Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plaidoyer pour un humanisme universel, 7 août 2012
Par 
gb68 - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Incandescent (Poche)
Michel Serres, philosophe des sciences, rassemblant dans ce livre la plupart de ses themes chers et en y integrant de nombreux elements de sa vie personnelle, traite sous bien des angles et avec faconde «les vieilles figures abandonnees de la «Nature», de la «Vie» et de «l'Homme» dont les mythes reparaissent tels des revenants».

Dans la premiere partie, l'auteur nous fait prendre conscience au moyen d'un «Grand Recit» des differentes echelles de temps de ces trois figures : l'homme apparut voici sept millions d'années, le vivant voici quatre milliards et l'Univers treize, porteuses de memoire et d'oubli. Au temps de l'encyclopedie, description architecturale d'un monde stable et causal strict, succede celui de la chronopedie, description conjecturale d'un monde probabiliste dans une logique de bifurcations ou l'ensemble des «possibles plonge dans un environnement ou il rencontre de l'impossible et du necessaire pour s'epanouir en contingent».

Dans la seconde partie, l'auteur se livre a une critique/relativisation de la culture par l'illustration de ses limites en regard de la nature. La levee de la confusion entre identite et appartenance y aide grandement. «Notre culture courte, citadine et politique, polie et policee, oublie le monde physique et le temps du vivant». Le Grand Récit enseigne que les hommes, la connaissance et la philosophie doivent plus à la nature qu'à leurs civilisations respectives, récentes.

Dans la troisieme partie («acces a l'universel»), Michel Serres cherche a decrire et promouvoir une culture en harmonie avec nos savoirs, afin qu'un humanisme au sens large accède à l'universel. On retrouve les themes chers a l'auteur :
- le contrat naturel (« La terre, jadis notre mère, est devenue notre fille »). Le developpement des sciences et des techniques modernes a certes permis à l'humanite de comprendre et d'instrumentaliser la nature pour mieux s'emanciper du joug de la necessite. Cependant, le souvenir de l'appartenance originelle à l'ordre naturel doit desormais fonder une nouvelle maniere, conforme, de traiter la nature ;
- les sciences et les techniques (« La science, c'est ce que le père enseigne à son fils. La technologie, c'est ce que le fils enseigne à son papa »). Le developpement exponentiel et l'acceleration des techniques engendre une responsabilite inedite en retour. Par ailleurs, leur expansion continue font des connaissances un «degrade continu, de la science a l'information, sans que l'on puisse decider de frontiere entre le cognitif, l'economique, le juridique et le politique». Les sciences ne «pourvoient pas le sens», mais «peuvent fonctionner comme langue universelle trois fois : elles s'appliquent a toutes choses du monde et permettent d'acceder a des lois, universelles a leur tour ; elles nous accordent tous par les necessites de la demonstration ; elles assurent enfin que le message emis voici des milliers d'annees reste le meme que celui que nous transmettons a nos successeurs» ;
- «l'hominescence», neologisme de M Serres, qualifie le devenir de l'homme, comme l'adolescence définit le passage de l'enfance à l'age adulte, ou la luminescence le moment ou un corps obscur devient lumineux. A la suite des bouleversements radicaux des cinquante dernieres annees, des rapports nouveaux de l'homme voient le jour dans les domaines aussi variés que la mort, son corps, l'agriculture, les nouveaux réseaux de communication. Les inégalités sont croissantes entre les pays riches et les pays pauvres, et a la main invisible du capitalisme repond celle du terrorisme ;
- l'experience morale, comme rapport non violent et mesure au mal. Construire, au-dela de la culpabilite, de l'amour et de la haine (transcrits en Bien et en Mal) une relation qui convoque, ensemble, sciences, droits et religions, c'est-à-dire notre raison, nos exigences de justice et nos blessures d'amour. «Le precepte de s'aimer les uns les autres corrige l'usage, inevitable, delicieux, et cruel jusqu'au meurtre, de s'aimer les uns les uns, de ne s'aimer jamais que les memes les memes, et la loi d'aimer le prochain comme soi-meme corrige les theories sublimes qui permettent d'aimer universellement le genre humain en terrorisant de son execration ses proches, et pouvoir vivre ensemble commence par l'essai genereux de l'amour de soi-meme, meme si l'on ne sait que vaguement de qui en verite il s'agit».

Le livre s'acheve par un appel aux universites, pour un programme commun de premiere annee (en coherence avec son livre Le Tiers-Instruit), car il rappelle ici selon lui la stupidité du système de l'enseignement universitaire actuel qui consiste à faire soit des littéraires, soit des scientifiques, condamnant la société à avoir deux formes de sots : les savants incultes ou les cultivés ignorants. Au contraire, ce programme commun permettra de disposer «d'un horizon semblable de savoir et de culture», pour propager cet humanisme universel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Luminescent, 16 juin 2010
Par 
Pierre Vallin (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Incandescent (Poche)
Réflexion philosophique sur le monde tel qu'il va. Ecriture flamboyante montrant le constant souci du mot juste. Lire M. Serres, c'est toujours prendre une belle leçon de langage servant au mieux la profondeur des idées. Passionnant!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Incandescent
L'Incandescent de Michel Serres (Broché - 26 février 2003)
EUR 22,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit