undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles68
4,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:24,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 novembre 2011
On peut aimer les bandes dessinées ou le vin, les bandes dessinées mais pas le vin, le vin sans les B.D. ou bien les deux ; Mon intérêt se porte sur les B.D. mais je suis une ignorante en matière de vin - le titre du livre est d'ailleurs bien choisi-. Grâce à Etienne Davodeau, on déguste les portraits croisées de deux hommes venant d'univers professionnels éloignés - ou pas tant que ça, finalement ?...- On apprécie leur sincérité, on admire l'amour qu'ils ont de leur métier ainsi que leur passion pour le travail bien fait. La symbiose et le respect du viticulteur pour la nature, l'esprit d'ouverture du dessinateur. Autant dire qu'au fil de notre lecture on a l'impression et l'envie de les connaitre, d'y être.
Une légère frustration en refermant le livre : celle de vouloir en savoir encore plus, sur la vigne, le métier de vigneron, énigmatique, le dialogue entre les deux hommes et bien sûr sur le métier d'auteur/dessinateur de BD car Etienne Davodeau s'est tout de même légèrement effacé derrière son "invité"...
Un récit à ne pas manquer.
11 commentaire|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 6 février 2012
Pour moi, Etienne Davodeau est avant tout, l'auteur du formidable et poignant "Un homme est mort". Je doutais même, au vu de ses autres oeuvres (bien que toutes très honorables), qu'il puisse un jour faire mieux.

Avec "Les ignorants", il se rapproche quand même du grand oeuvre du moins, dans l'idée.

Ce livre évoque la rencontre d'un vigneron (Richard Leroy) et d'un auteur de BD (Davodeau, donc), chacun cherchant à percer les mystères de la création du monde de l'autre, au point qu'à un moment tout semble se confondre : odeur du papier, goût du vin, douceurs des feuilles, processus créatif, rigueur, patience, terroir et festivités...Une même passion rattache ces hommes à un bout de terre où à des feuilles de dessin.

Car au fond, peu importe le thème apparent de ce livre, à savoir l'apprentissage croisé des métiers de viticulteur et d'auteur de BD.

C'est surtout me semble-t'il, un livre hommage à l'artisanat humble et digne et au goût du travail bien fait et ce livre aurait pu certainement décliner d'autres parallélismes (j'attends le prochain sur la musique et l'ébénisterie par exemple).

Pour autant, les échanges de techniques, de savoir-faire, restent intéressantes, même si on ne goûte pas a priori le travail du vin ou celui de la BD. On apprend quand même beaucoup de choses sur l'art de mettre en tonneau ou la biodynamie ou sur l'importance de la position allongée chez certains maîtres de la BD ! J'ai trouvé que ce livre penchait sans doute un peu en faveur de l'aspect viticole, mais c'est peut être en raison de mon ignorance crasse sur le sujet.

Au niveau du dessin, ça reste du Davodeau avec de légères insuffisances de style (broutilles) qui paradoxalement renforcent l'aspect humain et sympathique du propos.

Le prix est justifié par le plaisir qu'on y prend.
Recommandé sans réserve.

Hé Ho Hé Ho, je retourne au goulot...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2013
Bon d’accord, « Les ignorants » n’est pas à proprement parler une nouveauté. En réalité, cet album est paru il y a un peu plus d’un an, en octobre 2011. Mais le fait qu’il ne soit plus mis en évidence dans les vitrines des librairies ne change rien au plaisir de sa découverte! Ceux qui, comme moi avant la lecture de cette BD, ne connaissent pas encore le style hors normes d’Etienne Davodeau, ressentiront de toute façon un délicieux goût de nouveauté à la lecture de ce « récit d’une initiation croisée ». « Les ignorants », c’est l’histoire toute simple de deux artisans qui apprennent à connaître le métier de l’autre. Rien de plus. Pas de grand spectacle ni d’esbroufe donc, mais une rencontre racontée avec énormément d’humanité et de passion. Et ça fait sacrément du bien. Le point de départ de cet ouvrage inclassable est la volonté d’Etienne Davodeau de découvrir comment travaille son ami vigneron Richard Leroy. Pendant un an, il va donc suivre ce défenseur acharné de la biodynamie (il faut lire l’album pour découvrir ce que c’est) et participer à toutes les étapes de la production d’un bon vin, de la taille des pieds de vigne au choix des barriques en passant par le ramassage du raisin ou encore le décavaillonnage. Au passage, le lecteur apprend lui aussi beaucoup de choses sur le vin et ses mystères. Tout comme Etienne Davodeau, il devient progressivement moins « ignorant ». De son côté, Richard Leroy devient également plus savant au fil des pages puisque son ami Etienne, en échange de la découverte du métier de vigneron, l’initie parallèlement à celui d’auteur de bande dessinée. Il lui fait visiter une imprimerie, il l’amène chez son éditeur, il le prend avec lui dans des festivals, il lui fait découvrir quelques-uns des chefs d’oeuvres de la BD (dont la liste est disponible à la fin de l’album, ainsi que la liste des vins dégustés par les deux compères). Mais surtout, il l’amène chez d’autres auteurs, notamment chez Jean-Pierre Gibrat et Emmanuel Guibert. Et ça aussi, c’est passionnant pour le lecteur, qui découvre ainsi les coulisses de la création d’une bande dessinée. A mi-chemin entre le journal de bord et le documentaire, « Les ignorants » est une plongée très intéressante dans les mondes du vin et de la bande dessinée. Pour en profiter pleinement, le mieux est de procéder comme avec un grand cru ou une bonne BD: il faut savoir prendre son temps!

Plus de critiques BD sur mon blog "André, Georges, Edgar et les autres" (matvano.wordpress.com).
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2011
Moi c'est plus le vin que la BD... mais la BD j'connais un peu quand même. C'est un récit raconté avec plein d'humour qui décrit tant les traits de caractère de cette "grande communauté du vin" incapables de la moindre politesse quand on arrive à un endroit sans verres convenables, sans frigos ou bouteilles de producteurs soignés. Cela permet de partager une certaine intimité avec Richard Leroy vigneron de Loire dont je respecte profondément les vins et dont jusque là ma seule relation avait été de passer 45 mn avec lui au téléphone pour m'entendre dire à la fin qu'il n'a pas de vins à vendre de toute façon... :) Bref... une BD qui permet de s'apercevoir que le bestiau est finalement une sacré tête de pioche.
La relation qui se tisse entre les deux angevins est pleine d'humanité.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 février 2013
On a déjà dit tout le bien qu'on pensait d'Etienne Davodeau et de ses BD, humbles et touchantes.
Le voici qui récidive avec Les ignorants, sans doute la meilleure de ses oeuvres avec Lulu femme nue.
La recette est connue : un dessin tout en douceur, une profonde humanité et une histoire ordinaire de gens ordinaires.
Sauf que là, les deux personnages ne sont pas tout à fait tout à fait ordinaires : l'un est viticulteur en Anjou, élevant avec amour et professionnalisme ses vignes et son vin blanc.
L'autre, c'est Etienne Davodeau lui-même.
Le viticulteur ne connaît rien à la BD.
Le dessinateur ne connaît rien à la vigne.
Alors pendant un an ils vont se faire découvrir, l'un l'autre, leurs deux univers (ah encore une histoire vraie !).
Et c'est cette découverte réciproque que raconte l'album.
Avec eux, on apprend plein de choses sur la vigne et le vin.
Avec eux, on apprend plein de choses sur les albums de BD.
Et on apprend plein de choses sur la profonde humanité qui relie ces deux amis.
Comme d'habitude la magie Davodeau opère : qu'on soit fan ou ignorant de BD, qu'on soit amateur ou néophyte en oenologie, tout le monde tombe sous le charme de cette histoire ordinaire.
Un très bel album à conseiller à ceux qui aiment le vin, la BD ou qui sont ignorants.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2015
ancien fan de bd dans ma jeunesse, j'avais un peu laissé tomber...et puis cet article dans un journal anodin... curiosité de ma part...j'ai commandé le bouquin.
Trop bien!! des illustrations comme j'aime: réalistes, style Bourgeon, mais en noir et blanc...un reportage comme j'aimerais faire en photos...
Pas d'histoire à proprement parler, mais deux initiations parallèles: l'une à la technique des vignerons, pratiquant de manière surprenante et sans intellectualisme la biodynamie et le vin naturel, et l'autre à l'impression d'une BD une fois le boulot du dessinateur accompli. Un vrai régal!!!.
du coup, je vais aller voir de plus près ce que ces mecs (les "héros" de la BD) ont produit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Etienne Davodeau est invité chez son ami, le viticulteur Richard Leroy. Celui-ci va lui faire découvrir tous les secrets de la vigne depuis la taille jusqu'à la mise en bouteilles et, bien entendu, la dégustation! En échange, Etienne initie Richard au monde de la BD. J'ai découvert ce gros roman graphique à travers la critique d'Olivier Barrot dans sa chronique "un livre, un jour". J'avais déjà lu plusieurs BD de Davodeau et je les avais beaucoup aimées. Je me suis donc décidée à acheter celle-ci, bien qu'au premier abord, le monde du vin ne m'intéressât que modérément. Quelle erreur! J'ai appris des tas de choses très intéressantes, et même si cela ne m'a pas donné envie de boire, j'étais très contente de pénétrer dans cet univers. J'ai beaucoup aimé! Un regret pourtant: en cherchant les références de certains livres recommandés par l'auteur, je me suis aperçue qu'ils étaient épuisés. Dommage car j'aurais aimé y jeter un coup d'oeil!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2014
Super bouquin.
Par contre l'emballage d'AMAZON est trop léger. Le bouquin se ballade sans être calé.
J'ai été obligé d'être livré 2 fois pour cause de carton éventré.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2014
Ce livre m'a vraiment réconcilié avec le monde de la bande dessinée!!! Je l'ai lu quasiment d'une traite!
L'idée de départ est géniale, ce partage d'expérience autour de deux métiers de mondes complètement différents
Les dessins sont très agréables, on apprend beaucoup, les personnages sont attachants, une touche d'humour dans les dialogues et en plus à la fin, le lecteur est guidé pour poursuivre sa découverte (ou approfondissement) du monde viticole et de celui de la BD en communiquant les grandes références. Tout y est!
Bravo à l'auteur pour ce chef d'oeuvre!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2012
Super livre, une rencontre intéressante qui nous fait découvrir deux mondes, celui de la bande dessinée et celui du vin! À lire d'urgence
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,25 €