Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quelle clarté !, 23 avril 2007
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les malentendus principaux de la théologie (Broché)
Claude Tresmontant est un très grand auteur chrétien. Professeur de philosophie médiévale à la Sorbonne, il connaîssait et pratiquait l'hébreu, le grec, le latin, l'allemand. Sa grande connaissance de l'hébreu et de la structure de pensée hébraïque l'a conduit à retrouver le sens des mots tels que ces derniers avaient pu être exprimés à l'époque de la rédaction des textes saints de la Première Alliance et ceux de la Nouvelle Alliance.

L'une des autres grandes forces de Tresmontant, c'est son amour respectueux de la Science. Dans la grande et vénérable tradition des métaphysiciens Aristote, Saint Thomas d'Aquin, Bergson et Blondel (pour n'en citer que quelques uns), Tresmontant est un passionné des sciences (astro-physique, biologie, génétique, anthropologie,...) qui nous permettent de comprendre et de toujours découvrir l'intelligence dans/de l'Univers.

Nous voici enfin libérés de traductions approximatives qui étaient - trop souvent - des décalques de l'hébreu en grec puis du grec en latin, avec la déperdition majeure de sens que la succession de tels "barbarismes" affligeait aux messages d'origine.

Ces approximations par le fait même qu'elles obscurcissent le sens de ces messages, entravent le déploiement de la connaissance. L'intelligence, désireuse de comprendre Dieu, se rassasie avec joie de la lecture de cet ouvrage capital.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une lecture ardue dont on sort enrichi, 17 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les malentendus principaux de la théologie (Broché)
On peut écrire d'emblée que ce livre s'adresse à un public motivé, car si le fond est d'un intérêt prodigieux, la forme est rébarbative au possible. Tresmontant était un véritable érudit, connaisseur passionné de l'hébreu, comme du grec et du latin (sans parler des autres langues qu'il pouvait maîtriser), mais on ne peut pas dire qu'il ait voulu rendre agréable la lecture de son ouvrage. Les répétitions sont incessantes, les références textuelles sont permanentes et font parfois l'objet d'empilements pénibles, et son style est souvent proche de la lourdeur au point de rendre la lecture indigeste.

Et pourtant, si on fait l'effort (certain) d'aller au delà de ces inconvénients (qui s'expliquent certainement par la volonté de l'auteur d'aller au bout de sa démonstration et nous indiquer qu'il n'avance rien sans arguments et sans recherches), on fait l'expérience d'une lecture véritablement inédite des grands thèmes de la théologie chrétienne.

Les commentaires précédents ont déjà rappelé les quatre thèmes traités dans le livre, outre celui de la Genèse, dont nous découvrons que la traduction parfois approximative dont ils ont fait l'objet ont ensuite orienté dans un sens totalement inconnu à celui voulu par les auteurs des Ecritures les commentaires, interprétations et exégèse de celles-ci.

La lecture de ce livre est ainsi essentielle à la compréhension de notre environnement culturel depuis 2000 ans, comme elle l'est pour le croyant qui pourra se faire une opinion circonstanciée sur quatre piliers de la théologie chrétienne.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Formidable, 21 janvier 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les malentendus principaux de la théologie (Broché)
Les principaux malentendus de la théologie de Claude Tresmontant constitue un ouvrage exceptionnel en terme théologique. L’auteur s’intéresse à quatre aspects majeurs de la théologie chrétienne catholique : la rationalité de la Foi, la Trinité, l’Incarnation et pour terminer, le pêché originel.

Concernant la Foi, l’auteur démontre qu’elle n’est pas irrationnelle (sinon, elle serait sur le même plan que l’astrologie par exemple), mais qu’elle constitue au contraire une révélation sûre et intellectualisée. Un chapitre qui risque d’en surprendre plus d’un (moi le premier), mais dont le sens se justifiera au cours de la lecture du présent ouvrage. En l’occurrence, ce postulat sera pleinement admis une fois le livre refermé.

Sur la question de la Trinité, il faudra s’armer de courage. J’ai ainsi dû lire deux fois le chapitre pour le comprendre. L’auteur se montre en effet brouillon et pis, cite des textes en latin qu’il ne traduit pas ! Mais avec un peu de courage, on les comprend très bien. Il sera alors démontré que Père, Fils et Saint Esprit ne sont pas des inventions chrétiennes mais des décalques de la théologie hébraïque et que ces trois essences de Dieu sont égales entre elles, ne constituent pas de personnages à part entière et que l’Esprit procède du Fils et du Père. Je vous résume l’analyse pour plus de simplicité : Le Père, c’est Dieu et Dieu parle : la parole, c’est le Fils (prologue de l’Evangile de Jean) et la Parole agit : l’Esprit touche alors l’Homme. De fait, la parole n’est pas séparée de Dieu puisque proféré par lui ; l’Esprit n’est pas étranger à Dieu et à la Parole puisque l’Esprit est la manifestation de Dieu. De fait, l’Esprit procède de Dieu et de la Paroles : ce sont les mots dits qui germent en l’Homme.

L’Incarnation démontre que la Parole ne s’est pas mélangée à un être humain car Dieu ne se modifie pas, et il est et il restera de tout temps immuable. De fait, la Parole a assumé l’existence de l’Homme, ce qui n’est pas la même chose. Le Fils, c’est la Parole de Dieu professée dans le corps d’un homme réel.

Enfin, le pêché originel. On reste estomaqué de découvrir que l’idée que l’on se fait du pêché originel n’est pas en réalité catholique, mais protestante. L’Homme sali et souillé par la Chute qui pêche comme il respire, c’est la conception de Martin Luther et pas de Rome ! Au contraire, Rome insiste sur le fait que la Création n’est pas terminée, que la chute est certes présente mais qu’elle a permis d’enfanter l’Humanité et que le but final de la Création et de faire des Hommes de nouveaux Christ. Incroyable et surprenant chapitre qui remet en cause toutes nos idées reçues sur la question.

Enfin, Claude Tresmontant traduit le texte de la Genèse concernant la création de l’Homme et la commente. C’est incroyablement riche et passionnant. Ce théologien est en effet un spécialiste de l’Hébreu et du Grec et nous apporte énormément grâce aux étymologies proposées. Non seulement le texte en devient passionnant, mais de plus, on découvre des choses que l’on ne voyait pas : ainsi, découvre-t-on qu’il y a deux arbres nommés dans le jardin d’Eden, celui de la Vie et celui de la connaissance du Bien et du Mal. Eve cueille de l’arbre de la connaissance mais pas de l’arbre de la Vie. Etrange incertitude des mots : que signifie l’arbre de la Vie ? C’est celui-là que les Anges Keroubims défendront de leurs épées de feu et pas celui de la connaissance. Tresmontant avoue son incapacité à analyser le texte plus en profondeur. Cela reste néanmoins magistral.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Remarquable, 14 février 2007
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les malentendus principaux de la théologie (Broché)
Claude Tresmontant, professeur de philosophie médiévale à la Sorbonne, connaissant remarquablement bien tant les langues que les contextes culturels, hébraïques, grecs, latins, allemand et français, régale ses lecteurs de ses traductions recomposées de l'hébreu en français moderne de la Bible. Enfin, dans la grande et vénérable tradition des métaphysiciens Aristote, Saint Thomas d'Aquin, Bergson et Blondel (pour n'en citer que quelques uns), Tresmontant est un amoureux des sciences (astro-physique, biologie, génétique, anthropologie,...) qui nous permettent de comprendre et de toujours découvrir l'intelligence dans/de l'Univers.

L'ouvrage "Les malentendus principaux de la théologie" est excellent, clair, didactique. Il vient en heureux appui du catéchisme, pour les adolescents et adultes ayant appris des bases scientifiques au lycée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les malentendus principaux de la théologie
Les malentendus principaux de la théologie de Claude Tresmontant (Broché - 29 mars 2007)
EUR 19,30
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit