Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout s'explique, 18 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les sales gosses de la république (Broché)
Ce livre présente l'intérêt d'avoir été écrit par des journalistes économiques et non politiques, ce qui lui garantit une louable objectivité.

À partir d'anecdotes et de chiffres, il raconte comment, alors qu'il avait beaucoup de cartes en main et un programme mûrement réfléchi, ce gouvernement, chef de l'État en tête, a tout gâché et ce d'une façon vraisemblablement irrémédiable.

Diviser Bercy (ce qui avait déjà fait avant lui, y compris par son prédécesseur, mais jamais à ce point) afin de garder le monstre tentaculaire sous contrôle. Annoncer des mesures dès le départ désavouées dans son propre camp (la taxe à 75%, décision que François Hollande a prise et annoncée seul, mesure très populaire et politiquement habile mais qui s'est vite retournée contre lui et contre la croissance). Ne pas tenir compte du contexte économique mondial dans l'élaboration d'un programme qui, aussi cohérent qu'il puisse être, n'est pas applicable, erreur là aussi commise par d'autres avant lui.

Suivent des séries de couacs, mot très à la mode aujourd'hui, dus soit à des conflits d'intérêts ou plus simplement personnels au sein du gouvernement, soit à des erreurs ou des maladresses de communication, soit à des dysfonctionnements internes et à une mauvaise circulation de l'autorité, soit encore à du pas de bol.

Reculades, tango, manque de confiance chronique, changement de caps improvisés ; de boulette en boulette, le gouvernement procède par à-coups, décevant Pierre pour contenter Paul mais pour finir par se mettre à peu près tout le monde à dos.

La PBI, l'EBE, L'Écotaxe mise à bas par les Bonnets Rouges, les entreprises rassurées puis trahies avant d'être à nouveau rassurées puis à nouveau échaudées, des pauvres encore plus pauvres et des riches partis, la finance – ennemie jurée du candidat Hollande – pourfendue avant d'être priée de revenir, le matraquage fiscal n'épargnant plus personne et qui en définitive ne profite à personne (la courbe de Laffer ou "trop d'impôts tue l'impôt"), un premier ministre chahuté et un président qui tarde ou se refuse à trancher (« Il ne fait pas peur »).

Ils ont cassé leur jouet.

L'ouvrage se lit facilement, il n'est ni ironique ni exagérément dramatique. C'est un constat, certes pas rassurant mais qu'il est bon d'avoir à l'esprit. Un constat d'accident.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les sales gosses de la république
Les sales gosses de la république de Cyrille Lachevre (Broché - 30 janvier 2014)
EUR 17,95
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit