Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Résister, c'est commencer par savoir dire "non", 22 novembre 2009
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai vécu la résistance : Seconde Guerre mondiale (Broché)
La collection "J'ai vécu", du groupe Bayard Presse, est destinée à un public d'adolescents (lecteurs de la revue Okapi).

Je la découvre avec cet excellent ouvrage sur la Résistance française pendant la seconde guerre mondiale.

Composé de trois témoignages de Résistants, chacun illustré de photos de documents de la guerre leur ayant appartenu, dont des faux papiers, de passages de leur récit calligraphiés, ce livre parrainé par "Le Mémorial de Caen" atteint pleinement son objectif pédagogique.

Nous découvrons avec intérêt, la peur au ventre, les actions et engagements de :

1/ Roger Belbeoch, communiste, FTP, entré dans la police pour résister. Il fabriqua de nombreux faux papiers, prévint de nombreux appelés au FTO (il n'en ramena aucun), permit la fuite de dizaines de Juifs (il sera fait "Juste parmi les nations" en 1985)

2/ Jeanne Bohec, jeune chimiste qui fuit Brest en juin 1940 et rejoint les FFL. A force de légendaire ténacité bretonne, elle parvient à entrer dans l'action militaire, sabotage, instruction puis sera parachutée en mars 1944 en Bretagne. Elle participa à la préparation de la rébellion en vue du Débarquement et connut les responsables du fameux maquis de Saint Marcel dans le Morbihan.

3/ Alfred Frisch est juif allemand. Il a été contraint de fuir l'Allemagne dès l'accession de Hitler à la chancellerie en 1933 pour la France où il étudia le droit et devint licencié avec mention bien. Anti-nazi, il participera activement à la fabrication de fausses pièces d'identité, absolument nécessaires pour la Résistance. Il n'est pas le seul Allemand engagé contre les nazis, en France (un maquis dans les Cévennes était allemand). En Allemagne, des milliers d'Allemands luttaient contre les nazis (cf. le remarquable ouvrage "La Rose et l'Edelweiss : Ces ados qui combattaient le nazisme 1933-1945" et bien entendu "La rose blanche" à titre d'illustration de mon propos).

Le livre se termine par quelques pages présentant de manière synthétique la seconde guerre mondiale et la Résistance en France.

Je le recommande chaudement non seulement aux adolescents mais à leurs parents aussi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

J'ai vécu la résistance : Seconde Guerre mondiale
J'ai vécu la résistance : Seconde Guerre mondiale de Pierrette Rieublandou (Broché - 5 mai 2005)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 8,27
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit