Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Titre sous forme d'arnaque
Il s'agit du neuvième tome de la saga Bolitho (huitième dans l'ordre chronologique). Il se situe après Capitaine de Sa Majesté, mais cinq ans plus tard. A la fois une suite et une conclusion.

Nous sommes en 1789. Cela fait maintenant six ans que les guerres contre les colonies américaines et la ligue franco-espagnole ont pris...
Publié il y a 8 mois par Fnitter "Addict à la sf"

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais histoire d'amourette de niveau Arlequin...
L'ensemble reste très sympahtique mais le côté fleur bleu et romantique est plutôt agaçant. Que nenni, un peu d'amour humanise Bolitho, mais pour cette histoire, cette idylle interdite est plutôt bê-bête. Le mari est forcément un sale type et la demoiselle forcément une jolie femme pure et proche des maris. Bref, qu'arrivet-t-il à...
Publié il y a 15 mois par sargondakkad


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Titre sous forme d'arnaque, 9 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mutinerie à bord (Poche)
Il s'agit du neuvième tome de la saga Bolitho (huitième dans l'ordre chronologique). Il se situe après Capitaine de Sa Majesté, mais cinq ans plus tard. A la fois une suite et une conclusion.

Nous sommes en 1789. Cela fait maintenant six ans que les guerres contre les colonies américaines et la ligue franco-espagnole ont pris fin.
La bounty s'est mutinée en avril de cette même année (et non deux ans avant comme l'indique le quatrième de couv) et les événements en France, sont connus de tous.

Richard Bolitho, trente trois ans, a pris son quatrième commandement (après un sloop et les frégates Phalarope et Undine) depuis deux ans à bord du Tempest, une frégate de 36 canons. La frégate dont la vitesse et la maniabilité la rend partout indispensable. Cela fait cinq ans qu'il végète en extrême orient.
Serait-ce à cause de la relation inappropriée qu'il a eu avec Viola Raymond, femme de diplomate dans Capitaine de Sa Majesté ?
Toujours est-il qu'ils vont se retrouver dans ce tome, mais M. Raymond, jaloux et rancunier, nommé gouverneur d'une île paumée dans le pacifique leur fera payer cet amour contrarié.
Et c'est sans compter sur la piraterie et une frégate française qui mettront à mal les installations anglaises.

Le titre n'indique absolument pas le contenu du livre. (La mutinerie aura lieu sur la frégate française Le Narval, en fin de roman et on n'y assistera même pas, mis devant le fait accompli).
La "romance" de Bolitho (on est loin de harlequin) est crédible mais n'est finalement qu'anecdotique, si ce n'est qu'elle met en lumière un nouveau pan de la personnalité de notre héros.
Assez peu d'action dans ce tome... Je dois avouer que je commence à me languir un peu des guerres de la révolution, napoléoniennes et tout autres conflits impliquant tour à tour l'Espagne et la France dans lesquelles hommes et navires sont magnifiés malgré la cruelle et sale réalité des combats.
Vite une période un peu plus mouvementée...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais histoire d'amourette de niveau Arlequin..., 20 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mutinerie à bord (Poche)
L'ensemble reste très sympahtique mais le côté fleur bleu et romantique est plutôt agaçant. Que nenni, un peu d'amour humanise Bolitho, mais pour cette histoire, cette idylle interdite est plutôt bê-bête. Le mari est forcément un sale type et la demoiselle forcément une jolie femme pure et proche des maris. Bref, qu'arrivet-t-il à Alexander Kent pour nous conter une histoire d'amour aussi gnan-gnan ???
Un sérieux problème quant à la vision de la révolution française. En 1789, la famille royale n'est pas enfermée, et les nobles ne sont pas massacrés ... Bref, Kent confond cette période avec la République jacobine puis montagnarde (la Terreur). Oublie-t-il d'ailleurs l'exécution de Charles, au XVIIIè, en Angleterre ?
De nombreuses références à la mutinerie du Bountt... et un tantinet copier-coller durant l'épisode durant lequel Bolitho navigue à bord d'un Cotre. Blight à du se marrer.
Au final, un roman qui se lit avec plaisir malgré ces faiblesses évoquées ci-dessus. Le reste est à son habitude, vocabulaire de marine, scènes, suspens... Cf autres commentaires.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mutinerie à bord
Mutinerie à bord de Alexander Kent (Poche - 21 décembre 2012)
EUR 11,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit