undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Il est bien rare qu'un livre de philo, dont le titre, qui plus est, ne semble pas dissimuler d'arrières pensées politiques, reçoive une telle faveur éditoriale. A la lecture j'ai mieux compris: "La discrétion " EST un ouvrage à portée politique qui s'inscrit pleinement dans le contexte actuel d'une quête d'alternatives. Ce livre vient au bon moment.
La discrétion dont nous parle Pierre Zaoui n'est pas un trait de caractère c'est une manière d'être délibérée et éventuellement conquise sur nos propres tendances qui peuvent être une propension à l'empiétement et à la quête de vaine gloriole mais aussi à la démission et à la lâcheté, faire acte avec discrétion reste faire acte.
Le 20 ème siècle a confronté les hommes aux diverses formes de totalitarismes violents et ce combat exigeait bien souvent de l'héroïsme. Il n'a pas disparu en bien des endroits de la planète. Mais les habitants des pays développés ont à faire face à un totalitarisme nouveau lié aux technologies modernes par exemple la surveillance internet ou satellitaire. La discrétion prônée par Pierre Zaoui est probablement le meilleur moyen de lutter contre ces intrusions et s'attaque à la racine du problème en refusant d'entrer dans le jeu de la concurrence des egos. Dés lors la vie devient plus simple: nous n'avons rien à montrer, donc rien à cacher et nous pouvons profiter sans pressions externes ou internes de l'instant qui passe.
On voit bien le caractère subversif du propos dans une société qui privilégie exactement l'inverse. D'autant que Pierre Zaoui n'incite pas au désengagement social. Pour lui la vie est une succession de moments différents que l'authentique discret ne veut pas artificiellement prolonger (ne pas vouloir "passer en force", à chaque moment sa vérité et sa couleur particulière). Une saine distanciation vis à vis des poncifs de l'heure semble être son objectif.
Sa réflexion est riche, parfois ardue, toujours hardie. Il dialogue avec Heidegger, Deleuze, Benjamin, Maître Eckhart et bien d'autres. Les pages consacrées à la notion de Tsimtoum dans la mystique juive sont particulièrement intéressantes. Cette contraction de Dieu, de l'infini en un point central permettrait de dégager l'espace nécessaire à la création. Il en résulte des conséquences fortes ainsi l'homme et le créé serait de fait périphériques, décentrés, la discrétion devenant alors l'élément "naturel" de l'humain. D'autre part il y aurait ainsi dés l'origine un lien entre le retrait et la création ce qui induit à l'inverse un lien parallèle entre la surexposition et la stérilité.
Il peut arriver à Pierre Zaoui de pousser un peu loin les raisonnements, "l'art de disparaître" (sous-titre du livre) peut entrer en contradiction avec le simple désir de vivre, donc de croître. Reste qu'il s'agit là d'une magnifique méditation, particulièrement salutaire en cette période de dévergondage médiatique.
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2014
Original et bien vu. Livre contre le conformisme actuel, l'exubérance et la société "m'as-tu vu" dont la plupart des gens raffolent.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)