undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles16
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:10,65 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 août 2008
C'est un chef d'oeuvre de la littérature policière; l'écriture de J.L Burke est un ravissement.Que dire de plus!il y a tout: l'intrigue fouillée
du genre, les personalités souvent complexes et attachantes, une violence
sans concession mais pas gratuite; le monde de Lousiane est dur, farouche
mais tellemnent humain. Il flotte un parfun de Bayou, de musique blues et cajun; l'odeur, l'humidité, la pourriture des marais (comme celle des hommes d'ailleurs) sont présentes continuellement dans l'oeuvre de Burke. La poésie et le rêve sont là, à chaque page. Burke sait faire cotoyer tous les défauts et les bons côtés de l'âme humaine mieux que personne; c'est vrai,il y a du Faulkner dans l'oeuvre de Burke, en ce sens que tout les deux décrivent le même monde ; il y a aussi du Erskine Caldwell, autre écrivain du Southside des USA. Malgré la violence omniprésente, on ressort encore plus humain d'un livre de Burke. Burke est à ranger à côté des plus grands écrivains américains.Résumer un livre de Burke c'est écouter en boucle "Born On The Bayou" de Creedence Clearwater Revival,grand groupe de Rock et surtout de "swamp music".
11 commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2003
Une mort vieille de trente ans, un comédien alcoolique qui à des visions et Dave Robincheaux en preux chevalier. Il défend les valeurs d'un sud qui sont en train de disparaitre, car envahi par la mafia qui blanchi son argent dans le milieu du cinè, car le klan ou son ombre ne sont jamais trés loin.
Robincheau est aidé par le fantome d'un soldat mort pendant la guerre de sécession.
Là encore, comme dans l'oeuvre de BURKE, il s'agit de rédemption, face à l'alcool, face au secret.
Et il y a aussi la Louisiane peut être le personage centrale du roman, avec sa nature luxuriante presque sauvage, ses odeurs, ses couleurs.
Un exellent, un grand moment;
11 commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans la brume électrique, est un roman noir plus qu'un thriller.

Le héros, Dave Robichaux, est un cajun, issu de la Louisiane des bayous.

Son nom ainsi que son ascendance francophone nous attire de suite la sympathie, de même que les noms de villes, lieux et hameaux qui égrènent les paysage de cette ancienne Amérique française : La Nouvelle Orléans, le lac Pontchartrain, La Fayette....................

Le livre baigne dans une ambiance moite et marécageuse parfois insupportable, parfois idyllique.

Il faut avouer que plus que l'intrigue policière, l'intérêt de l'ouvrage découle de l'étude sociologique du sud profond des Etats Unis.

Le personnage principal est unne ancien alcoolique, ancien du viêtnam qui après avoir surmonté ses traumatismes est devenu une sorte de vieux sage sur la montagne, fragment d'humanité charitable au milieu d'une mare de crocodiles gangrénée par la corruption, le crime, la lâcheté et les haines raciales ancestrales.

L'incursion du merveilleux avec les visions des ombres des soldats sudistes dont un général devient un peu l'ange gardien de Robichaux l'espace du roman est la bienvenue et marque le livre de Burke d'une grande originalité.

Pour le reste, depuis le film qui en a été tiré, tout le monde connaît la trame générale, pas mal ficelée d'ailleurs.

Un style simple, une écriture qui reflète la personnalité humble de son auteur issu d'un milieu très modeste que rien ne prédestinait à devenir écrivain mais qui par son vécu sait parler justement de son pays natal, font de ce roman un délectable compagnon de quelques soirées.
33 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 février 2012
Il s'agit du premier livre de Burke que je lis. Je l'avais acheté peu de temps avant que son adaptation au cinéma ne sorte, que je suis allé voir, ce qui fait que j'ai laissé le livre de côté, pour me laisser le temps d'oublier l'histoire et l'interprétation qui en a été faite par Tavernier.

Je l'ai ainsi lu très récemment, sans l'influence du film (très réussi par ailleurs). J'ai passé un excellent moment, appréciant en particulier l'ambiance lourde de chaleur et de mystère de la Louisiane, la personnalité attachante et assez complexe du personnage principal, et l'intrigue, à peu près aussi touffue que les méandres des paysages de ce Sud américain.

Et quoique me souvenant approximativement de la fin, j'ai dévoré cet ouvrage, regrettant de l'avoir terminé.

Un excellent livre pour un formidable moment de lecture.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 13 avril 2016
Concerne l'édition Kindle.

Je n'avais jamais lu de roman de James Lee Burke auparavant, ni vu la moindre adaptation. Mais après avoir refermé "Dans la brume électrique", je me suis dépêché de commander un autre livre de cet auteur.

Nous sommes à New Iberia en Louisiane. Dave Robichaux vient d'arrêter pour conduite en état d'ivresse, Elrod T Sykes, une vedette de cinéma qui participe à un film sur la guerre de Sécession en cours de tournage. Entre deux délires éthyliques. Sykes confie à Dave avoir aperçu dans le marais d'Atchafalaya, les restes momifiés d'un noir enchaîné.
Ce témoignage renvoie Dave trente-cinq ans en arrière, à l'époque où il a assisté à un crime resté impuni.

Enfin un héros "consistant".
Dave Robichaux est un policier cajun, qui officie comme adjoint du Shérif dans la petite paroisse de Vermilion en Louisiane. Ancien alcoolique dont la vie est traversé par les drames qui ont touché sa famille, il est celui qui choisit de rester fidèle à ce en quoi il croit tandis que le monde autour de lui, pourrit lentement, comme les bayous qui l'entourent.

Enfin, un décor qui a du sens.
Robichaux est en fusion avec ses marais, personnages à part entière. La description qui en est faite "respire" l'authentique et ne se contente pas de distiller quelques images "typiques". Les Bayous sont même la seule vérité qui demeure quand la corruption, la violence et la lâcheté s'emparent de la place. L'histoire se déroule parmi les odeurs d'humus humides, de typhas ou de jasmins. On croise des moustiques, des "gators", des ratons laveurs. Le temps est rarement clément : quand la pluie ne hache pas le ciel, c'est le soleil qui brûle blanc ou les ouragans qui dévastent.

Enfin, un écrivain de polar qui a du style.
Burke installe une ambiance en peu de mots : "Les herbes le long de la levée avaient été piétinées par les flics ; des mégots de cigarettes tout frais flottaient dans l'eau ; un adjoint du shérif racontait à deux de ses collègues une plaisanterie raciste."
Tout est là. Le drame, l'ambiance et la mentalité particulières du sud profond. Burke décrit formidablement ce monde mal connu des "coonass" et ça fait du bien de sortir des ambiances urbaines stéréotypées "c'est-beau-une-ville-la-nuit" avec bars glauques et trottoirs humides auxquelles le polar nous habitue pour le pire (souvent) ou le meilleur (parfois).
Mais simplicité ne signifie pas pauvreté. Burke sait évoquer la brume iridescente d'un gazon, les lépidostées, ou le caractère abstrus d'un écrit. Il sait aussi introduire des passages où le merveilleux vient en renfort de l'intrigue en convoquant des fantômes de soldats confédérés*, mémoires d'évènements toujours en cours, consciences d'un Robichaux en lutte avec lui-même entre droiture et instinct

L'édition Kindle est presque parfaite (de rares coquilles : "Syes" au lieu de "Sykes", dans la présentation, ou "qui nous avions" au lieu de "que..."). Sans avoir lu le texte original, il est délicat de se prononcer définitivement, mais la traduction de Freddy Michalski m'a semblé excellente.

Une belle découverte.

* le titre anglais (In The Electric Mist With Confederte Dead") y fait davantage référence.
1717 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sur la totalité de la production de JL B que j'ai lue (environ 80%), c'est le meilleur (style, ambiance, intrigue.....). Je ne suis pas étonné que B Tavernier l'ai choisi dans toute la production de JL B, avec pour sa part une direction d'acteurs terriblement efficace (en particulier Tommy Lee Jones qui n'a pas toujours refusé les nanards de première classe !). J'ai d'ailleurs hésité pour cette lecture, ayant vu le film avant. Le seul inconvénient dans ce cas c'est d'attacher des visages aux personnages. Rappelons que Robicheaux est quadragénaire dans cet opus et qu'il porte moustache, alors que Tommy "fait largement sexa". A lire absolument. Pour moi c'est très supérieur à Elroy..... question de goût peut $etre !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2003
Burke a le don de vous peindre et vous faire sentir avec les mots le décor et l'ambiance où vit le scénario : la Louisiane à la française à travers l'histoire de la guerre de Sécession. Une intrigue captivante et des suspects insoupçonables ! Vous devenez véritablement le détective Robicheaux et une chose vous tracasses : savoir la fin au plus vite !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2013
James Lee Burke arrive à créer un monde effrayant et captivant à la fois. Ceux qui ont vu le film ne seront pas déçus par ce roman - Tommy Lee Jones fut le choix parfait pour incarner Dave Robicheaux.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2009
Une découverte : je n'ai pu me décrocher de ce roman, de ces descriptions climatiques et végétales d'un état pour moi inconnu, de ces personnages attachants ou répugnants, de cet héros que j'ai hâte de retrouver dans d'autres romans. Je suis plutôt adepte de la littérature contemporaine française d'auteures féminines, mais après avoir lu des auteurs tels que Philip Roth, Russel Banks et James Lee Burke, la curiosité, la qualité de l'écriture et le dépaysement que créent ces romans me poussent à poursuivre la découverte.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2008
Le point fort de cette enquête de Dave Robicheaux repose sur son atmosphère : naturaliste par l'omniprésence de la nature tropicale, sauvage et luxuriante ; et fantastique avec l'apparition récurrente dans la brume de la Louisiane profonde de fantômes de soldats confédérés (dont JB Hood qui dirigeait la célèbre "Texas Brigade").

Si l'enquête n'a rien de révolutionnaire, la diversité des personnages rencontrés, tel cet acteur hollywoodien alcoolique ou son producteur juif exubérant, évite de sombrer dans la routine polardeuse.

Au final, Burke signe là un polar onirique très agréable à lire, où la forme prend le pas sur le fond et qui est surtout une forme d'hommage au Sud et à ses valeurs ancestrales d'esprit courtois et chevaleresque.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,50 €
9,65 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)