Commentaires en ligne


1 Evaluation

4 étoiles
0

3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 SF, dark fantasy, fantastique : évasion, action et frissons garantis!, 15 août 2010
Par 
Norbert (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blade 190 Bleu comme le Sang (Poche)
En me promenant sur différents forums, ici ou ailleurs, en écoutant certaines conversations, je me suis laissé dire que la SF n'avait pas forcément le vent en poupe en ce moment... C'est sans doute vrai et par rapport à la fantasy j'imagine même que c'est une réalité. Pourtant en regardant ce qui se fait à la TV et au cinéma, à n'en pas douter le genre se porte plutôt bien.
Alors pourquoi ce qui marche avec Babylon 5 ou Star Wars ne marche pas en littérature ?
Peut-être car il est bien plus compliqué de lire Fondation d'Asimov (œuvre à laquelle personnellement je n'ai jamais rien compris) que de regarder Avatar.
Peut-être, je dis bien peut-être, que les auteurs de SF, et encore pas tous bien évidement, on parfois perdu leur côté populaire.
C'est une interrogation bien sûr et fort heureusement ils ne sont pas tous comme ça...

Preuve en est avec ce Jeffrey Lord, regroupement en fait de plusieurs auteurs qui écrivent tour à tour des aventures plus folles les unes que les autres, dans des mondes complètement hallucinants, sans cesse renouvelés, et qui nous plongent dans une SF dite "populaire".
Dans le terme populaire rien de péjoratif, bien au contraire, mais plutôt la capacité à nous raconter des choses graves au sein d'aventures et de rebondissements toujours présents, sur un ton jamais dogmatique ou obscur.
Une lecture agréable, divertissante, et même, ici, effrayante.

Richard Blade est un agent secret très spécial. Attaché au MI-6, Blade expérimente en effet à couvert un nouveau programme de voyages dans le temps et l'espace. Ce programme de voyages dans le temps porte le nom de Programme DX, en fait un super ordinateur crée par le professeur Lord Leighton.
A n'en pas douter les créateurs de Stargate ont du s'inspirer de ces romans qui furent publiés pour la première fois dans les années 70's aux États-Unis tant le concept est comparable.
A chaque fois donc Blade prend place dans la machine, comme le Colonel O'Neil franchit la porte des étoiles, et il se retrouve projeté nu dans un autre monde ou il apprend automatiquement la langue parlée dans ces contrées.
Voilà un fabuleux terreau propre à réveiller l'imagination du plus téméraire des auteurs (rappelons d'ailleurs au passage que le projet DX fut crée par Dick himself!) et cela pour le plus grand bonheur des lecteurs!
Car oui c'est un réel plaisir que de plonger dans ces livres, véritables voyages et romans d'aventure, avec un grand A!

Alors que Blade franchit à nouveau la barrière de l'espace et du temps, il arrive dans un monde désert, apocalyptique, sombre et inquiétant. Surtout quand bientôt il voit surgir une bande de motards, tout droit sortie de Mad Max, qui le kidnappe.
Il apprend alors qu'il n'est pas le seul. Le monde se divise en plusieurs catégories. Eastwood dirait deux, ici grosso modo, trois. Ceux qui luttent, ceux qui se sont soumis et les infectés, des zombies terribles qui ont de quoi faire pâlir Romero!

Et oui car dans ce Blade différentes inspirations se télescopent pour créer un univers compétemment hallucinant et qui va bien donner du fil à retordre à notre super agent secret!
Alors on plonge en plein dans un film de Zombies (presque aussi bon que "Horizon de Cendres" d'Andrevon) en même temps que l'on est dans un post nuke digne des meilleures productions transalpines des années 80's!
Soit un vrai régal, bourré d'aventures, de rebondissements et d'action et encore d'action. On ne lâche pas le roman.
On s'interroge, pourquoi des Zombies, puis on tremble dans des scènes d'infiltration d'anthologie jusqu'à un final époustouflant!
Bagarre, monstres aussi (et pas que des Zombies!), intelligence du propos pour un cocktail tout simplement explosif qui vous tiendra en haleine d'un bout à l'autre!

Je vous le promets, vous ne lâcherez pas ce roman une fois commencé et même mieux, vous en redemanderez!
C'est de la SF, de la vraie, de part le voyage dans le temps, son côté un brin anticipatif mais c'est aussi de l'espionnage, de l'horreur et surtout une grande tranche d'humanité.
Oui, la lutte contre l'esclavages, qu'il soit de toute sorte, politique, religieux ou autre, est toujours d'actualité malheureusement et Blade, ou plutôt Jeffrey Lord le prouve!

Voilà, c'est la deuxième fois que je lis un Blade et je vais être tout à fait franc avec vous, je suis fan.
Fan car c'est simple et efficace, très bien écrit a tel point qu'on ne lit pas, on regarde un film, les propos sont graves certes mais sans jamais tomber dans l'obscur ou l'hermétique, on prend du plaisir à lire autant qu'à "réfléchir".
Voilà de la SF qui fait l'effet d'une dynamite!

Lisez au moins une fois un Blade, vous ne le regretterez pas.
Ça me replonge des années en arrière où les types qui créaient des séries B étaient de vrais artisans avant d'être récupérés à la sauce Hollywood!
Jeffrey Lord c'est ça, c'est le côté bis, le côté plaisir et décalage, un pur moment de bonheur!
Populaire mais pas bête, riche mais pas pédant, voilà tout ce que j'aime!

Une série à (re)découvrir absolument!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Blade 190 Bleu comme le Sang
Blade 190 Bleu comme le Sang de Jeffrey Lord (Poche - 12 novembre 2009)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 39,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit