undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Pauline Sachs
Format: PocheModifier
Prix:7,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Une composition d'une ironie jouissive, lancée à bride abattue. Un portrait de femme-enfant et des éclairs de psychologie d'une modernité effarante. Nous sommes ici au coeur de la littérature: celle qui pulvérise les stéréotypes associés à la vie des sentiments et place l'homme face au gouffre insondable de son coeur. "Tu sembles oublier que je suis un homme et un homme amoureux, que raisonner et échafauder des théories est facile, lors d'une soirée littéraire, ou dans un roman, mais pas dans la vie... En appeler à la raison? Mais contre qui? Contre la passion peut-être?" Au coeur d'une littérature qui brouille avec audace les catégories convenues du vice et de la vertu, qui fouille l'inextricable complexité de l'âme, susceptible, pour ainsi dire, de faire le mal en voulant le bien. A travers l'éducation sentimentale d'un coeur en enfance, Alexandre Droujinine prodigue à la littérature russe un récit en avance sur son temps, comme le paraît encore "Adolphe" de Benjamin Constant. Soit l'une des rares oeuvres du dix-neuvième siècle avec pour projet littéraire le seul qui tienne et qui justifie l'art à nos yeux: celui de réinventer l'homme. Quel besoin d'en dire davantage? Un amateur éclairé ne peut passer à côté d'un chef-d'oeuvre inconnu. Prodigieux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 août 2002
Ce court roman n'a été traduit du russe et publié en français pour la première fois qu'en 2002 alors qu'il a été publié en Russie en 1847! Il est antérieur à l'Anna Karénine de Tolstoï et vous le rappellera étrangement. C'est une histoire d'amour tourmentée (un peu trop peut-être...) et remarquablement bien traduite par Michel Niqueux. La préface est intéressante et traite du contexte littéraire de l'époque mais je vous recommande de la lire après le livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus