Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Poésie dans le chaos, 21 octobre 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Notre mère la guerre, tome 3 : Troisième complainte (Relié)
J'ai découvert cette série au travers d'un " gratuit" du tome 1.
Les illustrations époustouflantes,cette énergie,ce désespoir,la vie,la mort,tout explose tout le temps,les textes sont sublimes.
Le sentiment de parler directement avec ces poilus,le désespoir de toutes ces heures qui les mènent à la mort,les phrases,si belles.
Toutes ces impressions,jamais démenties au cours des 4 tomes.Le côté historique,avec la mise en avant des nouvelles " technologies" ( manières de tuer massivement...) permet également d'appréhender cette époque qui marque le début de la guerre " moderne".
Une oeuvre sublime donc,je me répète,les textes sont de la poésie pure,c'est parfois à pleurer.
Sans hésiter un de mes meilleurs achats de cette année,que j'offrirai sans hésiter !
La vie,tout simplement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Retour à l'enquête, sur fond de 1917, 18 mai 2013
Par 
Stephane MANTOUX - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Notre mère la guerre, tome 3 : Troisième complainte (Relié)
Mai 1917, pendant l'offensive du Chemin des Dames. Le lieutenant Vialatte, qui avait mené l'enquête sur les femmes assassinées en Champagne deux ans plus tôt, sert désormais dans "l'artillerie spéciale" aux commandes d'un char Saint-Chamond baptisé "Eglantine". Blessé lors d'un engagement, il reçoit à l'hôpital la visite de Janvier, devenu commandant à l'arrière, et qui, par cajolerie et par la menace, l'invite à reprendre l'enquête autour de la section Peyzac dont la plupart des membres a trouvé la mort lors d'un assaut allemand deux ans plus tôt. Aidé par un membre de son équipage, Desloches, Vialatte retourne à Paris, alors que l'armée française est travaillée par les mutineries consécutives à l'échec de l'offensive Nivelle. Les découvertes qu'il fera dans le "milieu" parisien vont relancer une enquête pleine de rebondissements...

Retour à l'enquête originelle pour ce troisième tome après un deuxième qui était, comme je le disais, plus de transition. Les auteurs ne négligent cependant pas le front avec la charge des Saint-Chamond dès les premières pages de la BD, et bien plus tard l'intervention des gaz. Cependant, le troisième volume est l'occasion de replacer les combattants par rapport à l'arrière, et ce en pleine période de mutinerie après la sanglante aventure de l'offensive Nivelle. Les auteurs se gardent bien de tomber dans des clichés éculés, comme le montre la scène du train des permissionnaires à la gare. Le dessin arrive toujours aussi bien à rendre le caractère très sombre des affrontements de la Grande Guerre. Allez, encore un tome et l'on connaîtra la fin de l'histoire (!).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vialatte et Eva, 21 février 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Notre mère la guerre, tome 3 : Troisième complainte (Relié)
Outre une belle histoire d'amour et un cri contre la guerre, cette BD nous emmene dans une histoire policiere ou le role principal, Vialatte, cherche un meurtrier en serie. Nous sommes en 1917, deux ans apres les premieres enquetes de Vialatte qui finalement n'ont pas ete fructueuses. Lui-meme devenu soldat, il est blesse grievement et reprend l'enquete apres son sejour a l'hopital. Toujours tres fort le dessin, attachant les personnages, le lecteur, au debut de l'histoire, est confus: Voyons, Vialatte tout d'un coup soldat? Reprenons le tome 2 et rappelons nous la fin de la deuxieme complainte. Ah bon, Kris et Mael, nous jouent un tour en sautant deux annees! Pas tres gentil...Mais bon, c'est un coup d'auteur qu'il faut accepter. Mais ce qui n'est vraiment pas tres realiste est le destin de Planchard. Que cette fille ait reussi deux fois a se faire passer pour un jeune homme, et a la prison et pour s'engager a l'armee, est tire par les cheveux. La, le scenario manque de credibilite ce qui fait que je ne veux pas accorder les 5 etoiles. Pourtant, je veux absolument savoir comment tout cela se termine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Notre mère la guerre, tome 3 : Troisième complainte
EUR 16,25
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit