undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles7
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 octobre 2010
C'est un petit livre qui tient dans la poche mais qui renferme d'excellentes bases pour passer en mode écologiques et dépasser le capitalisme.
L'auteur passe également en revue des associations et des partis politiques en y analysant la portée écologique. Il se révèle que peut d'entre elles entendent abattre le monstre capitaliste. Aurélien Bernier reconnait qu'une prise de conscience écologique se développe malgré tout depuis quelques années.
Un livre sein pour penser à ouvrir la voie d'une prochaine civilisation plus propre et plus humaine.
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 septembre 2010
S'il est bien un tabou qui parcourt les ouvrages et les discours économiques, c'est bien celui du libre-échange. Quand la libre circulation des marchandises semble menacée, quand des pays recourent à des mesures protectionnistes, économistes libéraux et représentants d'institutions telles que l'OCDE, l'Union Européenne et bien sûr, au premier chef, l'OMC, sortent leur révolver. La suppression des entraves aux échanges serait, selon ces derniers, nécessairement bénéfique et ces mêmes entraves sont inévitablement diabolisées (l'économiste Christian Saint-Etienne n'a-t-il pas été jusqu'à lancé l'énormité qu'avec le protectionnisme, « cela finit toujours par le régime national-socialiste » ?). Dès lors, le principal mérite de ce petit livre est d'asticoter ce tabou. Si l'ouvrage traite d'écologie, s'il remet vigoureusement en cause le projet d'un « capitalisme vert », son principal intérêt, cependant, est de montrer que la mise en oeuvre de normes écologiques et sociales favorables doit très probablement passer par une protection aux frontières, sous peine, dans le cas contraire, d'affecter la compétitivité des produits nationaux. Le message critique s'adresse ainsi aux libéraux contempteurs du protectionnisme, mais aussi aux « écologistes benêts » qui sous-estiment certains effets pervers économiques. Il y donc clairement, dans ce livre, une critique de la mondialisation, mais aussi, de manière plus feutrée, de l'altermondialisation, dès lors que « l'objectif premier est ... de démondialiser l'économie » (p. 170). Plutôt que d'altermondialisation, les auteurs proposent d'ailleurs de poser « les bases d'un nouvel internationalisme » (p. 180-181), un nouvel internationalisme prêt à s'affranchir de l'OMC et à désobéir à Bruxelles.
Certes, le livre n'est pas sans défauts. Personnellement, je trouve que la progression des premiers chapitres est assez brouillonne. Certaines analyses sont très critiquables : par exemple s'agissant des permis à polluer, dire qu'« il s'agit ni plus ni moins de faire tourner la planche à billets, des billets qui ont la forme de droits d'émissions » (p. 92) est tout à fait caricatural (car l'offre de permis est justement limitée au prorata des normes environnementales définies par les pouvoirs publics). L'analyse même des taxes aux frontières est, en définitive, très sommaire (sur ce point, un économiste tel que Jacques Sapir en dit beaucoup plus dans son livre La fin de l'eurolibéralisme).
Le message des auteurs n'en est pas moins utile. En mettant, comme ils disent, « les vrais débats sur la table », et en particulier ce protectionnisme écologique et social, ils font preuve d'une réelle audace intellectuelle et politique, appréciable dans le contexte actuel.
0Commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2015
Le livre commence par rappeler les risques actuels de changement climatique et de dégradation de la biodiversité.
Après ces rappels (assez détaillés et sans affirmations prétentieuses), on trouve une analyse des classes politiques actuelles et une remise en question du modèle capitaliste libéral actuel.
C'est bien écrit, rapide à lire, je recommande vivement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2013
Thèses et solutions abordées intéressantes.
Un peu ardue,quand même, pour les néophytes... mais bon livre de vulgarisation !.
Ne regrette pas mon achat !.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2013
Comme toujours avec les petits libres d'Aurelien Bernier .
INDISPENSABLE à qui espère comprendre sans être pris pour "benêt" .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2011
Analyse politique approfondie de l'écologie (que je partage...). Comprendre les faits et ce qui est en jeu permet plus de lucidité.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 18 décembre 2011
Duflot élue...Bové élu...Mamère élu....Benbassa élu...Placé élu....Beaupin élu...Ce n'est plus un programme, c'est une soupe populaire (sluuurrrppp...une bonne soussoupe bio....sluuurrrppp)...Regardez les, les nouveaux arrivistes...Meet the new boss, the same as the old boss...Won't get fooled again...No, no...Pete Townshend Président..;
44 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)