimées de presque tout discours officiel.

Avec quelques documentaires télévisés on savait déjà plus ou moins vaguement que les porcs n'étaient pas vraiment bien traités avant de finir dans notre assiette. et que la viande industrielle n'est pas forcément saine à manger.

Mais à quel point et avec quelle cruauté cette industrie empoisonne le monde (les animaux, les végétaux, la terre, les humains), c'était inimaginable même pour des consommateurs avertis que l'on se croit...

A recommander sans modération, et à faire circuler absolument, entre les mains, sur les blogs,...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la soupe aux hormones et antibiotiques, 3 mai 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche : L'industrie de la viande menace le monde (Poche)
Ce livre est un véritable coup de gueule à l'encontre de l'élevage industriel, concentrationnaire, une véritable barbarie organisée méthodiquement pour satisfaire les carnivores occidentaux. Alors que cet "aliment" plein d'antibiotiques, d'hormones menace la santé humaine, détruit les forêt tropicales. Et contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, va aggraver la famine. Une mine de renseignements, témoignages de tout bord (éleveurs ou responsables de grandes firmes mondiales) étoffe ce livre corrosif, bravo à Fabrice Nicolino qui aura, à coup sûr, amener ou ramener, une grande partie de ses auteurs à une alimentation végétarienne.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


48 internautes sur 51 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dans les coulisses de la bidoche, 10 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde (Broché)
La machine infernale de l'industrie de la viande est adroitement racontée dans ce livre génialissime. En le lisant, on comprend entre autre l'origine des problèmes de santé de l'occident. Eh oui, la viande tue et d'ailleurs tous les produits d'origine animal. Mais heureusement que le lobby de la viande est là pour nous apprendre le contraire.
Après son livre sur les pesticides, Fabrice Nicolino, nous a pondu une oeuvre (non le mot est juste)qui devrait faire tâche dans les consciences et de contribuer à un essor écologique de grande ampleur. l'équation est simple:
Viande= souffrance animale,spécisme,pollution (lisier, pets, rots), déforestation, malbouffe, épizootie, famine...
Devenir végétarien est une suite logique si on prend conscience des effets négatifs sur la planète et notre santé que produit l'élevage industriel mais bio également
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


52 internautes sur 56 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attention, ce qui a été lu, ne peut pas être dé-lu, 28 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde (Broché)
C'est un livre bien écrit, et qui fait peur. Mais pas peur pour rester les bras ballants à ne rien faire. Au contraire il éveille et informe. J'espère que certains seront horrifiés. C'est que souvent on préfère ne rien savoir, cela permet de ne rien changer.

La chronologie de l'histoire de la condition animale est bien faite, et montre vers quelle époque le basculement qui n'était pas inévitable, se produit, laissant dans un lointain passé les animaux en tant que compagnons ou divinités sacrées (sans pour autant qu'il n'y ait violence), pour devenir des "choses". Et l'on peut faire tout et n'importe quoi, quand on parle d'une chose. Vous lirez qu'on est en train de fabriquer de la viande (oui fabriquer des protéines). Le pire c'est que certains "défenseurs des animaux" sont enthousiastes !

Ce livre nous emmène à travers le monde, pas pour un voyage très plaisant je dois le dire, mais nous découvrons ainsi tout ce qui est nécessaire pour que l'homme occidental (ou de moins en moins d'ailleurs), puisse manger son steack plusieurs fois par semaine (quand ce n'est pas de la viande à tous les repas).
Des chiffres édifiants surgissent : 70% de la surface agricole en Europe sert à nourrir notre viande. En sachant qu'il faut environ 7 à 10 kilos de céréales pour produire un kilo de viande, le chiffre fait réfléchir. On arrive donc à justifier un système productiviste (avec un sous entendu latent que la famine est toujours possible), alors même que ce modèle est extrêmement peu rentable énergétiquement. Parce que rentable, il l'est... Peut être pas pour l'utilisateur (antibiotiques, hormones... oui oui, celles qu'on croyaient disparues etc etc).
70% des surfaces agricoles européennes dédiées à la viande. Ajoutez ensuite le soja (OGM), indispensable à la croissance express des animaux, et vous obtenez un tableau catastrophique pour l'Amérique du Sud essentiellement (mais c'est bien loin de nous, n'est ce pas ?).
L'auteur ne parle pas du sort réservé aux 30% de la surface agricole restante (ce qu'on va manger), car ce n'est pas là le sujet de son livre. Par contre sachez qu'en plus des pesticides (voir livre du même auteur Pesticides : Révélations sur un scandale français), engrais chimiques et autres "cochonneries" (autant d'externalités négatives que l'on ne compte jamais nulle part), il existe aussi un énorme gâchis de fruits et légumes. En effet, ce qui n'est pas calibré ne se vend pas (on se demande pourquoi). C'est à dire que cela part à la benne. Ainsi sont détruits entre 20 et 40% (oui) de la production française. Parce que pommes de terres trop petites, tomates pas rondes (je ne parle pas des variétés hybrides ressemblant à la coeur de boeuf...) etc.
Maintenant prenez votre calculatrice, comptez 70% de la terre produisant pour 10 fois moins de denrées, laissant 30% à la consommation directe pour l'Homme, ôtez de cette part 30% (pour ce qui part à la poubelle) et comptez le gâchis.

Bref, le livre est édifiant (il demande un peu de courage mais n'est pas dur à lire).
Je recommande pour noël. On voit la dinde d'une autre manière ensuite.

PS : à noter de l'auteur est passé sur France culture parler de son livre (émission Terre à Terre), c'était très intéressant. Il est aussi passé sur "la ligne jaune", l'émission du site Arrêt sur images (accès abonnés).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 concret, factuel, historique, 29 août 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche : L'industrie de la viande menace le monde (Poche)
En ce qui me concerne je suis très sensible à la cause animale, mais justement quand je parle avec ceux qui y sont imperméables, je me sens désarmées. ce livre permet de comprendre le cheminement, les raisons de la dérive de la production industrielle, mais aussi à toute personne simplement logique et sensée de se dire que la production de viande comme elle est pratiquée actuellement est une aberration qui fait offense à notre condition humaine et à notre possibilité de raisonnement. Comprendre ce que l'on mange est tout de même l'essentiel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 À lire... pour savoir ce que vous mangez, 25 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche : L'industrie de la viande menace le monde (Poche)
J'étais heureusement déjà quasi-végétarienne avant de lire le bouquin !
Edifiée par "Fast Food Nation" il y a quelques années, mais le livre se centrait davantage sur les États-Unis, j'ai beaucoup apprécié Bidoche aussi, qui concerne plus précisément la France. Aaah la belle France, qui n'hésite pas à faire détruire l'Amazonie pour faire produire du soja transgéniques qui vient nourrir nos boeufs et nos moutons...
Le livre expose très bien les liens entre réchauffement climatique et production industrielle. Entre problèmes de santé et surconsommation de viande/produits laitiers. Et tous les mensonges destinés à protéger les intérêts économiques, au prix de la pollution et de notre santé à tous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à contre-courant de la pensée moutonnière, 12 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde (Broché)
Malgré quelques longueurs, ce livre est de ceux qui doivent absolument être lus car ils prennent le contre-pied des idées si communément admises, et si soigneusement entretenues par ceux qui en tirent le plus de profit, que nous les adoptons sans réfléchir . S'il est particulièrement difficile de remettre en cause nos propres habitudes de pensées, Fabrice Nicolino parvient malgré tout à nous faire jeter un regard résolument différent sur la viande. Son argumentation, bien documentée, laisse souvent pantois, et l'on finit par se demander si nos manières d'agir sont fondamentalement différentes de celles des moutons ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chef-d'oeuvre littéraire et journalistique, 26 février 2013
Par 
Robert Netto "robertnetto" (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bidoche : L'industrie de la viande menace le monde (Poche)
Tout d’abord, ce qui frappe dès les premières lignes, c'est la grande qualité littéraire de cet ouvrage.

Sur ce point déjà, Monsieur Nicolino mérite toutes les éloges : nous avons grand besoin, en français, d'ouvrages tels que celui-ci : solidement construit et très bien écrit.

Car sur de tels sujets, qui brisent enfin nos tabous culturels les plus vicieux, il faut de la qualité. C'est une nécessité !

On ne peut plus se payer le luxe d'aborder ces sujets avec amateurisme ou superficialité : c'est le moment où jamais de prendre conscience !

À conseiller également : No steak d'Aymeric Caron, dans la veine de Bidoche, et Le Rapport Campbell : La plus vaste étude internationale à ce jour sur la nutrition, de Colin Campbell, la référence sur la question alimentaire.

Après avoir lu ces trois ouvrages, la sincère impression d'ouvrir les yeux, enfin...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bidoche : L'industrie de la viande menace le monde
Bidoche : L'industrie de la viande menace le monde de Fabrice Nicolino (Poche - 1 septembre 2010)
EUR 9,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit