undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles24
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
13
4 étoiles
11
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je suis devenu fan de Kingsolver. Pas de grands héros, dans ses livres. Des gens ordinaires, le plus souvent des femmes, dans la réalité quotidienne, décrite avec tant de nuances et d'intelligence du coeur qu'on s'attache à ses personnages, qu'on n'a pas envie de quitter.

C'est vraiment une écriture féminine, comme Coline Serreau au cinéma, qui nourrit, qui fait du bien, qui apporte des valeurs, un contenu, un sens, qu'on ne trouve pas chez les auteurs masculins (que j'apprécie aussi, pour d'autres qualités). J'avale ses livres les uns après les autres, mais à chaque fois, je reste plusieurs jours à baigner dans l'atmosphère du livre que je viens de poser...
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2011
C'est frais, c'est gai ! Personnages attachants, histoire sympathique d'une jeune femme qui quitte sa province pour échapper aux destins de ses copines enceintes à 16 ans, mariées à 16 et 1/2 et alcooliques à 17. Elle part légère et sauve à la conquête de sa vie. Un soir on lui abandonne un bébé dans les bras. Et là on se dit : on échappe pas à son destin. Ben si, en fait. La rencontre de ces deux âmes flottantes est très belle.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2008
Ce livre donne un éclairage très intéressant sur le coeur de l'Amérique rurale, où la pauvreté et la rudesse règnent en maître, à mille lieux des paillettes d'Hollywood. Le récit sonne juste et les personnages sont attachants, et puis le style de B. Kingsolver est toujours prenant, même si l'histoire est moins originale que le magnifique Les yeux dans les arbres du même auteur.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les enfants naissent dans les choux, les roses ou sur les parkings de bars de seconde zone. C'est dans ce dernier endroit que Taylor Greer se retrouve avec une petite Indienne sur les bras. Ce n'est pas le cadeau idéal pour une jeune femme bien décidée à partir le plus loin possible dans sa Coccinelle afin d'échapper au morne sort de femme au foyer dans l'Amérique profonde. Pourtant c'est bien l'aventure de la maternité qui s'imposera à elle et elle s'y lancera avec humanité, courage, humour et engagement.

S'enracinant dans une Amérique rurale très loin du rêve au format hollywoodien, « l'Arbre aux haricots » décrit des réalités dures mais anime des êtres touchants. L'histoire est émouvante et le style agréable. J'ai eu immédiatement envie de lire la suite, « Les cochons au paradis ».
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2013
Taylor Greer décide de ne pas moisir dans le Kentucky où les perspectives d'avenir sont rares et les occasions de pondre des enfants nombreuses. C'est avec un humour désabusé que l'auteure rend compte de cette situation: "les filles commencent à faire des bébés avant d'apprendre leurs tables de multiplications".

Malgré tout, Taylor ne pourra échapper à la maternité car dans l'Oklahoma une indienne lui remet une petite fille puis disparaît.

Elle finit par se poser à Tucson dans l'Arizona; là, elle apprendra à vaincre sa peur des pneus qu'il faut gonfler (il y a une explication à cette singulière phobie), à devenir mère.

C'est un roman tendre, peuplé d'une galerie de personnages attachants mais jamais gnangnan: une mélancolie discrète mais bien réelle sourd de ces pages à la manière de la chaleur de l'Arizona. Loin d'être de la guimauve (même si c'est quelquefois rempli de bons sentiments) c'est acide comme dans les passages où l'auteure critique le sort réservé aux Cherokees que l'on a déplacés comme des objets dans les plaines désertes de l'Oklahoma qui ne comportent aucun arbre alors que précisément, pour ce peuple, la divinité habite dans les arbres. De la même façon, elle se moque de certains mythes: "J'ai pensé aux planches en couleurs des livres d'histoire de mon école: Christophe Colomb arpentant la plage avec son collant et son chapeau à plumes, et un tas de Peaux-Rouges hirsutes vêtus de pagnes détalant comme des lapins. Quelle plaisanterie."
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2001
Une belle histoire qui nous décrit une certaine société américaine et la nature humaine dans ce qu'elle a de pire et de meilleur. L'espoir souffle à toutes les pages. Un moment de bonheur !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2005
Taylor décide d'échapper à un destin tout tracé de mère de famille nombreuse dans sa petite ville du Kentucky. Elle décide donc de partir vers la Californie au volant de sa vieille coccinelle. En Oklahoma,elle héritera d'une petite Cherokee traumatisée et muette qui deviendra sa fille. Le hasard mettra ensuite sur leur route deux femmes qui changeront leur vie.
Chaque livre de B.Kingsolver brosse de subtils portraits de femmes à la fois généreuses, fortes et attachantes. L'humour et la tendresse sont toujours présents, et lorsque l'on finit l'arbre aux haricots, on ne peut résister longtemps à la tentation d'ouvrir les cochons au paradis afin de découvrir la suite des aventures de Turttle et de sa mère.
Dans ce second volet ou leur vie se transforme en road movie, une question se posera à Taylor : l'amour est-il suffisant pour se construire nous donner une identité, des racines et des repères ?
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2004
Lorsqu'elle décide qu'elle a passé l'âge de vivre chez maman, l'héroïne prend sa vieille voiture qu'elle doit pousser pour qu'elle démarre, et prend la route vers l'Ouest. Elle ira jusqu'où sa voiture l'emmènera, c'est-à-dire en Arizona, où elle forme une drôle de famille avec une petite indienne abandonnée et une femme abandonnée. Oui, c'est bien un livre qui fait la part belle aux abandonnés, tels ceux qui se réfugient au garage où elle travaille parce qu'ils sont en danger de mort dans leur pays d'Amérique latine. Une histoire généreuse, drôle et triste jusqu'aux larmes, sur les contradictions de l'American way of life.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2016
Dans le coin perdu du Kentucky où Taylor Greer a grandi, les perspectives pour une fille sont assez limitées, il s'agit surtout de se faire engrossée, et au mieux épousée, avant l'âge de 20 ans. Mais Taylor n'est pas de cette eau là! Elevée par une mère compréhensive et ouverte, elle a le goût de l'aventure et ne rêve que de découvrir le monde. C'est ainsi qu'elle charge sa vieille Coccinelle et part vers l'Ouest en laissant faire le hasard.A elle les grands espaces, la liberté, la découverte! Pourtant, tout change lorsqu'elle s'arrête dans le désert de l'Oklahoma. Au sortir d'un petit bar, elle découvre un bébé sur le siège de sa voiture, laissé là par une vieille indienne dans l'espoir de lui offrir une vie meilleure. le premier moment de surprise et de doute passé, l'énergique Taylor décide de continuer la route avec son encombrant cadeau. Avec le bébé, une fille qu'elle baptise Turtle, elle arrive à Tucson, stoppée par des ennuis mécaniques. C'est donc dans cette ville de l'Arizona que Taylor et Turtle vont commencer leur vie à deux, en s'installant chez Lou Ann, elle aussi mère célibataire malgré elle, puisque son mari vient de les quitter, elle et son petit Dwayne Ray.

Lire L'arbre aux haricots, c'est comme prendre une dose de bonne humeur, d'espoir et de tendresse. Taylor Greer est une jeune fille comme on les aime, solide, tenace, les deux pieds sur terre et la tête dans les nuages. Elle veut de l'aventure et elle va en avoir! La petite vie qu'elle se bâtit avec Turlle lui fait découvrir les joies d'une maternité qu'elle redoutait tant. Cette vie toute neuve, faite d'expériences nouvelles, de rencontres inoubliables lui ouvre les yeux sur des réalités dont elle était loin de se douter au fin fond du Kentucky. A Tucson, elle se crée une nouvelle famille pleine d'amour, d'espoir et de solidarité.
Le ton est léger -Taylor est loin d'être dénuée d'humour!- mais cela n'empêche pas les sujets graves: la maternité, la maltraitance des enfants, les sans-papiers... Pourtant, on ne tombe jamais dans le pathos, Avec son franc-parler, son enthousiasme, son optimisme, Taylor aborde les problèmes comme ils viennent, persuadée qu'il y toujours une solution à trouver.
Un livre qui fait du bien au moral, qui rend heureux, qui se déguste comme un dessert.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 25 juillet 2013
Une jeune fille de l'amérique profonde type rednecks décide de se donner les moyens de partir de son village avant de s'y retrouver piégée avec mari alcoolique et marmots geignards sans espoir d'avenir. Elle achète une vieille guimbarde au bord de la ruine et la voilà partie, laissant sa mère derrière elle. Elle avance péniblement et est sur le point d'abandonner, quand une personne lui colle dans les bras un jeune enfant avant de disparaitre. Elle finit par débarquer, sans le sou, dans une ville ou elle va rencontrer d'autres personnes meurtries par la vie mais s'y accrochant tout comme elle. Avec peu, ces personnages très humains vont nous donner une bonne leçon de ce que l'on peut vivre "quant on n'a que l'amour".
Un accent très Gavaldien (type "ensemble, c'est tout"), sans aucune artificialité. Beaucoup de beauté et de simplicité dans ce roman très imagé et plein d'humanité sans aucune niaiserie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,00 €
8,65 €
10,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)